Why Women Kill par le créateur de Desperate Housewives : notre coup de coeur série du mois de juin

Tous les premiers samedis du mois, je vous fais découvrir mon coup de coeur série. Après The 100 et Westworld, je vous propose d’en savoir plus sur Why Women Kill. La nouvelle série de Marc Cherry, le créateur de Desperate Housewives, vient d’être diffusée sur M6 et celle-ci a retenu mon attention de par son côté déclaré. La série raconte l’histoire de trois femmes vivant dans la même maison à trois époques différentes alors qu’elles font face à l’infidélité dans leur mariage respectif.

Avant de vous en dire plus sur cette série, je vous laisse découvrir la bande-annonce :

Des sujets de société abordés avec un ton décalé

Why Women Kill aime grossir le trait mais ne vous y trompez pas, ce n’est pas pour autant que la série n’aborde pas avec sérieux plusieurs sujets. La perte d’un enfant, le rejet face à la maladie, la tromperie, l’amour impossible, l’avortement, le polyamour, la drogue… Cette série dépeint des traits de notre société avec finesse. Un thème revient dans nos trois couples : l’infidélité.

Dans les années 60, Beth Ann, une femme au foyer prête à tout pour rendre son mari heureux, découvrir qu’il la trompe avec une serveuse. Dans les années 80, Simone, la working girl richissime, découvre que son mari la trompe avec un homme. Et à notre époque, Taylor, puissante avocate, se lance dans un couple à 3 avec une femme et un homme. Des cas plus ou moins atypiques qui ne manquent pas de nous passionner !

Taylor, son mari et sa compagne

Des personnages qui surjouent et mise en scène kitsch à souhait

Si cela pourrait sonner comme des reproches, c’est pourtant ce qui fait la singularité et l’originalité de Why Women Kill. Beth Ann, Simone et Taylor sont incarnées par de talentueuses actrices (Ginnifer Goodwin, Lucy Liu et Kirby Howell-Baptiste) qui surjouent leur rôle pour mieux nous envoûter. En effet, Beth Ann a un look toujours tiré à quatre épingles et une attitude irréprochable, Simone incarne la parfaite garce aux tenues de créateurs plus belles les unes que les autres et Taylor joue une puissante avocate qui s’impose et porte son couple à bout de bras.

Quant à la mise en scène, la série s’ouvre et se clôt par des séquences théâtrales. Le showrunner joue également du fait que ces trois femmes vivent dans la même maison à différentes époques pour proposer des effets de style. Et on ne vous spoilera pas le dernier épisode qui s’avère magistral !

Si cette première saison boucle l’intrigue des trois héroïnes, qui risquent de beaucoup nous manquer, la série va quand même avoir droit à une deuxième saison. Reste à savoir qui en seront les nouveaux personnages !

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Poster un Commentaire

avatar