Virée entre copains qui tourne au drame

2 min de lecture
3

En novembre 2020, une virée entre amis tourne au drame à Boucan Canot. Le conducteur, trop fatigué pour conduire, perd le contrôle du véhicule. Après plusieurs tonneaux, tous sont blessés. Anthony Técher succombera à ses blessures après avoir été éjecté de la voiture.

Sa mère souhaite aujourd’hui qu’on se souvienne de son fils. Vêtue d’un t-shirt avec écrit dessus « Anthony mon fils, mon ange » au tribunal judiciaire de Champ Fleuri, pour juger le responsable de l’accident.

Le conducteur et les trois autres passagers ont survécu à cette virée de Saint-Pierre à Saint-Denis. L’accident s’est produit vers 2h30 le matin du 24 novembre 2020 sur la nationale 1. En léger excès de vitesse, la voiture a traversé la voie opposée, heurté le talus avant de finir sa course en tonneaux. Cette perte de contrôle serait liée à un endormissement.

Alan Thévenin, le conducteur, regrette terriblement mais s’épanche peu à la barre sur les circonstances de l’accident. Il affirme ne pas être un « fou du volant« . L’accident est pour lui lié à un moment d’inattention. Il n’a cependant pas réussi à formuler des excuses auprès de la famille de la victime.

Le parquet demande une peine « avec du sens », soit quatre ans de prison avec un sursis probatoire sur trois comprenant l’obligation de soins et d’indemniser les parties civiles. Le tribunal a suivi les réquisitions du ministère public.

La mère de la victime souhaite sensibiliser aux dangers de l’alcool et du zamal et faire en sorte que ce drame « serve de leçon ». Pour rappel, les drogues sont présentes dans un quart des accidents mortels sur les routes de France, ce qui représente environ 700 décès chaque année.

3 Commentaires

  1. chère Madame j’ose espérer que vos conseils serviront de leçons à tous les fous des dimanches, que les fous des week-ends comprennent votre douleur…et se calment.

  2. Je ne vois nulle part dans cette article le fait que le conducteur était sous alcool ou zamal…. Et si il avait mis sa ceinture, son fils serait peut-être encore vivant comme ses 3 dalons d’infortune !!! faut toujours trouver un coupable, mettons en prison le sommeil….!!!

  3. C’est pas cette accident qui va servir leçon l’alcool-zamal fait parti de la convivialité qu’on le veulent pas faut faire avec on n’est pas en dictature.

Répondre à Abdou Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Tentative de corruption d’un agent pénitentiaire : 10 mois de prison ferme

Article suivant

La cohabitation solidaire : solution pour nos gramounes ?

Free Dom