Vivienne continue de crier à “l’injustice”, sa vidéo devient virale

dans Actualités/Infos Réunion

Après une grève de la faim en 2018, Vivienne refait parler d’elle. La quinquagénaire raconte désormais son histoire dans une vidéo, postée par Sullaiman Soilihi ce dimanche 8 septembre et qui est rapidement devenu virale. On vous laisse la découvrir :

Retour sur l’histoire de Vivienne, une dame qui crie à “l’injustice”

En août 2018, cette dame de 58 ans, originaire de Sainte-Anne et emprisonnée déjà à trois reprises (entre 2011 à aujourd’hui), « injustement », dit-elle, observe une grève de la faim à l’abri d’une petite tente qu’elle a plantée devant la préfecture, à Saint-Denis. Par cette action, elle entend protester contre la saisie par la justice de sa maison qu’elle affirme avoir légalement financée, alors que le tribunal l’avait condamnée à de la prison ferme entre autres pour « manipulation mentale ». Mais Vivienne Beaupréau, crie aujourd’hui à « l’injustice » et crie à qui veut l’entendre, y compris au préfet, représentant de l’Etat à La Réunion (d’où le lieu choisi pour sa grève de la faim) que ses procès « ont été bâclés » et que ses « droits ont été bafoués ».

« L’Union des Réunionnais en Colère » a décidé de la soutenir dans son action, notamment celle qui consiste à lutter pour récupérer son bien. Mais l’association en question a demandé à Mme Beaupréau tous les justificatifs prouvant que c’est bien elle qui a payé sa case. Elle a promis de les fournir au plus tard cette semaine.

Son histoire est compliquée tant elle est décousue. On ne sait pas par quel bout la prendre, cette histoire qui ressemble tant à un cauchemar. Mais Vivienne Beaupréau ne rêve pas. Sa vie est tout simplement cauchemardesque. Et lorsqu’on l’écoute parler, raconter sa vie, on a du mal à la suivre dans les méandres de cette existence – son existence – aussi complexe qu’affolante. On ne peut alors s’empêcher silencieusement, intérieurement de murmurer : « mais ce n’est pas possible, c’est incroyable ! ». Et pourtant, c’est bien la réalité. Son histoire a fait plus d’une fois la « Une » de la presse locale.

En 2006, elle porte plainte aux Prud’hommes contre ses employeurs. Un couple de Saint-André où elle travaille comme femme de ménage. Elle se plaint de n’avoir pas été payée. De victime, la voilà transformée en coupable. Ces derniers l’accusent d’être une sorte de « gourou ».

En 2011, Vivienne Beaupréau est arrêtée par les gendarmes de Saint-Benoît suite à une plainte déposée par des grands-parents qui l’accusent d’avoir « tué » leur petit-fils de 14 ans atteint de mucoviscidose et résidant en métropole. Vivienne se faisant passer pour une guérisseuse aurait demandé aux parents de l’adolescent d’arrêter tout traitement médical. Elle a été jugée en Correctionnelle en 2011 et condamnée pour « manipulation mentale ». Aujourd’hui, elle explique qu’elle n’a jamais « tué » personne. « Lorsque les parents de l’enfant m’ont téléphoné, j’étais à La Réunion et l’enfant était déjà mort en métropole», se défend-elle. A sa sortie de prison, elle est placée sous contrôle judiciaire.

“Ce n’est pas un crime que de pratiquer sa religion malbar !”

Février 2015 : nouvel emprisonnement. Puis de nouveau la liberté. Elle est accusée également d’avoir soustrait de l’argent à une amie via la manipulation mentale. « Faux », crie-t-elle en clamant son innocence. « Lorsqu’on m’a arrêtée à l’époque, je venais d’être agressée par un voisin. J’ai mon épaule et mon bras droit qui ne fonctionnent plus. Je traversais une grosse période de stress et j’étais sous anti depresseur. Le juge n’a rien voulu savoir. Il a cru à tout ce qui a été raconté sur mon dos, il n’a jamais voulu m’écouter. J’ai payé ma maison, je n’ai pris l’argent de personne. Mon mari et moi avons travaillé dur pour financer cette maison que la justice n’a pas hésité à saisir, après m’avoir envoyé en prison parce que je pratiquais ma religion tamoule. Ce n’est pas un crime que de pratiquer sa religion. Les gens ont monté des histoires les plus farfelues en disant que je faisais de la sorcellerie. C’est du n’importe quoi. Je n’ai pas pu me défendre car moralement j’étais au plus bas, aucun avocat n’a voulu m’aider », raconte Vivienne Beaupréau, quasiment en pleurs et s’exprimant comme si elle portait manifestement toute la misère du monde sur ses épaules.

 

 

17
Poster un Commentaire

avatar
12 Comment threads
5 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
15 Comment authors
chocobonFloHoarauPerverseChristie Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
laura
Invité
laura

Bon courage à vous Madame…..le pot de terre contre le pot de fer à mon avis

Observateur
Invité
Observateur

Une justice pour les paillotes et une autre pour la maison de Vivienne
Vous n’avez pas honte de promouvoir la violence au femme Réunionnaise
C’est une révolution qu’il faudrait faire devant la Maison Blanche du bar à choix
Où sont toutes les défendeuses des droits de la femme
Où êtes vous les Huguette, Nassimah, Monique, Aude, Marlène, Vanessa, et Jean passe
Ah, vous n’avez pas eu votre teeshirt blanc, c’est pour ça vous vous défilez
heureux les pauvres…

Thierry Hoa
Invité
Thierry Hoa

Nous pouvons également enjoindre les DEFENSEURS de la femme, qui peuvent tout à fait être masculins et invectivés comme vous le faite. Quant aux paillotes, ils me font rire les hypocrites qui vont passer leur vacances à Maurice (au détriment de la population locale qui s’est fait spollier toutes ses terres) et hurlent tels des miséreux pour 5 pauvres paillotes. Idiotie sans borne au servie des grandes gueules, toujours.

Jasmin
Invité
Jasmin

Parmi veux qui commentent combien connaissent la raison pour laquelle cette maison lui a été retirée? Vous n’avez pas honte d’apporter un soutien à une personne pareille ? Renseignez vous avant de parler. Il y a des articles de presse qui relatent cette histoire qui sont toujours en ligne. Savez vous ce qu’est une secte et un gourou? Quand ils se font prendre après des années de forfaits ils ne crient pas tous au complot et à l’erreur judiciaire? Le jour où vous serez victimes ou un lorsqu’un membre de votre famille le sera vous ferez moins les fiers. Precision:… Lire la suite »

Christie
Invité
Christie

Je suis tout à fait d’accord avec vous .
Elle a pris l’argent des pauvres crédules qui avait besoin de croire en quelqu’une
Il y a toujours le revers de la médaille MADAME si je peut appeler sa une dame
Moi je suis pour qu’on enlève tout ces bien comme sa elle verra ce que c’est de perdre quelques choses Pfffffffffffff

Flo
Invité
Flo

Condamnée pour sa religion. Je n’ose pas imaginer qu’un juge fasse un cas avec ça. Aucun avis à émettre sur l’histoire de cette dame. Chacun fera avec sa conscience. J’espère que les médias ne feront pas pivoter la balance ds un sens ou l’autre.

noé
Invité
noé

Incroyable histoire ! Mélange de sorcellerie , de pratiques tamoules … et quoi encore !!!!

Fifi
Invité
Fifi

Qui sème récolte ce qu’elle mérite tu la bien mérité

Yannes
Invité
Yannes

Ne portez pas de jugement juste sur ce qu’elle dit et renseignez vous avant de porter un jugement sur sa situation…

Invité 2
Invité
Invité 2

Pour moi cette femme est toujours la manipulatrice qu’elle a toujours été. Il faut arrêter a un moment de se faire passer pour la victime et assumer ce qui nous est rendu par la vie pour nos actes. Toutes ses condamnations s0nt une erreur de la justice alors qu’aucune des histoires ne sont liées. Malheureusement les faits parlent d’eux même.

Hoarau
Invité
Hoarau

Une justice qui crée la matière pour rendre des décisions pré-fabriquées. Le procès à été mené à charge, g vue le dossier rienk ladilafé. D’autres cas existent on y croit pas tant que l’on est pas confronté à la situation.Oui une justice à 2 vitesses, coloniale et m..dans laquelle bcp de Réunionnais se font spolier le droit à un vrai procès.Que fait l’état,etpourquoi ? Le gourou du bas de la rivière a connu des jours meilleurs puisqu’il avait ses entrées au palais de justice de St Denis. Même ti lys d’amour à pu négocier d’un transfert avec son amant, tout… Lire la suite »

RodePas
Invité
RodePas

Arrêté un peu avec vos commentaires negatifs vous prétendez savoir l’histoire mieux que quiconque mais vous êtes tous a coté de la plaque vous parlez de manipulatrice ? Secte ? Sorcellerie ? Pratique tamoule ? Ou encore Gourou ? Franchement qu’est ce que vous en savez ? Des gens essaye de l’ecrasé mais elle est plus forte que ça . Tout les accusations sans preuve n’est que des balivernes . Cette femme merite d’être entendu , il y a des personne qui l’a volé , envoyé en prison pour des fait qu’elle n’as pas commis et la il veulent sa… Lire la suite »

Christie
Invité
Christie

T fale fam la T detrui out familles apre ou note cose otremen ou le parey sin toma i fo ou voi pou croit Pfffff ale pous coson monté bel air don

chocobon
Invité
chocobon

son emprisonnement prouve les faits si elle a été condamné c’est que les juges ont des preuves concrète et non du on dit…moi perso mi espère que la justice va mette en prison tous ses charlatans qui profitent de la faiblesse des gens pour soi-disant guérir en échange d’argent…on récolte ce que l’on sème.

noe
Invité
noe

« Ne blâme pas le vent si tu as laissé la fenêtre ouverte, c’était ton choix. » (Alexandre Ammendola)
En créole « ou la rodé ».

Perverse
Invité
Perverse

Cette maladie s’appelle la perversion-narcissique, assez répandue, et qui fait de gros dégâts autour de la personne atteinte.

Hoarau
Invité
Hoarau

C est du délire des personnes qui font appel à des gourous allez passons bien c est leur problème ! Trop facile de fr de la merde et de rendre responsable les autres…. Elle a été prise au piège c est clair bon courage