Yola Minatchy rend hommage à Yolande Govindama tragiquement disparue en métropole

12 min de lecture
2

L’avocate internationale Yola Minatchy (originaire de Sainte-Marie et installée en Belgique), également présidente du « Réseau de Talents de l’Outre-mer » et Vice-Présidente du CASODOM (Comité d’Actions Sociales en faveur des originaires des Outre-Mer en France), attristée par la mort de Yolande Gonvinda (notre photo de Une), a tenu à rendre un hommage appuyé suite à la disparition de la Réunionnaise, fin octobre, dans un accident de voiture survenu en métropole. Voici ce qu’elle écrit :

“Yolande Govindama était une Réunionnaise originaire de Terre Sainte, psychologue clinicienne, auteur, Maître de Conférences, titulaire de la chaire de psychologie clinique et de psychopathologie à l’Université de Rouen, Expert auprès de la Cour d’Appel de Paris

 C’est avec une profonde tristesse et consternation, que nous avons appris le décès de la Réunionnaise Madame Yolande GOVINDAMA, survenu le 29 octobre 2020, à la suite d’un accident de la route sur l’autoroute A13 en direction de Caen en France.

La communauté universitaire française perd une brillante intellectuelle réunionnaise de renom, doté d’un parcours d’exception.

Rappelons que élève d’Hélène STORK, anthropologue réputée à la Sorbonne, Yolande avait réalisé sa thèse, sous la direction de celle-ci, sur l’enfance en pays tamoul.  Elle avait ensuite poursuivi avec brio son parcours universitaire en devenant successivement Maître de conférences à la Sorbonne, puis Professeure des Facultés, en devenant titulaire de la Chaire de psychologie clinique et de psychopathologie à l’Université de Rouen, tout en dirigeant le laboratoire de Psychologie et de Neurosciences de cette Université.

Ses nombreuses publications font autorité. S’étant tout particulièrement spécialisée dans le domaine de l’ethnopsychiatrie et de l’ethnopsychologie, elle avait deux grands axes de recherches : les maltraitances et la Santé mentale, dans leurs relations avec la culture.

Passionnée par la transmission du savoir, elle avait assuré la direction de nombreuses thèses, tant à Rouen qu’à la Réunion et auprès des Universités des pays d’origine de ses doctorants.

Mais elle s’était aussi très engagée dans la protection de l’enfance en danger, en fondant et en dirigeant le Service de protection, médiation et Prévention de l’Œuvre de secours aux enfants de Paris, service nommé expert près de la Cour d’Appel de Paris.

C’est donc une grande perte pour la Réunion et pour l’ensemble de la communauté ultramarine.

Originaire de Saint-Pierre et née d’une famille d’agriculteurs de Terre Sainte, elle a toujours tenu à s’engager pour son pays, en consacrant de nombreuses recherches et publications aux problématiques de son Île natale.

Elle a aussi marqué sa volonté d’engagement au service des Outre-mer en s’engageant, en 2017, au Conseil d’administration du CASODOM, l’association de référence pour les Ultramarins de l’Hexagone. Malgré la lourdeur de ses occupations professionnelles, elle a toujours tenu à se rendre disponible pour les activités sociales de l’association, et elle ainsi animé avec nous en 2018 une conférence-débat, remarquée, sur ” Les enjeux et les comportements psychiques dans le contexte migratoire”.

Forte de son expérience dans le domaine de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, Yola Minatchy , présidente du Réseau des Talents de l’Outre-Mer, vice-présidente du Casodom, avocate internationale, l’avait intégré en tant que membre du Comité de sélection institué par le CASODOM pour distinguer les « Talents de l’Outre-mer », manifestation réputée pour mettre en lumière les parcours d’exception des Ultramarins à travers le monde.

Quelque temps avant son départ à la retraite, Yolande s’était réjouie auprès de nous de pouvoir bientôt se rendre plus disponible pour se consacrer à l’Outre-mer dans notre association.

Yola Minatchy et Yolande Gonvindama travaillaient ensemble à l’organisation d’un colloque à l’Ile de la Réunion en 2022 sur une thématique qui leur tenait fortement à cœur toutes les deux : la représentation des Réunionnais aux postes clés à la Réunion, en France, et sur la scène internationale.

Le Casodom garde de cette Réunionnaise le souvenir d’une personnalité à l’intelligence extrêmement vive, exigeante mais dévouée, et plaçant le respect de la dignité de la personne au-dessus de toutes les autres valeurs.

En saluant sa mémoire, nous voulons tout particulièrement rendre hommage à son dévouement au service de l’enfance et des familles.

« Chère Yolande GOVINDAMA, vous nous manquerez . Nous adressons nos plus vives condoléances à sa fille, sa famille et à ses amis» écrivent Maître Yola MINATCHY  et Jean Claude SAFFACHE dans leur hommage.

Pour le CASODOM , le président Jean-Claude SAFFACHE s’associe également à cet hommage de Yola Minatchy.

Voici un mini CV de Yolande Govindama :

Formations :

– en psychologie clinique et psychopathologie : DESS en 1984, DEA en 1986, Doctorat en 1992 et HDR (Habilitation à Diriger des recherches) en 2001.

-Formation en technique psychanalytique pour traiter les nourrissons et les jeunes enfants (Dessins d’enfants avec Françoise Dolto ; observation psychanalytique des bébés avec Hélène Dubinski de la Tavistok Clinic de Londres).

-DEA (1986) en anthropologie visuelle à l’université Paris X avec Jean Rouch. J’ai utilisé l’outil filmique pour étudier les rites de passage et thérapeutiques dans le milieu hindou (La Réunion) au Sénégal et à Burkina Faso. Un de mes films réalisé au Sénégal a remporté le trophée du premier prix de film recherche français en santé mentale lors des journées franco-africaines en 1996 (Burkina –Faso) sur le thème de « la place de l’audio-visuel en santé mentale ».

Fonctions :

-Psychologue clinicienne et psychanalyste: Directrice du service Protection Médiation Prévention de l’Œuvre aux Secours aux Enfants à Paris (service nommé expert près de la Cour d ‘Appel de Paris depuis le 1/1/2015). Service que j’ai fondé en 1998 avec un dispositif de soins inspiré de la méthode de S. Fraiberg aux USA et adapté à l’accompagnement des patients et usagers en prenant en compte le paramètre culturel, les traumatismes individuels et collectifs.

-Expert psychologue près de la Cour d’Appel de Paris depuis 2004, membre de la compagnie régionale et nationale des Experts psychologues et de la compagnie des médecins experts.

-Professeur de psychologie clinique et de psychopathologie à l’université de Rouen depuis 2009, après avoir été de 1994-2009 Maître de Conférences et Habilitée à Diriger des Recherches à l’université Paris Descartes Sorbonne.

Dirige le laboratoire de PSY-NCA (Psychologie, Neurosciences, Cognition, Affectivité) ) de l’université de Rouen, et en 2017 dirigera le laboratoire de Psychologie et de Neurosciences (LPN) à l’Université de Rouen.

-Mes 2 grands axes de recherche : 1-Maltraitances (agresseurs et victimes-protection de l’enfance) ; 2-Santé mentale, culture et dispositifs de soins.

-Membre du conseil scientifique, de l’Observatoire National de l’Enfance en danger (ONED), et du CEMRI (Centre des Etudes des Migrations et des Relations Internationales) de l’université Aberta-Lisbonne(Portugal).

Recherches menées :

-à la Réunion (thèse sur la fonction des rites de passage et thérapeutiques en santé mentale ; contrat INSERM-DOM : troubles du sommeil de l’enfant ; Révision de la classification internationale des maladies mentales avec l’OMS etc. )

-avec l’université d’Harvard (codirection de thèse : maternage et culture)
-avec l’université de Stanford (contrat de recherche international : émotion et culture)

-avec l’université de Mostaganem (Algérie) convention avec l’université de Rouen (Dépression et culture et dispositifs de soins)

-avec l’université d’Oran (Algérie), convention avec l’université de Rouen (autisme et culture, soins)

-direction des thèses depuis 2003 ; des docteurs en psychologie sont déjà nommés maîtres de conférences en France et dans leur psys d’origine.10 thèses en cours dont 3 sur la Réunion et une en codirection avec l’université de la Réunion (thèmes : violence intrafamiliale et histoire ; mobilité et abandon d’enfant ; la langue créole et le culte des ancêtres dans une fonction d’arrimage à une fonction paternelle).

Publications et colloques (France, Suisse, Portugal, Brésil, Canada, USA, Burkina Faso, Sénégal, Martinique, Inde, La Réunion, Israël, Algérie).

Enseignement :

-Université de Ouagadougou (Burkina Faso) dès 2005-Mise en place du diplôme de psychiatre avec le soutien du ministère de la coopération française.

-Université Aberta de Lisbonne (Portugal)). Enseigne depuis 2003 dans le cadre ERAMUS (mobilité des enseignants).

-université de Mostaganem (Algérie)-mise en place du LMD en psychologie.

 


2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
GovindamaKiki Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox