Des “grands frères” contre l’insécurité devant les écoles de St-André (VIDEOS)

dans Actualités/Infos Réunion/Vidéos

Comme convenu entre eux lors d’une réunion mardi soir à Ravine-Creuse, quelques parents “Grands Frères” se sont retrouvés en fin de matinée, aujourd’hui mercredi, devant le Lep Jean Perrin à Saint-André.

En effet, cette décision avait été prise lors de la réunion ayant eu lieu mardi soir aux environs de 20 heures, dans une salle de Ravine-Creuse « Le Palace », à Saint-André, à l’initiative de Frédéric, un père de famille, qui a réuni d’autres parents pour répondre aux problèmes de violences qui surviennent depuis plusieurs semaines aux abords des lycées et de certains collèges du centre-ville de Saint-André.

Régulièrement, en effet, des lycéens et même des collégiens se font agresser et racketter par des bandes de jeunes venus des autres quartiers de la commune, de « Fayard notamment », selon eux. Des jeunes qui ne sont manifestement pas scolarisés.

Cette montée de violence aux abords des établissements scolaires inquiète sérieusement les parents qui ont donc décidé de se prendre en main afin de former « un bouclier humain » pour « protéger nos enfants », disent-ils.

Une milice ? « Non, pas de milice car notre but n’est pas de se substituer à la police, mais un bouclier humain car nous voulons assurer la sécurité de nos enfants lorsqu’ils rentrent dans leur établissement le matin ou lorsqu’ils quittent l’école en fin de matinée ou d’après-midi », répond un père de famille, Judex Therméa au micro d’Yves Mont-Rouge, notre journaliste qui était présent à cette réunion :

Nombreux sont les parents réunis, mardi soir, à Ravine-Creuse, qui pointent du doigt des jeunes d’une communauté en particulier. « Notre but, ce n’est pas la violence, mais nous devons faire respecter nos enfants et faire respecter notre commune. Nous n’avons pas été éduqués à voler, à racketter, à tabasser des lycéens, ni des passants. Or, à Saint-André, de plus en plus de jeunes et de moins jeunes innocents se font régulièrement agresser par des jeunes qui ne sont même pas de La Réunion », ont laissé entendre, hier soir, des parents en colère.

D’où l’organisation qui a été mise en place. Judex Therméa et Frédéric se présentent un peu comme des « Grands Frères » ou encore, en créole, comme des « grands dadas » pour que les élèves se sentent en sécurité devant leur établissement scolaire.

Un éducateur, présent, dans la salle a lui aussi donné son point de vue sur cette question d’insécurité et de violence. Idem pour Pascal Papou, qu’on ne présente plus à Saint-André. Un ancien boxeur qui mène un gros travail dans le domaine du social auprès des jeunes justement au « Camp Papou » à Chemin du Centre, pas loin du quartier Fayard où il a grandi. Pascal Papou fourmille de projets dont certains, en se concrétisant, ont permis de contribuer à l’insertion sociale de nombreux jeunes en difficulté, via le sport (boxe) notamment.

Les parents, présents hier soir à Ravine-Creuse ont regretté la suppression « par l’Etat », des agents de médiation, des médiateurs de rue qui jouaient un rôle important aux abords des établissements scolaires. Pascal Papou espère que l’Etat va y remédier et que les collectivités n’hésiteront pas, au nom de la cohésion sociale, à investir dans l’associatif.

En guise d’action symbolique, les parents ont décidé de se donner rendez-vous dès ce matin, vers 11 heures, devant le lycée Jean Perrin. Plusieurs d’entre eux y ont été. « Une action pour montrer que les parents ne laisseront pas passer la violence », expliquent les « Grands Frères ».

(Crédit Photos : Yves Mont-Rouge)

15
Poster un Commentaire

avatar
14 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
MaelysJuste1hommeKaf MarronBOB MardéHouareau Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Noé
Invité
Noé

… ces actions …

Boxeur
Invité
Boxeur

Comme ça mm fo fé, et la bande PTI caïd croire moin la c la cours des grands,alors respecter nos prochain, allez rode un formation ,un sport, un affaire de correct, ke racketter les gens

Noé
Invité
Noé

Je dirais que c’est une bonne idée de vouloir faire un bon bouclier pour protéger ses enfants ! ça suffit de voir tout le temps ses enfants se faire voler , tabasser par des profiteurs ! La vie m’a appris que je dois défendre moi-même mes bien et mon corps … même en utilisant des armes ! Ma vie et la vie de mes enfants avant ! J’ai des amis qui ont vu arriver les Forces de l’Ordre quand ils étaient morts ! Est-ce normal ???

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Si toutes les Mois étaient appliquées à la lettre, on n’en serait pas là.
Des moins jeunes non scolarisés mais dont les parents continuent de toucher les allocations familiales.

Ramalagasy
Invité
Ramalagasy

Si toutes les LOIS…

boina
Invité
boina

vous,parler d’une communauté,vous avez d’éja poser la question,c’est qui
qui a fait du favoritise ,pour ces gens ,la pour étre élu ils sont prioritaire
pour tout c’est pour ça ils aime,s’intaller sur cette commune,je vous
donne un exemple le quartier;fayard,ces eux qui commande et de
plus en plus i en aura des nouveaux arrivant ça malheureusement
on pourra rien i faire!!!

Marc dorcel
Invité
Marc dorcel

Et dire que ces violences ont lieu à 200m du commissariat, ces policiers font des rondes avec lunette stylée sur leur yeux en admirant les petites du lycées bref….
Cette commune est désagréable a vivre avec ces délinquants qui ce croit dans un clips de rap.
Bravo a ces parents qui font le travail des forces de l’ordre.

Metis
Invité
Metis

A marseille avec les rebeus et les gitans ils font pas la loi

Metis
Invité
Metis

Que tous les réunionnais fassent bloc contre eux qu ils fassent comme les corses qui font respecter leur ile sinon on va se faire écraser contre cette communauté qui s est imposee depuis l invasion des années 90 sans y être invitee

Juste1homme
Invité
Juste1homme

La terre est à tout le monde la délinquance et surtout le résultat de vos générations de bobo hypie… Nos grand parents travaillaient la journée et ils fessait les cours du soir sans ce plaindre ils vous on transmis des valeurs que vous n’avaient su nous transmettre pour la plupart… Le problème c’est ni les gens qui viennent ni les jeunes… Le problème c’est les valeurs qui ont changé et notre capacité à être des moutons docile prend les fond de la nrl et de notre dames… Il pourrait faire tellement avec ça que cela soit pour les hôpitaux les… Lire la suite »

Houareau
Invité
Houareau

J’espère que c’est gros bras, vont servir

BOB Mardé
Invité
BOB Mardé

Copié = Zéro …

Kaf Marron
Invité
Kaf Marron

Maoré , c mon frère !

Metis
Invité
Metis

A justlomme arrette de dire n importe quoi la reunion c etait mieux avant que vous debarquiez ici et on appelle ça une chance pour la reunion que des parasites qui n apportent rien du tout oui

Maelys
Invité
Maelys

Franchement c est une très bonne initiative.
Je crois qu’il y a un Henriette si c’est Jean Louis, vous devriez l’exclure un malade pervers je dirais pas plus.