VIOLENCES INTRA FAMILIALES : DES MOYENS POUR UNE LUTTE EFFICACE

3 min de lecture

Je tiens à présenter, en premier lieu, toute ma compassion aux familles qui ont perdu un(e) proche à la suite des violences intrafamiliales.

L’actualité de ces derniers jours est marquée par ce drame de trop.

Le désarroi, la douleur des proches poussent chacun à soutenir la lutte contre les violences intrafamiliales.

Aucun milieu, aucune tranche d’âge n’est épargnée par ces violences mais la majorité des victimes sont des femmes et des filles, des enfants et des personnes vulnérables et discriminées (personnes handicapées, âgées, malades, racisées, migrantes, réfugiées, sans toit, en situation prostitutionnelle, en grande précarité et marginalisées).

Des mesures ont été mises en place pour lutter contre ce fléau de notre société (récemment la création d’une plateforme numérique pour signaler les violences en toute confidentialité, la formation des policiers à l’accueil et au travail en réseau ou encore la nomination d’une responsable nationale auprès du directeur général de la Police Nationale).

La loi du 30 juillet 2020 vise à mieux protéger les victimes de violences conjugales, en prenant en compte les différentes formes de violences, qu’elles soient physiques ou psychologiques, et en reconnaissant l’emprise qui est très souvent exercée sur les victimes de violences conjugales.

Il est important de soutenir ceux qui au quotidien sont investis dans cette cause noble de la lutte des violences intrafamiliales (enseignants, policiers, associations, familles…). Ce soutien exige le déploiement de moyens supplémentaires nécessaires pour une lutte efficace afin d’éradiquer ce phénomène de notre société.

Au-delà de proposer des dispositifs et mesures, il nous faut exiger les moyens de façon concrète (ressources humaines, matérielles, formation, promotion de l’écoféminisme…).

Par le biais de nos responsables politiques, la revendication de ces moyens est une priorité pour que nous n’ayons plus à assister impuissants à l’insoutenable.

Stéphane ALBORA

Travailleur social

Membre de Saint-Pierre Plus Verte

Membre de Génération Ecologie

Ce-soutien-exige-le-deploiement-de-moyens-supplementaires-necessaires-pour-une-lutte-efficace-afin-deradiquer-ce-phenomene-de-notre-societe.-2-1.png

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« Le Parc du Volcan : la municipalité doit revoir sa copie ! » selon Isabelle Musso

Article suivant

Ce 13 novembre a lieu un tour de l’île « Sarda Garriga »

Free Dom