(VIDEOS) Daniel Vee : « le Procureur a envoyé 10 policiers pour saisir 10 tortues …»

Le responsable de la Ferme pédagogique du Domaine de La Palissade à St-André ne cache pas sa colère. Il dénonce « une justice à deux vitesses ». Hier, mardi, quatre fonctionnaires de la DAAF accompagnés, selon lui, « d’une dizaine de policiers » sont allés saisir ses dix tortues ainsi que quatre iguanes.

Selon Daniel Vee, « la DAAF a dit qu’elle agissait sur ordre du Procureur de la République ». En colère et criant à « l’injustice », le chef d’entreprise précise ne plus rien comprendre « à cette justice ».

Il poursuit : « aujourd’hui, si la DAAF dit vrai, le Procureur n’hésite pas à mobiliser 10 policiers et 4 fonctionnaires de l’administration pour venir saisir 10 tortues et quatre iguanes parce que je n’ai pas les agréments, mais depuis deux ans j’attends une réponse du Procureur et de cette même justice suite à trois courriers que j’ai écrits face aux problèmes que j’ai avec mes voisins car ma famille et moi même sommes en danger de mort, sans compter que j’ai été obligé d’abandonner mon activité de ferme auberge. Et je n’ai jamais reçu de réponse de la part du Procureur de la République».

Ecoutez Daniel Vee, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Daniel Vee reconnaît qu’il n’a pas encore les “capacités” pour les tortues, mais ce qu’il demande, c’est d’être rassuré sur le fait que ses bêtes seront bien traitées, le temps qu’il passe ses « capacités » car il souhaite de tout cœur récupérer ses animaux. Faute de « capacités » il explique avoir suivi des formations en métropole pour pouvoir travailler avec des animaux. Il dénonce au passage la composition des jurys locaux pour l’obtention des « capacités » au sein desquels siègent des personnes qui, selon lui, sont « juges et partie ». Ecoutez le :

Selon le responsable de la Ferme pédagogique, la DAAF lui « met les bâtons dans les roues » afin de « favoriser d’autres personnes car je fais de l’ombre aux autres professionnels et à ceux qui vont s’installer bientôt. C’est de la jalousie pure et simple car ma Ferme commençait à très bien fonctionné. Les gens se plaisaient à venir ici car ce n’était pas cher du tout : 5 euros pour toute la journée sans compter qu’ils pouvaient apporter leur repas. Ils n’étaient donc pas obligés d’acheter sur place. Il fallait couper ma tête étant donné que le petit chef d’entreprise que je suis commençait à géner les plus gros qui ont des amis bien placés dans ce domaine…L’administration fait tout pour décourager le travailleur et au lieu de regarder ce qui fonctionne, elle préfère mettre volontairement le doigt sur les points faibles. Mes animaux sont très bien traités, très bien nourris. Ils ne représentent aucun danger pour le public… A qui le Procureur va-t-il donner mes tortues et mes iguanes ? Je ne serai pas surpris de les retrouver demain chez mes concurrents car il existe un véritable réseau ici. On n’hésite pas à casser les petits au profit de la politique du copinage », accuse Daniel Vee.

Selon Daniel Vee, ce trou correspond à un impact de gros calibre.

Qui attend toujours depuis deux ans une réponse de la justice concernant son problème de voisinage. « Des coups de fusils ont été tirés sur ma maison. On peut encore voir l’impact des balles près de la chambre de ma fille. J’ai déposé plusieurs plaintes. Quatre policiers du commissariat de Saint-André sont venus une seule fois et m’ont dit qu’il ne s’agit pas de coup de fusil. Ils m’ont même dit que ce n’est pas parce que j’ai entendu une détonation que cela correspond à des coups de feu ; Cela pourrait être un feu d’artifice comme pour le Dipavali… ».

“De la jalousie pure et simple”, explique le patron du Domaine de La Palissade à Saint-André.

Daniel Vee aurait souhaité que la justice en fasse autant pour protéger sa famille qu’il estime être « en danger de mort » depuis deux ans.

Y.M.

([email protected])

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

9
Poster un Commentaire

avatar
9 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
9 Comment authors
popolWendySashaIsaPHIL974 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Sisi
Invité
Sisi

Mon pauvre la.ou nena jury creole c est toujours la meme chose. Y a qu.a voir ailleurs au .sdiss .tiens si ou le pas famille ou bien parrainer maille pas.

ANONYME
Invité
ANONYME

Bon courage à vous Monsieur, trouvez vous un bon avocat.

Tito
Invité
Tito

En même temps faut pas donné le bâton pour vous fair battre …vous avé eut 2ans pour avoir la capacité…bien évidemment ils ont sauté sur l’occasion…vous dites qu’on veut coupé votre tête pour éviter sa il aurait fallu être tré pointilleux sur tou le règlement au lieu de ça vou leur offré votre tête sur un plato…même avec in bon avocat sa va être compliqué mais bon si vou aimé vos bêtes fo pa lâché

Patav
Invité
Patav

Voilà dans notre belle île comment ça ce passe… Une majorité de fonctionnaires venant de la métropole, envoyés, mutés pour nous dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Changeons nos mentalités, faisons de l’éducation de nos enfants une priorité. Eux seuls pourront faire en sorte que la Réunion avance dans toutes sa dignité et diversité. Mr Vee a bien raison, il dit tout haut ce que beaucoup de réunionnais pense tout bas. Personnellement je l’encourage à continuer son combat… Qu’il obtient tous ses agréments et nous viendrions le voir avec nos enfants. Une très bonne continuation à lui… Lire la suite »

PHIL974
Invité
PHIL974

C’est exactement comme tous ceux qui construisent sans permis de construire et qui disent qu’ils vont régulariser après.; on se met dans l’illégalité et on demande l’absolution après..

Isa
Invité
Isa

Par contre autoriser la vente de carapace de tortue sur le marché
( même si c est un vieux stock) ça devait être interdit vu le niveau de protection des ses animaux, pour ne pas inciter à de nouveaux moeurs. Deux poids deux mesures.

Sasha
Invité
Sasha

A la Réunion, quand vous gênez, on vous envoie la justice au cul pour vous faire taire.
Il a totalement raison de dire qu’il y a une justice à deux vitesses : les innocents s’en prennent plein la gueule tandis que les coupables continuent leur petite vie tranquillement.

Wendy
Invité
Wendy

Cette ferme est absolument superbe. Les animaux sont bien traités. Les usagers sont heureux de venir passer du temps. Laissez cette entreprise fonctionner.

popol
Invité
popol

Vu sa maison je vois qu’il est pauvre ?