(VIDEO)NRL : « Mr Marchau, l’écolo, raconte des conneries ! », c’est la réponse des transporteurs au responsable d’EELV

6 min de lecture
14

Selon Gaël Rivière, président de la FNTR et certains autres de ses collègues transporteurs qui s’inquiètent de l’arrêt du chantier de la NRL, « Jean-Pierre Marchau veut profiter d’une catastrophe économique pour essayer d’exister et de briller politiquement ».

Le responsable d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) qui fait partie de la majorité socialiste de Gilbert Annette au conseil municipal de Saint-Denis est sorti de son silence, comme le note le Quotidien de ce matin, pour fustiger les transporteurs, notamment sur la question du prélèvement des andains pour la construction de la route digue. Pour Jean-Pierre Marchau, « ces prélèvements fragilisent les sols et ils ont des effets dévastateurs, comme cela a été constaté lors des cyclones Fakir et Berguita”. Jean-Pierre Marchau, dans son communiqué, parlait également de « chantage » de la part des transporteurs, tout en soulevant d’autres points.

Une “sortie” qui n’a pas du tout plu aux transporteurs. Lesquels ont répliqué cet après-midi. Ils estiment « se battre non pas pour une corporation, mais pour une population ». Ils auraient pu répondre méchamment en disant par exemple « de quoi je me mêle l’écolo ». Ils y ont pensé très fortement. Mais « la situation est tellement grave », disent-ils, que « nous préférons modérer notre langage en nous concentrant sur des solutions à trouver pour finir ce chantier et sécuriser cette route empruntée quotidiennement par plus de 60 000 automobilistes dont sans doute Jean-Pierre Marchau et sa famille ».

Ecoutez la réponse de Gaël Rivière, président de la Fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR). Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Selon les transporteurs, « les effets dévastateurs » dont fait état Jean-Pierre Marchau « n’ont rien à voir avec les prélèvements d’andains pour la simple raison que ces dégâts, sur le territoire de Saint-Leu, avaient été causés par des travaux en amont menés par les collectivités, et non pas par les transporteurs ».

Concernant le « chantage », la réponse des transporteurs est la suivante : « cette NRL n’a pas été réalisée pour nous, les transporteurs, mais pour toute la population ». Concernant les chiffres de 2,6 millions de tonnes avancés par l’écologiste : « ce ne sont pas les transporteurs qui ont donné ces chiffres, ce sont les spécialistes de la Safer qui sont mandatés par la Région. Arrêtez d’accuser les transporteurs ! ».

Enfin, autre accusation de M. Marchau qui a fait réagir les transporteurs, c’est que ces derniers « gagneraient beaucoup d’argent ». D’où la réplique de la FNTR : « si Mr Marchau dispose de la comptabilité du groupement NRL et celle des transporteurs, qu’il les mette sur la table ! ». Selon les transporteurs de la FNTR, « Jean-Pierre Marchau « raconte des conneries !”. Ils ajoutent : “tout ce qui a été fait en matière de prélèvements d’andains respecte un protocole et un cahier des charges précis établis par les autorités locales ». Les transporteurs constatent que « M. Marchau est prêt à tout, y compris à exploiter l’inquiétude des Réunionnais, et celle des transporteurs, pour essayer d’exister et de briller en politique ».

Les transporteurs demandent à Jean-Pierre Marchau « un peu de respect s’il vous plaît pour les familles réunionnaises ». Selon eux, « Jean-Pierre Marchau ne veut pas de prélèvements d’andains, ne veut pas de carrières, ne veut pas qu’on touche aux pailles-en-queue, aux pétrels, aux mouches, aux moustiques, aux crapauds, aux cafards… Pour sauver l’environnement, il faudrait donc, selon Mr Marchau, tuer l’environnement économique. Combien d’emploi Mr Marchau a-t-il créé à La Réunion depuis qu’il y vit et depuis qu’il fait de la politique ? Combien de familles réunionnaises fait-il vivre ? Qu’il nous apporte une réponse, après on discutera ! » Fermez le ban !

Y.M.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



14 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox