Waze, Coyotte : l’interdiction des signalements routiers prévue ce 1er novembre n’est pas prête

2 min de lecture
1

Le signalement de la présence des forces de l’ordre sur les applications type Waze ou Coyote ne devrait plus être possible, notamment dans certains cas, à partir de ce 1er novembre. Mais sa mise en oeuvre semble avoir rencontré des problèmes empêchant son effectivité. Sur le plan technique, le dispositif ne serait pas encore tout à fait prêt.

Il manque en effet un système informatique qui gère les informations liées au blocage.  En vérité, ce sont les forces de l’ordre qui doivent faire la demande auprès du préfet, en indiquant la zone concernée et le cas de figure. Une fois le blocage validé, l’ordre est donné aux services électroniques des sites qui informent les conducteurs de ne pas diffuser le signalement.

L’impossibilité de signalement devrait concerner notamment une zone appelée « Zone Blanche » pour une mesure courte afin d’éviter le signalement des contrôles d’alcoolémie, de stupéfiants ou encore de personnes recherchées suite à une attaque terroriste ou d’enlèvement.

Les routes départementales et communales sont principalement concernées par ces nouvelles mesures. La durée d’interdiction de signalement est de deux heures au maximum pour les contrôles d’alcool et de stupéfiants et de 12 heures en cas d’enlèvement ou d’attaque terroriste. En agglomération, le rayon maximal de la « zone blanche » sera de 2 kilomètres, et de 10 kilomètres hors agglomération.

Dans un communiqué publié le 22 avril dernier, le ministère de l’Intérieur a précisé que « Les usagers pourront continuer de signaler la présence des forces de l’ordre, sans qu’une sanction ne soit encourue, mais l’information ne sera pas répercutée à la communauté des utilisateurs de ces dispositifs ».

1 Commentaire

  1. Sinusoïde, pourquoi diffusée une information si la chose n’est pas encore opérationnelle ?

    Arrete de faire le buzz !!!!!

    Fridom, fridom !!!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

TotalEnergies a annoncé un bénéfice net multiplié par 23 sur un an, 3,9 milliards d’euros au troisième trimestre

Article suivant

Whatsapp inaccessible sur les smartphones de plus de cinq ans dès ce 1er novembre

Free Dom