(VIDEO) Le député Poudroux, invité « d’Entretien » : « pour la carrière de Bois-Blanc, les carottes sont cuites ! »

dans Actualités/Infos Réunion/L'Entretien/Politique

C’est Jean-Luc Poudroux, député de La Réunion, qui est l’invité, ce matin, « d’Entretien », l’émission politique animée par Yves Mont-Rouge sur freedom.fr. Jean-Luc Poudroux a été élu, en septembre 2018, dans la 7e circonscription lors de la législative partielle face à Pierrick Robert, le frère de Thierry, député sortant, destitué de son mandat par le Conseil Constitutionnel. A l’issue du second tour de la législative partielle, Jean-Luc Poudroux, candidat de la droite unie, a totalisé 59% des suffrages.

Avant d’être député, Jean-Luc Poudroux, a été conseiller municipal de l’opposition à Saint-Leu, puis maire de la même commune de 1989 à 2008. L’ancien professeur de Techno, aujourd’hui à la retraite, a été également président du conseil général (on dit départemental à présent), de 1998 à 2004. Jean-Luc Poudroux a commencé sa carrière politique avec l’étiquette UDF avant de s’encarter à l’UMP dont il a été le secrétaire départemental. Aujourd’hui, le député est inscrit au groupe « LR, apparenté » à l’Assemblée nationale, mais il n’a plus pris de carte à aucun parti politique.

Pourquoi est-il qualifié de « député fantôme » ? Qu’a-t-il fait de concret à l’Assemblée nationale depuis son élection en septembre 2018 ? Sera-t-il candidat aux municipales de Saint-Leu en mars prochain ou soutiendra-t-il un candidat ? Soutiendra-t-il Bruno Domen, le maire sortant ? Croit-il encore à l’union de la droite dans la perspective des municipales de de 2020, des départementales et des régionales de 2021 ? Le député Poudroux répond aux questions d’Yves Mont-Rouge.

Dans « Entretien », Jean-Luc Poudroux s’explique longuement sur sa proposition de la carrière de Sans-Souci, présentée comme « une alternative à la carrière de Bois-Blanc » car selon le parlementaire « pour la carrière de Bois-Blanc, les carottes sont cuites ! ».

“Soutiendra-t-il Bruno Domen aux municipales ?”

Il précise que cette carrière de Bois-Blanc se situe sur un terrain agricole dont la vente par le propriétaire à la SCPR (filiale de Vinci) a été refusée par la commission départementale. Selon Jean-Luc Poudroux, « il y a des galets, des andins pour finir la NRL. Pas besoin d’aller chercher des galets à Madagascar ou à Maurice ». Comment en est-on arrivé à cette situation de blocage de la NRL, faute de matériaux. « Je ne suis pas là pour juger, mais je dis que les choses se sont faites avec légèreté par les services de l’Etat concernant les carrières », lâche Jean-Luc Poudroux. Il ajoute : « il n’y a rien qui bloque aujourd’hui la carrière de Sans-Souci. La balle est dans le camp de l’Etat ». Faute de pouvoir apporter des galets, le député Poudroux essaye d’apporter sa pierre à l’édifice.

Y.M.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
1 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
RedManJoëlFantomas suiteBadJLP Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
JLP
Invité
JLP

Effectivement il peut faire mieux : prendre sa retraite plutôt que de se mettre en victime sur un poste complexe. Il peut toujours démissionner pour le plus grand bien de tout

Bad
Invité
Bad

Il est encore vivant celui là lol?

Fantomas suite
Invité
Fantomas suite

Apres Fantomas dit l’homme invisible, on aura droit a ….. Becassine du Sud.

Joël
Invité
Joël

En plus si seulement il avait fait son travail au bon moment nous en serions pas là….. quand à son parcours il ne devrait pas trop se venter…. nul à tous les postes et toujours prêt à trahir les siens pour rester au pouvoir..et se remplir les poches…et le plus comique est le journaliste qui passe son temp à inviter les vieux politiques,pourtant les sujets ne manquent pas à la réunion, il fait peine…..

RedMan
Invité
RedMan

Comment boug’ là la pu revenir sur le devant de la scène ? Y falé la point rien en face ? Moi té lu, mi remercié l’opposition : y fo dir k’en politik, beaucoup jouent sur les faiblesses des autres & il a raison & en plus 1 bon salaire à rien faire !!! Demin nou rsik de revoir soit Hamilcaro, soit Claude Hoareau & consort (notamment dans d’autres communes,): oté les électeurs, règle zot sort une fois pour toute….. Konm’ sa zot y revient pu… Mi veut pas dire qu’1 jeune lé meilleur, mais sat lé fini passe 60… Lire la suite »