Virginie Peron : “Joseph Sinimalé, maire de St-Paul, a l’art de cultiver la médiocrité”

10 min de lecture
6

Le torchon brûle entre la conseillère municipale Virginie Peron et le maire de Saint-Paul Joseph Sinimalé, qui lui a retiré ses délégations (Environnement) avant-hier (voir notre article posté hier sur le site). Virginie Peron s’est fendue aujourd’hui d’un courrier qu’elle vient d’adresser à Joseph Sinimalé et dans lequel elle lui taille, comme on dit, un costume. Mme Peron n’y va pas avec le dos de la cuillère pour dire tout le “bien” qu’elle pense de son ex mentor politique. Voici le contenu du courrier ci-dessous

“Je me permets de vous écrire puisque vous n’avez pas eu le courage de me parler directement avant votre décision de me retirer mes délégations.

Tout d’abord, je tiens à vous indiquer qu’au début de notre mandat, j’ai été fascinée par l’homme qui avait su montrer une détermination sans faille afin de reconquérir le fauteuil de Maire de Saint Paul.

J’ai osé croire qu’il m’était donné la chance, à vos côtés, de mettre en œuvre mon engagement et mes convictions au service de la population Saint-Pauloise, puisque j’ai pu participer à l’écriture du programme que nous avons présenté ensemble, sur la jeunesse.

J’ai d’ailleurs eu l’occasion, à de très nombreuses reprises, de vous défendre en Conseil Municipal, face à l’opposition, alors que le Conseil demeurait bien souvent silencieux (et certains résignés). J’étais d’ailleurs très active au sein de ce Conseil puisque j’y présentais des affaires chaque mois !

Cependant, j’ai découvert au fur et à mesure du mandat que l’homme en qui j’avais toute confiance, s’attelait à se transformer en spécialiste de l’art de cultiver la médiocrité.

En effet, après une très belle campagne lors des régionales, où j’ai largement contribué à réunir plus de 10 000 personnes sur le Parc Expo, j’ai été la seule à ne pas avoir eu le Droit de présenter ma candidature à la liste régionale, quand bien même j’ai été seule à vos côtés pendant plusieurs semaines à l’organisation de réunions et aux prises de paroles. A ce moment là, vous n’avez pas hésité à retirer les délégations d’élu(e)s faisant ouvertement campagne contre NOTRE famille politique.

Aujourd’hui, et depuis les législatives de 2017, d’autres élus ont fait ce même choix et aucune sanction n’est prise. Mieux, à l’approche d’échéances électorales, les délégations retirées ont finalement été rendues.

Sur mes dossiers, j’ai eu de nombreuses fois à défendre mes positions pour que mes dossiers avancent. En effet, en dépit du bon sens, et alors que les personnes commençaient à comprendre l’intérêt des Nuits Sans Lumière, vous avez délibérément annulé la manifestation, au prétexte d’un refus du Sous Préfet d’alors (chose qu’il a infirmé. D’ailleurs par la suite, de votre aveu il vous a même « remonté les bretelles »).

Par ailleurs, sur les dossiers relevant de la mise en photovoltaïque de nos toitures, je n’ai obtenu

ni moyen, ni soutien. Pour donner une chance à ce dossier d’aboutir, j’ai donc dû solliciter la SPL ENERGIE afin de porter le contrat de concession.

Concernant les chantiers d’insertion, je vous ai fait une note pour que nous puissions avoir une cohérence dans nos actions et accompagner les structures vers l’entreprise d’insertion, pour faire du vrai emploi, ce que j’ai toujours défendu avec votre aval. Vous ne daignez désormais même plus prendre le porteur de projet en rendez-vous ni même répondre à ma note.

L’incohérence est d’ailleurs de mise concernant le déploiement de la signalétique touristique et commerciale. J’ai commencé à la mettre en œuvre sur la zone balnéaire pour lutter contre la pollution visuelle. Et, au moment de la déployer dans les hauts, vous m’enlevez les budgets.

Pour la nouvelle organisation du Pôle Développement Durable, vous êtes intervenu sans me solliciter et êtes passé en force malgré un avis négatif de la Commission (composée des mêmes élus faisant ouvertement campagne contre notre famille politique). Et aujourd’hui, des dérives sont déjà à constater : des heures supplémentaires pour un agent ne faisant pas partie du Pôle ont été sollicitées, des consultations sont faites sans passer par la hiérarchie qui découvre après coup ce fonctionnement et ne peu plus maîtriser son budget. Il lui a d’ailleurs été indiqué que, contrairement à toutes les autres années, le Pôle Développement Durable excédait les plafonds en matière d’heures supplémentaires.

Aussi, après plus de 3 ans passés à vos côtés, et au vu des difficultés auxquelles vous avez fait en sorte de me confronter, j’estime ne pas avoir à rougir de mon bilan. J’ai mis en place des campagnes de sensibilisation sur les différents modes de déplacement afin de trouver une alternative au tout-voiture qui asphyxie la Commune, et notamment le centre ville. J’ai pu mettre en œuvre des actions culturelles et démocratiser l’astronomie autour des Nuits sans Lumière et pour tendre à une labellisation ville/villages étoilées (remise en cause par votre prise de position en avril dernier). J’ai œuvré à la mise en lumière de la Réserve Naturelle Nationale de l’Etang Saint Paul avec notamment sa mise en écotourisme et la fin de la précarisation des emplois, nécessaire à la gestion d’une réserve (…).

J’ai parfois pu perdre mon temps puisque j’ai défendu le statut des employés communaux, notamment dans l’environnement en m’entretenant à de nombreuses reprises avec vous pour passer en 35 h les agents méritants, volontaires et travailleurs et en ne recrutant plus de contrats aidés afin de stabiliser et motiver nos équipes et surtout avoir une efficacité de service.

Après ces rappels non exhaustifs sur mes actions, je vous précise que je m’inquiète franchement pour la fin de ce mandat. Aussi, ce retrait de mes délégations, que vous décidez aujourd’hui suite à ma prise de position que je vous avais, moi, partagée dès le soir de la parution de votre engagement, et réaffirmée lors de notre entretien téléphonique du lendemain matin, ne sonne pas comme une sanction mais comme une médaille pour le respect de mes convictions et de mon respect envers la population Saint-Pauloise, en droit d’attendre qu’une politique soit menée pour eux et non au gré du vent”.


6
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
ericLév la tétBoxeurCréolepetitpeuple Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox