Violences urbaines à Bras-Fusil : L’AMDR demande la tenue d’une table-ronde

6 min de lecture
22

Plusieurs élus ont déjà réagi suite aux violences urbaines survenues la semaine dernière dans le quartier de Bras-Fusil (notre photo) à Saint-Benoit. Cette fois, c’est l’Association des maires de la Réunion, présidée par Serge Hoareau, maire de la Petite-Ile, qui intervient pour proposer la tenue d’une table ronde. Voici le communiqué de presse de l’AMDR :

« Suite aux récents et récurrents épisodes de violences urbaines, l’Association des Maires du Département de La Réunion tient à apporter sa solidarité aux victimes de ces violences, au Maire et son Conseil Municipal, ainsi qu’à l’ensemble des habitants de Saint-Benoît.

En tant que Président de l’AMDR, je condamne fermement ces violences et souhaite que tout soit mis en œuvre pour qu’elles cessent immédiatement et définitivement. Je souhaite également souligner que ces problèmes ne sont pas inhérents à un quartier ou un territoire mais concerne toutes les communes de La Réunion. C’est pourquoi, l’AMDR propose la tenue d’une table-ronde avec l’ensemble des parties prenantes afin d’aborder le sujet des violences urbaines sans tabou ni arrière- pensée.

A ce titre, je voudrais souligner le travail concerté et organisé de manière hebdomadaire entre les Maires et le Préfet de La Réunion pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 et ses conséquences économiques. Cette collaboration et ces échanges fructueux mis en place depuis plus d’un an doivent nous servir d’exemples sur d’autres problématiques tout aussi cruciales pour notre île. Il est aujourd’hui essentiel que les services de l’Etat accompagnent au plus près les communes pour mettre un terme définitif à ces violences quotidiennes.

Souvent perçus comme les premiers acteurs de la sécurité publique, les Maires ont des pouvoirs trop limités en la matière et des moyens directement conditionnés à la taille et l’organisation des communes.

Pour être plus efficaces, les actions de sécurité publique doivent être fondées sur des échanges d’information et l’élaboration collective d’objectifs partagés entre la Police Nationale, la Gendarmerie et la Police Municipale. L’éradication de cette violence gratuite, symptôme d’une société malade, passe par la mobilisation et l’engagement de l’ensemble des acteurs publics, l’Etat, les collectivités locales, l’Education Nationale, les administrations concernées, les associations.

Je considère par ailleurs que les bailleurs sociaux ont également un rôle à jouer avec notamment la présence des gardiens d’immeuble, véritables médiateurs de ces groupes d’habitations. Ce lien social entre les locataires et la société d’HLM doit être rétabli afin que les locataires aient un interlocuteur direct et une personne quotidiennement à leur écoute. C’est pourquoi l’AMDR se tient à la disposition de l’État pour participer activement à l’organisation et la tenue de cette table-ronde qu’elle appelle de ses vœux, et plus largement à un travail de fond et de collaboration avec l’État et les différents acteurs ».

Jean-Jacques Morel : « Les bailleurs sociaux doivent enfin prendre leurs responsabilités en expulsant les fauteurs de trouble »

Jean Jacques MOREL, est conseiller régional et président du groupe Objectif Ré’Union. Voici son communiqué :

« Suite aux graves violences qui ont secoué les rues de Bras-Fusil ces deux dernières nuits, je souhaite dire à Patrice SELLY, maire de Saint-Benoît et homme de gauche, en m’adressant également à tous les Réunionnais qui souffrent de l’insécurité, que je partage son analyse. La situation est préoccupante. Les statistiques officielles cachent un chiffre noir de la délinquance bien supérieur à La Réunion surtout en milieu urbain (par exemple : Saint-Benoît, Saint-André, Saint-Denis, etc …). En effet, beaucoup d’incivilités et de violences légères ne font même plus l’objet de plainte. Il faut à tout prix enrayer l’engrenage de la ghettoïsation. Quelques familles à problèmes nuisent au quotidien à une majorité de familles paisibles. Les bailleurs sociaux doivent enfin prendre leurs responsabilités en expulsant les fauteurs de trouble.

Par ailleurs, les parents n’assumant pas l’éducation et le contrôle de leurs enfants mineurs doivent voir leurs droits à la CAF supprimer, comme la loi le prévoit. Hélas, cette mesure n’est quasiment pas appliquée. La tranquillité des Réunionnais est à ce prix ».

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

22 Commentaires

  1. Mi norė aimé voir kmt ramin ou dalleau norė pu gére sa, la i entend pas zot la, okilė ratenon et Éric fontaine ki défend tt ltemps bana? Zot tte i cachiette

  2. L AMDR devrait demander aux élus et maire de faire respecter les arrêtés municipaux dont ils sont les initiateurs notamment auprès des écoles, surtout a saint joseph école maternelle et primaire des Jacques .

  3. L AMDR devrait demander aux élus et maire de faire respecter les arrêtés municipaux dont ils sont les initiateurs notamment auprès des écoles, surtout a saint joseph école maternelle et primaire des Jacques .

  4. Qui sa la propose la mosquée, un cimetière, et j en passe aujourd’hui mr lé maire maintenant li parle d expulsion ,pourquoi quand il était adjoint avec FRUTEAU il à pas proposé sa .aujourd’hui il veut se faire passer pour la victime trop facile mr le nouveau maire, la population i commence comprendre out ptit manège.

    • Je n’ai pas voté pour Selly à cause de ça : St benoît est déjà bien assez islamisé comme ça. C’était effectivement l’une de ses promesses, qu’heureusement il n’a pas tenu. Mais il a joué avec le feu et c’est nous, les citoyens, qui brûlons maintenant

  5. Selly l’incapacité !
    Quand la maison y brûle les partisans SELLY y rôde comment Dalleau ou Ramin Ratenon noré gére la situation.
    Beaucoup Mieux que ce que nou voit .
    Récolte ce que zot la semé la bande à selly nout maire Lol

    • Kosa fo pas entendre, c un maire comme SELLY, que Saint Benoît l’avait besoin, jeune et dynamique, , le seul capable de redresser cette ville

  6. Laissez aller comme ça, et La Réunion sera le miroir de Mayotte, avec tous ses problèmes de violences, d’agressions, de blocages de routes, et autres calamités.
    Ces jeunes n’ont que l’embrouille dans le coco !

  7. Portois qu est.ce tu penses de ton adjoint ?
    Ce sont les maires qui sont responsables de tout ça pour être élu trop promesse .ces gens votent pour une caisse de cuisse de.piulet

  8. De toute façon fait zot cinéma
    Le mort, la Réunion le mort
    Band gege y pillule comme l auto vers 18h dans le sens st dni /st benoit
    Mi en veut à Sarko
    Mi en veut aux élus locaux la fait venir bana pou voter
    Mi en veut à air Austral
    Le seul ptit l espoir c est band comoriens sans papiers qui pourraient fait cour à zot

  9. Il faut rendre Mayotte à l’archipel des Comores! C’est ce que réclame à cor et à cri l’OUA (organisation de l’unité africaine ) depuis longtemps. Le grand remplacement à débuté aussi chez nous depuis des années, mais le politiquement correct, les gauchos bobos n’ont eu de cesse de taxer ceux qui alertaient sur ce phénomène de racistes. La décision de mettre en place un référendum d’autodetermination à Mayotte avec à la clé le statut de Département à été criminelle, ce peuple ne s’intégrera jamais nulle part, contrairement aux autres composantes de la société reunionnaise. Nous ne sommes qu’au début de nos tracas. Je crains une guerre civile à venir rien ne change rapidement. Si Zemmour s’engage à rendre Mayotte aux Comores, il est sûr de faire un tabac ici aux prochaines présidentielles.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« Mon fils a été renversé par une voiture devant son école sur un passage piéton »

Article suivant

Voitures brûlées en pagailles au Tampon, la Possession et Saint-Louis

Free Dom