Violente agression d’une professeure en métropole : le lycéen condamné à 5 mois de prison avec sursis

2 min de lecture
9

Les images ont fait le tour du web. On y voit une enseignante violemment projetée au sol par un élève. Suite à cette scène qui s’est produite dans un lycée professionnel de Combs-la-Ville, trois lycéens ont été placés en garde à vue. Il s’agit de l’élève qu’on voit sur la vidéo, qui se trouve être majeur, et les deux autres qui ont filmé.

Le lycéen condamné à de la prison

Une enquête a été ouverte pour violences avec circonstances aggravantes. L’enseignante a déposé plainte. Hier, le jeune homme de 18 ans, auteur de l’agression, comparaissait devant la justice et a été condamné à une peine de cinq mois de prison avec sursis probatoire de deux ans et 140 heures de travail d’intérêt général. Yassine a également interdiction d’entrer en contact avec sa victime et devra assister à un stage de citoyenneté. De plus, il sera suivi psychologiquement pour son addiction au cannabis et devra également suivre une formation.

À la barre, le jeune homme a admis ses torts et déclaré que son geste était « honteux ».

Violente agression filmée d’une professeure en métropole

La vidéo montre le lycéen dans sa salle de classe. Ecouteurs aux oreilles et masque au menton, il tente de quitter la classe sans l’autorisation de l’enseignante. Cette dernière se met devant la porte lorsque l’élève lui somme de le laisser passer : « Écartez-vous, madame. (…) Eh le Coran, poussez-vous madame, wallah poussez-vous tout de suite ». La professeure rétorque : « Vous êtes à l’école. Ne me touchez pas. » Perdant patience, le lycéen ouvre violemment la porte, projetant l’enseignante au sol.

 

 

9 Commentaires

  1. Et voila…les musulmans d’un coté avec le coran …et les attentats …de l’autre coté les catholiques et la bible …violeur pedophile
    Ahla…et ameme…

  2. Pauvre fanm ! Avant tout. Faire des années d’études pour se faire « recadrer » comme ça par un lycéen où l’école est un passe temps. La frime, les filles etc. La pas fait un compte là, ben certains endroits en France y deviendra comme un ghetto. Seront des laissés pour compte. Pu d’prof y voudra venir enseigné même si le salaire lé doublé triplé pu d’toubib pu d’flic sera un quartier mal famé la délinquance va règne en maître. Y se pourrait que même en l’auto ou pourra pu passer…magine seulement si ou la tombe en panne !

  3. Jeune homme de 18 ans, il décide de quitter la classe pour x raisons, et il en est empeché par la prof qui se met devant la porte… Le geste est certes « honteux » et aurait pu avoir des conséquences plus fâcheuses. Mais je me pose la question, sur le respect ou demande de consentement d un adulte…

  4. Comment ça? L’élève na des règles à respecter. Depuis 1er section y apprendre marmaille ça. Ti crois ti peux faire n’importe quoi pou amuse la galerie? C’est ça le problème ek certains « djeun ». Y suffit que na deï trois camarade y gosse dan un coin et ou na le vent en poulpe. Li wa pas que ses dalons lé plus couillons que li et au final qui ça lé pris devant la justice? Et ça si un « djeun » la pas compris depuis étant p’ti, tout le restant de son vie lé foutu. Les dalons na partout surtout dan travail et là en moin d’ deux facile trouve aou sdf !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Ste-Clotilde : très belle initiative d’un commerçant au grand cœur

Article suivant

Volcan sous-marin de Mayotte : l’expertise scientifique réunionnaise mobilisée

Free Dom