Violences au Capitole : quatre morts, Emmanuel Macron réagit

3 min de lecture
12

La situation était sous haute tension au Capitole ce mercredi. Des milliers de partisans de Donald Trump ont pris d’assaut le bâtiment alors que devait être validée la victoire de Joe Biden à la présidentielle. Lors de cette émeute, quatre morts sont à déplorer. Trois personnes qui se trouvaient aux abords du Capitole et une femme blessée par balle en son sein n’a pas survécu.

Les élus dénoncent une tentative de coup d’Etat

Vers midi ce mercredi, Donald Trump a prononcé un discours, dans lequel il a notamment déclaré : “Nous n’abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais. Nous ne reprendrons jamais notre pays en étant faibles.” L’ancien chef de l’Etat a également demandé à son vice-président de ne pas entériner la victoire de Joe Biden, lors de la session extraordinaire du Congrès.

Suite à l’assaut, plusieurs élus ont dénoncé une tentative de coup d’Etat menée par des partisans de Donald Trump.

“Nous assistons à une tentative de coup d’Etat encouragée par le criminel de la Maison Blanche. C’est voué à l’échec”, a tweeté le représentant démocrate William Pascrell, faisant référence à Donald Trump.

“Il ne s’agit pas d’une manifestation. C’est une tentative de coup d’Etat”, a déclaré l’élue Diana DeGette.

Violences au Capitole : Emmanuel Macron réagit

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron a dénoncé ces violences et défend les valeurs démocratiques :

Joe Biden dénonce une “agression sans précédent” contre la démocratie

Vers 16 heures hier, Joe Biden a pris la parole à la télévision pour demander à la foule d’arrêter et a appelé Donald Trump à intervenir directement. Le président nouvellement élu a dénoncé une “agression sans précédent” contre la démocratie.

Donald Trump a fini par publier sur son compte Twitter une vidéo dans laquelle il demande à ses partisans de rentrer chez eux. La vidéo est finalement retirée par Twitter et Facebook.

À 18 heures, un couvre-feu est entré en vigueur à Washington. Les manifestants sur place ont été dispersés par les forces de l’ordre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




12 Commentaires



  1. BRAVO TRUMP …….VOUS AVEZ ETE volé…….Et le ptit Macron devrait s occuper de son pays en ruine que de se méler des affaires américaines!!!!!!!!

  2. Plusieurs médias nationaux parlent de 4 morts et de 52 arrestations , surtout France 24 chaine de l’info en continue qui est assez sérieux selon moi car elle a ses reporter en directe de Washington , trap vous avez tord de tout rejeté .

  3. “Tentative de coup d’État” ? LOOL
    Dans un pays armé jusqu’aux dents (surtout chez les Républicains), vous pensez vraiment que s’ils voulaient faire un coup d’état ils y seraient allés les mains dans les poches avec deux trois banderoles ?
    S’ils voulaient vraiment en faire un ils auraient ramené leur arsenal avec eux et ça aurait fini en bain de sang !

  4. Le phénomène est mondial, les peuples ne sont plus représentés par leurs élites.

    En France, la volonté populaire systématiquement bafouée lors des derniers référendums. Référendum de 2003 sur la collectivité unique en Corse, référendum de 2005 sur la Constitution européenne, référendum de 2013 sur la fusion des 2 départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, référendum de 2016 sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ; lors de toutes ces consultations, la volonté populaire a été bafouée par le pouvoir qui a usé de moyens fallacieux pour imposer sa volonté contre celle des électeurs.

    En France, un coup d’État judiciaire lors de la dernière présidentielle. Là encore, l’État profond judiciaire a géré le calendrier de l’affaire Fillon de manière à la faire éclater en pleine campagne électorale, disqualifiant ainsi le candidat de la droite conventionnelle et permettant l’avènement de l’usurpateur Macron. L’élection de 2017 a été un hold-up judiciaire mené par l’État profond au service des mondialistes.

Free Dom
WordPress Video Lightbox