(VIDEOS)/ Violences sexuelles à St-André : “5% de signalements à l’issue d’une conférence”

dans Collectivités/Saint André/Vidéos

C’est Jean-Marie Virapoullé, adjoint au maire de Saint-André et vice-président du conseil départemental qui l’affirme. Au terme d’une conférence publique d’un ancien joueur de rugby professionnel du XV de France, hier, à Saint-André, devant près de 240 élèves de collèges et de lycées sur le thème des violences intra familiales, violences sexuelles, “nous avons eu 5% de signalements qui ont été enregistrés”, précise Jean-Marie Virapoullé.

“L’intervention de cet ancien sportif, lui-même victime de viols dans son enfance, a libéré la parole chez les plus jeunes. Ces 5% de signalements enregistrés, hier lundi, vont déboucher sur des procédures judiciaires. Cela prouve que les violences intra familiales et les violences sexuelles sont des phénomènes sensibles, douloureux et graves qui, souvent, restent enfouis, cachés. Ce genre de manifestation organisée depuis hier et qui s’achève aujourd’hui est l’occasion de libérer la parole et de briser ce qui était considéré par certains jeunes et moins jeunes comme des sujets tabous”, souligne l’élu de Saint-André.

Barbara Chassagnac et Jean-Marie Virapoullé (Crédit Photos : Y.M.)

Jean-Marie Virapoullé a participé, hier, aux journées de sensibilisation aux violences intra familiales organisées, rue de la Gare, par le CCAS (Centre communal d’actions sociales) dirigé par Eric Caritchy. Mme Barbara Chassagnac, coordinatrice “Santé et Parentalité” à la mairie de Saint-André a été porteur de ce projet qui a pu se concrétiser grâce à l’étroite collaboration des services sociaux du Département, et d’autres associations (Amafar, Femmes Solid’Air…) sans oublier le GHER, la CGSS etc…

Jean-Marie Virapoullé et Barbara Chassagnac expliquent au micro d’Yves Mont-Rouge le but de ces deux journées et remercient toutes les associations qui y ont participé :

Durant les deux jours, les élèves des établissements scolaires de la commune ont préparé et interprété des scènettes axées sur le thème des violences sexistes :

Plusieurs représentants des services sociaux ont fait le déplacement à Saint-André pour présenter leur mission au service des personnes victimes de violences intra familiales. Mme Sandra Molly-Hoarau est intervenante sociale dans les commissariats et gendarmerie (ISCG) dans la micro-région Est :

A l’occasion de la journée d’hier, une convention a été signée entre la municipalité de Saint-André et les associations qui œuvrent dans le domaine de la prévention et de l’accompagnement des personnes victimes de violences intra familiales.

Outre les conférences et autres interventions publiques, des démonstrations de danses par les séniors figuraient au programme de ces deux journées.

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jacky Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Jacky
Invité
Jacky

Mme Barbara Chassagnac la copine de la femme de Jean-Marie qui travaillait au lycée Perrin, qui a été embauché par la suite comme directrice du Centre social de BDC et qui maintenant occupe un poste encore plus important. Il n’y a que le copinage qui compte, le créole va reste toujours à terre.