Visite du ministre des Outre-mer : le CREFOM reçu par le conseiller de Sebastien Lecornu

12 min de lecture
3

Une délégation du CREFOM REUNION conduite par Richel SACRI Délégué Régional accompagné de Lynda SAVARANIN vice-présidente et Vincent FONTANO secrétaire général adjoint a été reçue par Claude RIBBE, conseiller de Sébastien LECORNU Ministre des Outre-mers et Frédéric JORAM, secrétaire général de la Préfecture de La Réunion.

A l’occasion de la visite de Sébastien LECORNU à la Réunion, ministre des Outre-mer, le CREFOM se félicite d’avoir eu une écoute attentive sur des dossiers concernant les difficultés des Réunionnais dans des thématiques suivantes :
1) Candidats sur la liste complémentaire du concours de professeur des écoles 2020 : venant en appui du collectif « Liste complémentaire LCRE 2020 », le CREFOM Réunion a demandé au ministre d’intervenir auprès de son collègue de l’Education nationale afin de donner suite à la demande qui consiste à recruter les 39 candidats restant en liste complémentaire compte tenu des besoins avérés de notre académie. La rectrice de La Réunion a également été sensibilisée à cette situation par courrier.
2) CIMM (Centres des intérêts moraux et matériels) :le CREFOM national et de la Réunion en lien avec les associations et parlementaires ayant travaillé sur ce dossier se félicitent de l’application de cette mesure pour les mutations au sein de la fonction publique. Toutefois, le CREFOM ne peut que déplorer l’application « disparate » de la mesure au sein même des administrations de l’Etat, et demande à ce qu’un barème harmonisé avec les mêmes critères pour l’ensemble de la fonction publique soit mis en place et ce dans un souci d’équité et d’égalité pour tous les fonctionnaires.
3) Le créole à l’école : Le CREFOM Réunion s’est félicité de la prise de position de la rectrice de La Réunion concernant l’accueil des élèves créolophone dans leur langue maternelle. Le CREFOM a rappelé sa position et ses demandes formulées à plusieurs reprises auprès des autorités ministérielles et académiques qui consistent à développer l’accueil des élèves en créole pour ceux qui ne pratiquent que cette langue. Lors du passage de M. le Ministre de l’Education nationale Jean Michel Blanquer, le CREFOM Réunion avait demandé à son conseiller la mise en place d’une mission d’inspection de l’IGEN afin d’évaluer les dispositifs existants, et d’identifier les freins à l’enseignement du créole à l’école. Cette demande a été réitérée à M. le Ministre des Outre-mers. Une note du CREFOM avait alors été remise au conseiller du ministre sur le sujet.

Le CREFOM a plaidé pour la mise en place d’une politique de sensibilisation afin de donner une vraie place au créole dans les établissements scolaires. L’impulsion doit venir des autorités nationales mais surtout des autorités académiques et des chefs d’établissements. Il devient donc urgent et nécessaire de valoriser et d’étendre les expérimentations et les classes bilingues en assurant leur pérennité.

4) Le financement du CHU (Centre Hospitalier Universitaire) de La Réunion. Le CREFOMRéunion a rappelé l’action du collectif de l’ensemble des parlementaires de La Réunion depuis janvier 2019, dans un courrier pour attirer l’attention du ministre de la santé sur les difficultés de financement du CHU malgré des efforts conséquents en matière de maîtrise des dépenses. En effet, le CHU de La Réunion est pénalisé par un mode de calcul dans la compensation des subventions qui ne lui permet pas l’équilibre de son budget. Il convient de revoir la clé de répartition actuellement fixé au taux de 31% alors que l’équilibre serait atteint avec un taux à 35% comme l’a démontré un audit. Le CREFOM Réunion a demandé à M. le Ministre d’intervenir auprès de son collège de la santé pour qu’une révision du taux de répartition soit mise en place et que La Réunion ne soit plus traitée comme un département de l’Hexagone mais comme un territoire ultramarin avec ses propres spécificités.

5) La disparition de France O : concernant la pluralité télévisuelle avec France O, le CREFOM a regretté la fermeture de la télévision dédiée à la communication de l’information des Outre-mers, véritable outil de promotion culturelle et touristique. Les échanges se sont orientés vers une demande de vigilance quant aux engagements pris concernant « le pacte pour la visibilité des outre-mer » mis en avant par France Télévision. Cette disparition de France O doit permettre aux régions d’obtenir le renforcement de leur budget afin que les antennes locales de Réunion Première ici, puissent participer encore davantage à la production locale.

6) Situation alarmante du secteur culturel réunionnais : avec la crise de la Covid19 et des manifestations annulées sur l’ile et à l’extérieur, les acteurs du monde culturel se retrouvent en très grandes difficultés malgré les aides annoncées. Le CREFOM a alerté le conseiller du Ministre sur cette situation alarmante. Le secteur de la réalisation subit une crise sans précédent. La Réunion terre de tournage n’est pas dédiée en priorité aux réalisateurs sur l’île mais à ceux de métropole avec un casting métropolitain et des figurants réunionnais. Les subventions allouées ne restent pas à La Réunion. Le CREFOM a alerté sur la nécessité d’aider les acteurs de la réalisation, de la production au niveau financier mais aussi en augmentant les commandes de réalisation. Le CREFOM a alerté sur le manque d’un espace de rencontre et de création sur le territoire de La Réunion et la zone Océan indien et a proposé une maison du cinéma. Par ailleurs, la demande d’outils a été présentée pour qu’une antenne de pôle emploi Réunion soit installée à La Réunion, c’est une demande récurrente du milieu culturel. Dans cette attente nous avons demandé à ce que pôle emploi réfléchisse à des modalités et mesures pour aider les acteurs de la filière culturelle en détresse. L’attention du ministre a été attirée sur la réforme relative au regroupement des moyens de gestion de certaines administrations de l’Etat donc la DAC. Il a été rappelé le rôle primordial que joue cette entité dans l’aide et le soutien de la culture et qu’il convient de veiller à la pérennisation de ses moyens et de son budget. Le conseiller de M. le Ministre s’est montré très attentif à la souffrance des artistes de La Réunion toutes filières confondues.

7) Pollution marine due à l’échouage du vraquier MV Wakashio, sur les côtes de l’île Maurice : le CREFOM au travers de sa commission « pôle mer » a proposé des solutions orientées vers l’économie bleue, vers les métiers de la mer afin de développer le secteur économique et touristique. Très sensible à cette catastrophe écologique près de notre territoire, Le CREFOM a sollicité M. Le Ministre des Outre-mers pour que toutes les précautions soient prises afin de prévenir ce danger qui pourrait toucher nos côtes. Le secrétaire général de la préfecture a précisé qu’une surveillance très fine au niveau maritime était mise en place au travers d’une cellule afin de parer à toute éventualité. Ces problématiques ont retenu toute l’attention du conseiller Claude RIBBE, qui a indiqué que ces thématiques feront l’objet d’analyses approfondies également avec les acteurs concernés. Le CREFOM se félicite de l’écoute du conseiller du ministre des Outre-mers lors de cette rencontre très constructive et des échanges fructueux qui ont été tenus.


3
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Kriké krakéFondkèrDétak la langue Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox