Violence à Mayotte : trois gendarmes blessés, une personne en garde à vue.

1 min de lecture
8

Dans la nuit de ce lundi à mardi 7 juin, de violents affrontements ont éclaté à Koungou et à Majicavo (Mayotte). Ceux-ci ont eu lieu entre bandes rivales, suite au meurtre par arme blanche ce dimanche 5 juin d’un jeune.

Des groupuscules ont également pris pour cible des automobilistes.

Dans la nuit de ce lundi à mardi, des barrages ont été érigés sur la RN1 à Koropa et à Koungou. Des groupuscules ont pris pour cible des automobilistes, ainsi que les forces policières. Celles-ci ont réussi à lever trois barrages, mais trois gendarmes ont été légèrement blessés. Une personne est à l’heure actuelle en garde à vue.

Monsieur Gérald Darmanin, et Madame Yaël Braun-Pivet, condamnent ces violences avec la plus grande fermeté. Ils apportent, par ailleurs, tout leur soutien aux services de l’État, sous l’autorité du Préfet. Ils saluent également l’engagement déterminé des forces de l’ordre présentes à Mayotte qui mènent, chaque jour, une action très courageuse afin de protéger la population. 

8 Commentaires

  1. comment avoir de tel propos ,c incroyablement décevant, ou va le monde,en faite c sa la fin du monde ,bref c mon poin vue…

  2. comment avoir de tel propos ,c incroyablement décevant, ou va le monde,en faite c sa la fin du monde ,bref c mon poin vue…

  3. après on dit qu’on est pas raciste,ici à la réunion, ouais c sa,vos commentaires sont des attitudes des grand hommes bravo…..j’ai la peine pour vous…..

  4. Aller fait voir à ou triste ces gens ne mérite aucune compassion

    La France n à qu à lacher ce departement véreux ces gens ne s adaptent pas ils n ont que la méchanceté en eux.

Répondre à Tatayoyo Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Insee La Réunion-Mayotte : sur l’île, le nombre de décès a augmenté au cours du premier semestre 2022

Article suivant

David Gauvin, candidat communiste dans la 5ème : « je ne sais pas faire de la démagogie ! »

Free Dom