Visite de la première usine de fabrication de masques chirurgicaux et FFP2 (PHOTOS/VIDEO)

Le groupe Les Flamboyants, gestionnaire d’établissement de santé s’est lancé dans la création de masques chirurgicaux et FFP2 suite à la crise sanitaire qui a secoué la France, comme de nombreux pays. Ce mercredi 15 juillet, la première usine de fabrication de masques chirurgicaux et FFP2 ouvrait ses portes à la presse. Gérard d’Abbadie, président du Groupe Les Flamboyants, et Aude d’Abbadie-Savalli, directrice générale du groupe, étaient présents lors de cette visite. Notre journaliste Hassàanah Patel se trouvait sur place.

Maskareignes, première usine de masques locale

L’idée leur est venue de proposer une solution pérenne pour que notre île soit autonome en termes de masques à usage unique, à haute capacité de filtration, dans un premier temps pour le personnel soignant puis dans un second temps pour l’ensemble de la population.  Après plusieurs semaines de recherche, le Groupe Les Flamboyants s’est tournée vers une société chinoise spécialisée dans des machines haut de gamme pour fabriquer des masques FFP2 et des masques chirurgicaux, avec une capacité importante de production.

Cette société produit des machines qui sont aujourd’hui utilisées en Autriche, en Italie, Espagne, USA et Australie.

Aidée par La Région pour l’acheminement de la machineMaskareignes a déboursé au total près de 2,5 millions d’euros pour l’achat du matériel et de la matière première pour fabriquer les masques. Une partie de l’investissement (hors matières premières, dépenses non éligibles) est susceptible de faire l’objet d’un financement européen. C’est la qualité de cette matière première qui fait que les produits fabriqués par Maskareignes sont aptes à être catégorisés pour un usage sanitaire (niveau de filtration du masque) et à recevoir les normes CE.

Découvrez sans plus attendre le processus de fabrication de cette première catégorie de masques pour lesquels les équipes locales ont été recrutés et formés.

22 millions de masques produits sur l’année à venir

Acheminée depuis la Chine, cette machine a pour objectif de permettre à notre île d’être autonome en matière de masques chirurgicaux mais aussi de faire faire des économies à nos hôpitaux qui les achèteront moins chers. Elle est capable de produire 100 masques à la minute, soit 50 000 masques par jour à l’heure actuelle. En augmentant la cadence, c’est-à-dire en passant aux 3X8, la machine peut assurer la production de 160 000 masques par jour. Avec la matière première dont dispose l’usine, 22 millions de masques pourront être produits sur l’année à venir.

Pour permettre au projet Maskareignes d’exister, à terme, une vingtaine de personnes seront embauchées pour faire fonctionner les machines. Aujourd’hui, l’équipe de démarrage compte 6 professionnels.

Dans les prochains jours, plus de 250 000 masques chirurgicaux seront produits par semaine. Ils sont destinés à l’ensemble des professionnels de santé, aux collectivités locales, aux organismes d’Etat, et à l’ensemble de la population.

“On n’a pas pu se protéger et protéger nos patients par manque de masques. Cette pénurie a eu un impact sur notre pratique, sur les angoisses que les soignants ont pu avoir pour protéger les patients. C’est une situation économique sociale et psychologique difficile : privation de liberté et angoisse de la maladie et de la mort durant le confinement. Sans compter la séparation avec la famille. On ne pouvait pas subir cette situation. Il fallait qu’on agisse. On voulait être des acteurs de santé responsables”, déclarent les dirigeants du groupe Flamboyant.

Faire des masques de qualité à prix abordables

Ces derniers seront commercialisés dans le contenant présenté ci-dessous :

Deux machines arrivent dans les prochaines semaines

Deux autres machines doivent encore être acheminées dans les semaines qui viennent. Une qui permet de fabriquer des masques FFP2 et une autre des masques FFP2 pour enfants. Ainsi, Gérard d’Abbadie précise que “S’il y a une deuxième vague, on pourra répondre à la demande et on a la matière première qui arrivera à la Réunion dans les prochaines semaines.” Le prix visé sera également en dessous des prix pratiqués sur des masques importés, de même catégorie de protection.

Notons que ces masques ont une durée de vie de 2 ans et pourront donc être stockés.

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

15
Poster un Commentaire

avatar
8 Comment threads
7 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
13 Comment authors
MayaBerehoucPattieJasperDerrien Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
letocard
Invité
letocard

Mouais ….c’est comme si vous fabriquiez des obus après la guerre !!! LOL

Lantredeux
Invité
Lantredeux

Et ya encore 2 machines qui arrive…

Lavivine
Invité
Lavivine

La guerre n’est pas finie ! L’ennemi est toujours présent

Ghislaine Lemaire
Invité
Ghislaine Lemaire

Bonjour, super bravo
Où trouver ces ffp2 ?
Bravo

Avatar
Invité
Avatar

0,50€ HT et TTC ça donne quoi en prix.
Dans certains magasins vous avez 25 masques chirurgicaux à 12€50 soit 0,50€ le masque TTC.
Donc, d’après l’article les masques seront plus chers ici. Cherchez l’erreur.

Claire
Invité
Claire

Il s’agit de FFP2, pas de masques chirurgicaux simples

Jasper
Invité
Jasper

Pour vous donner une idée, le prix moyen d’un masque respiratoire de type FFP2 qui sortait de l’une des 4 usines basées en France avant la crise sanitaire étaient d’environ 0,70€. L’objectif affiché ici est donc particulièrement ambitieux…

Rostaing claire
Invité
Rostaing claire

Il y a aussi l’entreprise “bos” à Moutiers en Savoie qui en fabrique

Claire
Invité
Claire

A quel prix ? Les particuliers peuvent en commander ?

Popol
Invité
Popol

C’est mieux que le génie vira qui voulait vendre de l’eau aux pays du golfe, ou le port d’au douce il n’y a que des couillons pour gober ça .Voila des gens inventif

Derrien
Invité
Derrien

Avez-vous des analyses de ce non-tissé en polypropylène additivé certifiant qu’il n’y a aucun inhalation de micro-fibres ?

Jasper
Invité
Jasper

Oui; elles vous seront fournies par une coupe histologique de mes poumons. Je sers volontairement de “cobaye” 2 ou 3 fois par semaine depuis 12 ans

Pattie
Invité
Pattie

Je ne comprends pas comment fonctionne les gens en France
Ils ne sont jamais comptent : c’est des masques plus performants que les simples masques chirurgicaux, même si ils coûtaient un peu plus chers, combien estimez-vous la vie humaine et en plus c’est français, cela peut générer à plus ou moins long terme du travail pour des personnes
Moi je dis bravo, félicitations, je souhaite une grande réussite à cette entreprise

Berehouc
Invité
Berehouc

Longue productivité, bravo.

Maya
Invité
Maya

Comment on vas se debarrasser de tt ces déchets? On a lutter longtemps contre les sacs en plastiques et rebelote les masques dans la nature.

En tissu ce qui a de bon il est réutilisable en maniques dans la cuisine ou chiffon pr la marmite.