Violences à Bras-Fusil : le SAFPTR fustige « les dérives xénophobes envers les Mahorais et les Comoriens »

5 min de lecture
27

le SAFPTR (Syndicat autonome de la fonction publique territoriale de la Réunion) appelle « à la responsabilité des décideurs ». Représentant les agents territoriaux et la société civile, le SAFPTR tient à apporter sa contribution dans ce climat malsain et nauséabond.

« Le Bureau du SAFPTR déplore et dénonce les agressions perpétrées récemment à Saint Benoît et témoigne sa solidarité aux victimes. Cependant, le syndicat dénonce les propos xénophobes du maire de Saint Benoît, M. Patrice Selly, qui a pointé du doigt les communautés mahoraises et comoriennes, de manière simpliste et accusatoire. Parmi les solutions proposées par le maire de Saint Benoît figurent essentiellement des mesures répressives, sans jamais évoquer les raisons structurelles qui nécessitent des réponses globales et inclusives. Le danger serait de réduire ces phénomènes à la faute d’une seule communauté alors que les raisons sont multiples et géopolitiques.

Lors d’une conférence de presse le 24/01/2022, M. Patrice Selly a fait état de la communautarisation du quartier de Bras Fusil avec comme conséquence « des problèmes d’intégration ». Ce dernier a pointé du doigt exclusivement « la communauté mahoraise et comorienne ».

Ces propos, qui accentuent les rivalités entre habitants, sont sources de dissensions et alimentent encore plus les sentiments racistes observés ces dernières années envers ces communautés. Le rôle du maire est la préservation de l’ordre public. Dans un contexte de tension sociale, il serait de bon ton que les élus apaisent le climat. La Réunion, régulièrement citée en exemple pour son vivre ensemble, devrait se montrer solidaire des peuples frères de l’océan Indien. 

Les tensions survenues dans plusieurs quartiers de l’île sont la résultante d’une dégradation générale de l’offre de logement à La Réunion qui affecte l’ensemble des Réunionnais. Il en est de même de l’absence d’anticipation, de programmation et de gestion globale de la politique foncière et d’aménagement du territoire par les collectivités. Il faut rappeler que la population mahoraise et comorienne (native de ces territoires, en situation régulière ou de nationalité française) ne représente que moins de 1 % de la population totale de La Réunion (Recensement INSEE de 2016). Des accusations dangereuses, simplistes et xénophobes proférées, ne font qu’attiser la haine et la recherche de boucs émissaires dans un contexte social explosif.

Faut-il également lui rappeler qu’avant d’être Maire, M. SELLY était, pendant plusieurs années Adjoint en charge de la Politique de la Ville et de la Rénovation Urbaine. Un poste qui lui a donc permis d’avoir toutes les clés de compréhension et d’analyse s’agissant notamment des lacunes en matière de politique du logement à La Réunion. Qu’a-t-il donc fait ? Comme dans le débat national sur l’immigration, nos élus devraient se garder de tomber dans le piège du populisme de bas étage. Voudrait-il concurrencer son collègue Maire de la Plaine des Palmistes qui s’inscrit également dans une mouvance politique extrémiste ?

Enfin, tous les indicateurs montrent que ces phénomènes migratoires entre les Comores, Mayotte et La Réunion vont s’intensifier. Il appartient aux décideurs, Etats (la France et les Comores) comme les collectivités réunionnaises et mahoraises, de dégager des pistes pérennes visant à limiter les migrations dramatiques entre les Comores et Mayotte puis vers La Réunion ».

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

27 Commentaires

  1. Pourtant li la fe que dire la vérité ! !!!!la vérité i blesse!!!!!et cet les pas d accord c est parce que zot le pas a la place des victimes ! !!!!!si c etait zot la victime zot norait bien compris les propos du maire!!!!!

  2. Si té zot famille té bras fusil ou Fayard ma té voi si zot té koz kme sa. Continu nié même, vivre ensemble patati patata. Vive ensemble c’est dans les 2 sens. A koz chinois, karane, malgache, mauriciens, Indien lé ici jamais entendu tt sa.

  3. Nou veux pu voir Comore ni mohorais a la réunion
    Nous sa fé pire que ce que Mana la fé depuis longtemps Comore mahorais y casse y vole y abuse si fomme créole
    Y prend la case demoune
    Y semé la peur partout en groupe
    Même mon grand père y fé insult a li par des jeunes filles mahoraise insolente elle prenne des couteau ️ pour s’exprimer gravissime

  4. Faudrait-il rappeler au SAFPTR tous les actes délictueux de cette communauté depuis ces dernières années (violence et racket aux abords des écoles, dans les bus, contre des personnes vulnérables (handicapées ou âgées), pyromanie…). Je ne pense pas que ce soit la faute des Maires si cette communauté est violente et vient mettre à mal le soit disant vivre ensemble. Ce n’est pas parce qu’on met des mots sur des maux qu’on doit être traité de raciste ou d’extrémiste. Il faut arrêter avec cette politique de laxisme. J’ai toujours entendu l »île Maurice comme île soeur mais les autres n’ont jamais été considérées comme telles. Aujourd’hui, comme par hasard, quand ça arrange, elles le sont.

      • Des métro à St gilles ? Ha ha ha ha ha ! Réveil à ou té n’a rienk sinois ,zarabe ,malbar, kaf et touristes st zil ! Métro lé à St leu et dan gîte et dans les hauts !

        • Quel zoreil nena la Run ? Bana fine quitte le navire na depuis lontan. Cossa ? Faire la France à la Reunion ? Si zot la quitte zot France c’est pou avoir un dépaysement su l’ile. Mais là zot y constate la pou refait lo même z’affaire. Et comme zot na plusieurs pas d’avance su nous. Zot la fine chié semb ça. Zot villa lé loué à d’autres métro que lé habitué à vivre dan ce cacophonie. La France-Run et inversement lé du même au pareil pou zot. A sud sauvage

    • Said Fofona, ok, vous êtes Français, mais, c’est vous qui ne respectez pas Les lois, pas Nos lois….si vous n’êtes pas content, il y a une solution, partez.
      Quand on a une bonne éducation, on ne parle pas Mahorais ou Comoriens devant des gens qui ne comprennent pas votre dialecte, on parle Français.
      On ne crache pas partout, des exemples comme ça, il y en a des tas….
      Nous Réunionnais, on n’a rien demandé….tournez vous vers l’Etat pour qu’il vous considère comme des vrais Français, parce que c’est l’Etat qui ne vous donne pas le rsa comme les autres départements.
      On na pas a subir Votre loi pourrie.

  5. Faut que l’Etat arrête d’expédier sur la Réunion les contingents de jeunes mineurs délinquants de Mayotte en centre d’éducation chez nous. Combien de jeunes livrés à eux même d’origine comorienne traînent dans la rue à Mayotte que les autorités n  »arrivent plus à controler mais sachant qu’ils sont nés sur ce même territoire deviennent français automatiquement. Le plus souvent ils sont orphelins sans famille et sans repères d’où découlé la rivalité entre mahorais et comorien. L’ASE de Mayotte n’a fait que déplacer le problème vers la Réunion. À cause de cela nous sommes Réunionnais confrontés à ceux problème grandissant de la délinquance qui commence à bien se faire ressentir dans les zones à fortes concentrations de logements sociaux et ça à bien démontrer ces effets négatifs notamment l’incendie de l’immeuble La Marina. Le gouvernement français devrait donner les mêmes prestations sociales à ses familles françaises comoriennes pour qu’elles testent chez elles à Mayotte au lieu de venir détruire notre vivre ensemble. S’ils viennent ici, ils n’ont qu’a s’adapter au lieu de venir foutre la merde chez nous. Les Comores n’ont qu’à reprendre Mayotte pour eux, chose qu’ils revendiquent depuis toujours. Rendons à Cesar qui appartient à Cesar. on ne veut pas nous créoles à un deuxième Marseille chez nous. Les incivilisables n’ont qu’à rester chez eux. Nous créoles nous lé pas plus nous lé pas moins. Respecte à nous.!!!!

  6. Faut que l’Etat arrête d’expédier sur la Réunion les contingents de jeunes mineurs délinquants de Mayotte en centre d’éducation chez nous. Combien de jeunes livrés à eux même d’origine comorienne traînent dans la rue à Mayotte que les autorités n  »arrivent plus à controler mais sachant qu’ils sont nés sur ce même territoire deviennent français automatiquement. Le plus souvent ils sont orphelins sans famille et sans repères d’où découlé la rivalité entre mahorais et comorien. L’ASE de Mayotte n’a fait que déplacer le problème vers la Réunion. À cause de cela nous sommes Réunionnais confrontés à ceux problème grandissant de la délinquance qui commence à bien se faire ressentir dans les zones à fortes concentrations de logements sociaux et ça à bien démontrer ces effets négatifs notamment l’incendie de l’immeuble La Marina. Le gouvernement français devrait donner les mêmes prestations sociales à ses familles françaises comoriennes pour qu’elles testent chez elles à Mayotte au lieu de venir détruire notre vivre ensemble. S’ils viennent ici, ils n’ont qu’a s’adapter au lieu de venir foutre la merde chez nous. Les Comores n’ont qu’à reprendre Mayotte pour eux, chose qu’ils revendiquent depuis toujours. Rendons à Cesar qui appartient à Cesar. on ne veut pas nous créoles à un deuxième Marseille chez nous. Les incivilisables n’ont qu’à rester chez eux. Nous créoles nous lé pas plus nous lé pas moins. Respecte à nous.!!!!

  7. Faut que l’Etat arrête d’expédier sur la Réunion les contingents de jeunes mineurs délinquants de Mayotte en centre d’éducation chez nous. Combien de jeunes livrés à eux même d’origine comorienne traînent dans la rue à Mayotte que les autorités n  »arrivent plus à controler mais sachant qu’ils sont nés sur ce même territoire deviennent français automatiquement. Le plus souvent ils sont orphelins sans famille et sans repères d’où découlé la rivalité entre mahorais et comorien. L’ASE de Mayotte n’a fait que déplacer le problème vers la Réunion. À cause de cela nous sommes Réunionnais confrontés à ceux problème grandissant de la délinquance qui commence à bien se faire ressentir dans les zones à fortes concentrations de logements sociaux et ça à bien démontrer ces effets négatifs notamment l’incendie de l’immeuble La Marina. Le gouvernement français devrait donner les mêmes prestations sociales à ses familles françaises comoriennes pour qu’elles testent chez elles à Mayotte au lieu de venir détruire notre vivre ensemble. S’ils viennent ici, ils n’ont qu’a s’adapter au lieu de venir foutre la merde chez nous. Les Comores n’ont qu’à reprendre Mayotte pour eux, chose qu’ils revendiquent depuis toujours. Rendons à Cesar qui appartient à Cesar. on ne veut pas nous créoles à un deuxième Marseille chez nous. Les incivilisables n’ont qu’à rester chez eux. Nous créoles nous lé pas plus nous lé pas moins. Respecte à nous.!!!!

  8. Encore 10ans et lé sur que c’est bana i sa commande a nous et fout a nous dehors osi kreol rouv zot zie alon met la main ensemble kom di bout racin I FO FOU DEHORS

  9. Cette polémique est parfaitement normal , lorsque l’intelligence a décidé de quitter le chemin de ce syndicat ( . A quel moment MR Selly a t il extrapole les fauteurs de troubles ( qu’il précise être un petit groupe) à toute la communauté mahoraise ? Oussa les médias la entendu les choses comme sa ? Personnellement,, j’ai compris que ces fauteurs de troubles peuvent nuit à l ‘image de leur propre communauté ( comprenez à la communauté mahoraise) , qui eux aussi se plains de ces troubles venant d à côté . Mais , voilà , quand l intelligence n’est pas au rendez vous , c ‘est mieux de faire des raccourcis polémiques qu’inexactes que de rapporter les propos réels . Des maestros de l ‘intelligence Réunion la 1er , Freddom , SAFPTR et compagnie . C’est sure qu avec zot La Réunion y vole haut intellectuellement quand on voit le niveau d’erreur & d’incompréhension que vous publier dans vos médias .

  10. la vérité y blesse,et y accepte pas zot vérité qui sème le vent récolte la tempête,a Marseille même dans le nord de la France a Lille lé envahit par cette communauté qui fait problème partout ou sa bana y passe, après bana y cri au racisme,Mr Selly la fait que dire ce que les autres communautés y pense tout bas pas plus ni moins,et les normal que les autres communautés y veut pu faire la paix avec cette communauté qui détruit tt sur son passage, après bana y cri nous lé raciste c’est cette communauté qui crée ce malaise et cette atmosphère malsain et anxiogène, après la SAFPTR rode fait la morale créoles en stigmatisant où faisant passer cette communauté agressifs et qui refuse de s’intégrer au bien-vivre ensemble de notre île si sa aurait été quelqu’un de votre famille qui se ferait agressé par cette communauté de primitif tt de suite le parquet est saisi, mais comme c’est des créoles qui se font agressé chez eux dans leurs îles c’est pas grave,Mr Selly n’a fait que dire la vérité, cette communauté ne fait rien pour s’intégrer à leurs terres d’accueil donc normal que la population réunionnaise demande que ils rentrent chez eux et qu’ils doivent expulsé,sa n’a rien à voir avec le racisme car c’est cette communauté qui à semer les graines du racisme dans notre île en refusant le bien-vivre ensemble, et après c’est lé 1er a se plaindre du racisme,faut remettre l’église au milieu du village et arrêter de prendre les autres communautés pour des cons,la SAFPTR n’accepte pas la vérité car elle fait mal et dérange cette communauté qui c’est donné en spectacle eux-même,le racisme envers la communauté mahoraise et comorienne c’est eux-même qui l’ont provoquer en voulant se victimiser et justifier leurs violences et méfaits envers les autres communautés et la SAFPTR n’accepte pas la vérité et veut stigmasé cette communauté en les victimisants,go out to 976, rentrée chez vous sa vaut mieux,sa n’a rien de raciste ni rien de personnel juste réyoné ki crie son ras-le-bol de cette violences gratuite

  11. J ose espérer qu il y aura au moin des maires , la région pour recarder tout ce petit peuple qui publie des choses éronnées dans les médias . Parce que c est quand même grave de détourner des propos pour en faire un racolage mensonger ( catégorie diffamation) !

  12. SAFPTR ,depuis 20ans voir plus j’entends de vous ,que les Réunionnais sont racistes…patati,patata..ou serait content invite demoun out kaze ,ou du moin demoun i invité à zot tt seul,i chier i pissé ds out assiette…ou pense la réunion la était bâti en un coup de baguette magique?avt kozer,avt tjr ramène des propos »genre stigmatisation »….zot n’a point respect pou nou,zot la pou gâté nout île, nos grd parents ont contribuer à l’évolution de cet île, nos anciens ont travailler dure pour que nous soyons éduquer, respectueux ,et surtout pour que nous le bien chez nous…à ou sorte la bas,propos ,propos koer…arrête un peu,la donne à zot tte la.kaze ,manger de l’eau..les allocs, travail…pas bon mm,à nou mm la réunion le mauvais???oui n’a la colère, oui n’a le ras bol…ceux ci dit,mette pas tt cet communauté ds le mm panier!!!mais koi ou veut ,aller porte plainte, rempli la poche out assos?encore et encore…..blabla blabla et blabla

  13. fofona de kel loi ou parle les loi de la République française où les loi du kalifa,né n’a in grand différences entre les 2,et heureusement que la Réunion c’est l’un des derniers remparts de la démocratie et valeurs de la République française

  14. Nous réunionnais quand on arrive en France on s’adapte au pays et on fout pas le bordel même si on nous confond avec des zarabes… Le racisme existé partout mais les mahorais comoriens français doivent s’adapter à notre vivre ensemble. c’est tout ce qu’on veut. pas de violence ni abus de pouvoir en bande communautaire, ni agression sur quiconque chez nous. vivons tous ensemble et en harmonie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : déception des élus après leur visio-conférence d’hier soir avec Emmanuel Macron

Article suivant

Le prix du pain explose dans l’île (PODCAST)

Free Dom