(VIDEO) Le député Poudroux, invité « d’Entretien » : « pour la carrière de Bois-Blanc, les carottes sont cuites ! »

4 min de lecture
4

C’est Jean-Luc Poudroux, député de La Réunion, qui est l’invité, ce matin, « d’Entretien », l’émission politique animée par Yves Mont-Rouge sur freedom.fr. Jean-Luc Poudroux a été élu, en septembre 2018, dans la 7e circonscription lors de la législative partielle face à Pierrick Robert, le frère de Thierry, député sortant, destitué de son mandat par le Conseil Constitutionnel. A l’issue du second tour de la législative partielle, Jean-Luc Poudroux, candidat de la droite unie, a totalisé 59% des suffrages.

Avant d’être député, Jean-Luc Poudroux, a été conseiller municipal de l’opposition à Saint-Leu, puis maire de la même commune de 1989 à 2008. L’ancien professeur de Techno, aujourd’hui à la retraite, a été également président du conseil général (on dit départemental à présent), de 1998 à 2004. Jean-Luc Poudroux a commencé sa carrière politique avec l’étiquette UDF avant de s’encarter à l’UMP dont il a été le secrétaire départemental. Aujourd’hui, le député est inscrit au groupe « LR, apparenté » à l’Assemblée nationale, mais il n’a plus pris de carte à aucun parti politique.

Pourquoi est-il qualifié de « député fantôme » ? Qu’a-t-il fait de concret à l’Assemblée nationale depuis son élection en septembre 2018 ? Sera-t-il candidat aux municipales de Saint-Leu en mars prochain ou soutiendra-t-il un candidat ? Soutiendra-t-il Bruno Domen, le maire sortant ? Croit-il encore à l’union de la droite dans la perspective des municipales de de 2020, des départementales et des régionales de 2021 ? Le député Poudroux répond aux questions d’Yves Mont-Rouge.

Dans « Entretien », Jean-Luc Poudroux s’explique longuement sur sa proposition de la carrière de Sans-Souci, présentée comme « une alternative à la carrière de Bois-Blanc » car selon le parlementaire « pour la carrière de Bois-Blanc, les carottes sont cuites ! ».

“Soutiendra-t-il Bruno Domen aux municipales ?”

Il précise que cette carrière de Bois-Blanc se situe sur un terrain agricole dont la vente par le propriétaire à la SCPR (filiale de Vinci) a été refusée par la commission départementale. Selon Jean-Luc Poudroux, « il y a des galets, des andins pour finir la NRL. Pas besoin d’aller chercher des galets à Madagascar ou à Maurice ». Comment en est-on arrivé à cette situation de blocage de la NRL, faute de matériaux. « Je ne suis pas là pour juger, mais je dis que les choses se sont faites avec légèreté par les services de l’Etat concernant les carrières », lâche Jean-Luc Poudroux. Il ajoute : « il n’y a rien qui bloque aujourd’hui la carrière de Sans-Souci. La balle est dans le camp de l’Etat ». Faute de pouvoir apporter des galets, le député Poudroux essaye d’apporter sa pierre à l’édifice.

Y.M.


4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
RedManFantomas suiteBadJLP Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox