REVUE DE PRESSE NUMERO SPECIAL
"LES 30 ANS DE FREE DOM"

(Archives Le Quotidien – JIR – Témoignages – RFO et Free Dom)

Les 30 ans de Free Dom : l’affiche

 

Les 30 ans de Free Dom et le lotoquine géant avec, à gagner : une villa, une voiture et un an de courses.

 

A la UNE du Quotidien : Free Dom fête ses 30 ans, et Camille Sudre revient sur la naissance de la Colombe le 14 juillet 1981.

 

“En 1981, la Réunion était le seul département de France où il n’y avait qu’une seule radio. Même aux Antilles, il y avait Radio Caraïbes”(Camille Sudre)

“En 1981, en matière de radio, ici à La Réunion, c’était le désert total. FR3 se contentait du service minimum : la radio commençait à 7h00 du matin et se terminait à 22h00 avec le journal suivi de La Marseillaise.” (Camille Sudre)

“En 1981, tout le monde avait son transistor à la maison, mais la molette pour changer de fréquence ne servait à rien puisqu’il n’y avait qu’une seule radio ! Briser le monopole de la radio à La Réunion, c’est le premier monopole que Free Dom a brisé” (Camille Sudre)

“Et puis, on a émis en stéréo, on a installé des réémetteurs, et on a inventé un ton nouveau. Pour moi, c’est ça la grande révolution de Free Dom Ca a été la plus belle période de ma vie, l’époque des pionniers” (Camille Sudre)

“5 ans plus tard, on a commencé la télé, comme on avait commencé la radio, la fleur au fusil. Mais très vite, ça allait devenir un cauchemar. Tout le monde était contre nous.

Nous avons été attaqués par le gouvernement, par TDF, par les vidéo-clubs, par la Sacem, les impôts, puis à la fin, nous avons été lâchés par les politiques.” (Camille Sudre)

“La télévision est devenue au fil du temps le symbole de la liberté d’expression, seule contre tous, mais défendue par le peuple contre vents et marées” (Camille Sudre)

“Nous avons tenu 5 ans. Nous avons gagné tous nos procès, mais à la fin, ça s’est terminé par le plus gros scandale de toute l’histoire d’un pays : la saisie illégale des émetteurs sans aucune décision de justice, sans aucun cadre légal, soi-disant pour préserver des preuves matérielles, le tout dans un climat de corruption généralisée.

Un procureur corrompu, un chef d’entreprise corrompu, un CSA corrompu et un préfet complice et incompétent dépassé par les événements. On avait remplacé une télévision gratuite où tout le monde pouvait s’exprimer librement par une télévision payante où personne n’avait son mot à dire. Ca s’est terminé par un drame : la révolte de la population, 9 morts et des centaines de millions de dégâts.”

Télé Free Dom qui avait commencé dans la joie et l’enthousiasme s’est terminé dans la violence et le sang à cause d’un état voyou et d’un système corrompu. Heureusement, le procureur Legras, le successeur du procureur Schianon, est venu à La Réunion pour mener une opération mains propres : des dizaines de chefs d’entreprise et d’hommes politiques ont été mis en examen ou envoyés en prison. Par contre, le gouvernement et le CSA n’ont jamais été condamnés, sauf par François Mitterrand.”. (Camille Sudre)

(le Canard Enchainé du 27 mars 1991)

Dans les grandes dates de l’histoire de Free Dom du Quotidien, il faut rajouter maintenant la naissance de Free Dom 2, le 14 juillet 2012.

Depuis le camouflet à la classe politique et l’ascension politique fulgurante de Camille Sudre le 22 mars 1992 avec son élection comme Président de la région Réunion, certains de ses mandats politiques furent très brefs :

– Elu Président du Conseil Régional en 1992 : il y est resté un an !

– Elu Conseiller général du Chaudron en 1993 : il y est resté 6 mois !

– Elu Maire de St-Denis par intérim en 1994 : il y est resté 1 semaine !

 

Avec Margie, on s’est dit “on va créer Radio Free Dom pour s’amuser, comme un défi. Les débuts de la radio, ça été la plus belle période de notre vie. Par contre, pour la télé, ça a été un cauchemar permanent et ça s’est vraiment très mal terminé.”

 

“Politique : Le Raz-De-marée du 22 Mars 1992. Du jamais vu dans l’histoire de La Réunion, mais ça n’a pas empêché les pouvoirs publics d’avoir notre peau une seconde fois avec l’annulation de notre élection l’année suivante.” (Camille Sudre)

“Pour le 30ème anniversaire de Radio Free Dom, il y aura un énorme Lotoquine, un Loto Radio en direct, qui a été inventé par Free Dom. Le direct tout le temps, en permanence, ce sont nos lettres de noblesse et c’est ce qui fait le succès de la radio !”(Camille Sudre)

Camille Sudre au standard No 1, entouré de Max et Bobby.

Max, le poil à gratter de Free Dom.

 

“Ce qui me plaît chez Free Dom, c’est la liberté d’expression et l’information en continu.”(Laëtitia)

 

Estelle, la toute dernière recrue : arrivée un 1er avril et partie 10 ans plus tard, un 1er avril !

“Free Dom, c’est la radio du peuple” (Audrey)


L’album photo des 30 ans du Quotidien

 

1985 : Carlos, l’ami de Free Dom dans les studios de la radio à Bellepierre pour le lancement d’Europe 1.

 

1er avril 1986 : Coluche pour l’inauguration de Télé Free Dom. C’était sa dernière émission radio.

Coluche, Ludo et Jean Mi la science (1er avril 1986)

 

7 mars 1990 au Barachois : la manif des casseroles.

 

7 mars 1990 : La manifestation des casseroles.
Camille Sudre, reçu à la Préfecture, est mis à la porte quelques minutes plus tard par le préfet Constantin. Les gendarmes mobiles ont jeté Camille Sudre en dehors de la Préfecture, sous une pluie de galets et de gaz lacrymogène. Heureusement, les manifestants l’ont reconnu, tout habillé de blanc, et les jets de galets se sont immédiatement arrêtés.

Sur la photo : Camille Sudre et le commissaire Trennec, de profil.

Au début, Radio Free Dom s’appelait Radio Free Dom-Tom, puis c’est devenu Radio Free Dom tout simplement, ou radio Libre des DOM, un joli jeu de mots franco-anglais !

“En 1981, on était jeune et un peu fou et on a créé Radio Free Dom pour s’amuser.”

A l’époque, en 1981, RFO était en mono et s’appelait FR3 radio. C’était une radio pépère qui commençait à 7h00 du matin et qui se terminait le soir à 22h00 avec la Marseillaise.

Pour la télévision, il n’était pas rare que la diffusion soit coupée le soir à 22h00 par les fonctionnaires de service, même en plein milieu d’un film. On passait alors la Marseillaise et c’était la neige à l’écran jusqu’à la reprise des émissions, le lendemain vers 18h00 après la sortie des classes.

Radio Free Dom a connu un succès fulgurant dès les premiers jours.

D’abord, en raison d’une diffusion 24h sur 24, et surtout grâce aux auditeurs qui intervenaient en direct à l’antenne.

Free Dom, c’est le contraire de RFO :

Sur RFO, les auditeurs écoutent les hommes politiques, tandis que sur Free Dom, ce sont les hommes politiques qui écoutent les auditeurs.

Toutes les rédactions de La Réunion, que ce soit la presse, la radio ou la télévision, écoutent Radio Free Dom pour avoir des informations.

Télé Free Dom a été le plus gros scandale de l’histoire de La Réunion.

Si Télé Free Dom n’avait pas été toute seule à l’époque, seule contre tous, on n’en serait pas là aujourd’hui avec une seule chaîne de télévision privée et une TNT au rabais avec 9 chaînes de télévision au lieu de 27 en métropole !

Ce qui fait le succès de Free Dom c’est :

1 – l’information, en direct 24h sur 24, c’est irremplaçable 

2 – les réactions des auditeurs (la libre antenne)

3 – la solidarité, l’entraide entre les auditeurs

“En 1981, on était jeune et un peu fou, et on a créé Radio Free Dom pour s’amuser.”(dessin de Souch dans le JIR en 1998)

Le 14 juillet, c’est la fête nationale, c’est l’anniversaire de radio Free Dom mais c’est aussi la Saint Camille !

“Free Dom : la radio qui a changé La Réunion” (le JIR juillet 2011)

 

“Free Dom est une radio qui a changé La Réunion, une radio, qui a bouleversé la vie de toute une île, en bouleversant les conformismes, en dépoussiérant les mentalités, en bousculant les politiques et en libérant la parole.

Une radio qui interpelle, irrite, dérange, bouscule, étonne, détonne, mais aussi une radio qui informe.

Free Dom est une caisse de résonance : La Réunion qui s’insurge, La 

Réunion des doléances, La Réunion des commérages, La Réunion des incompris, La Réunion des complexés et La Réunion des décomplexés, La Réunion triste et La Réunion gaie, La Réunion qui pleure et La Réunion qui rit, La Réunion qui moucate, La Réunion qui flatte, La Réunion de l’amour et La Réunion de l’amitié (Chaleur Tropicale).

Free Dom est devenu un phénomène de société, et les Sudre, jeunes médecins qui ont débarqué dans l’île il y a 36 ans occuperont un jour une place de choix dans l’histoire de La Réunion.” (Yves Mont Rouge le JIR 11/07/2011)

“Free Dom c’est notre bébé. Lorsqu’il est né en 1981, c’était une époque formidable, insouciante, l’époque des copains, de la joie, de l’insouciance, de l’enthousiasme, d’un autre monde, d’une autre forme de liberté.” (Camille Sudre)

En 1981, arrive également la stéréo en radio : une véritable révolution.

Free Dom est une radio de service public, mais c’est RFO qui encaisse la redevance !

Free Dom c’est 40 % d’audience, RFO c’est 6 % d’audience.

Plus personne n’écoute RFO, et pourtant c’est RFO qui encaisse l’argent de la redevance, l’argent des contribuables.

Free Dom, c’est 40 % d’audience et Zéro subventions.

RFO c’est 6 % d’audience et 100 % de subvention : génial comme système, non ?

Nous avons une devise à la radio “La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres”

Nous n’acceptons pas les insultes, les dénigrements et les attaques personnelles. La radio ne fait de mal à personne, elle ne fait que du bien !

Les jours de Lotoquine, il n’y a aucun embouteillage sur les routes, Free Dom est une radio anti-bouchons.

Et puis il y a eu Free Dom 2, la radio qui ressuscite les chanteurs réunionnais de la belle époque des années 60, 70, 80.

Mais la plus grande fierté de Free Dom aujourd’hui, c’est de constater qu’avant, sur RFO, les élus causaient et la population écoutait, et maintenant, grâce à Free Dom, c’est la population qui cause, et ce sont les élus qui écoutent !

Free Dom a mis les élus à l’écoute de la population ! Formidable, n’est-ce pas ?” (Camille Sudre)

(Interview Yves Mont Rouge – le JIR).

“Septembre 1986 : Free Dom a soulevé le peuple de La Réunion pour la défense de la liberté d’expression”

L’album photos du Journal de l’Ile

 

Dans les années 80, Camille Sudre intervenait souvent sur Radio et Télé Free Dom pour défendre le pluralisme et la liberté d’expression.
A partir de 1992, après la saisie des émetteurs et l’annulation de ses élections, Camille Sudre, seul contre tous, ne pouvait pas gagner.
Il a baissé les bras et il s’est mis en retrait. Il s’est allié à Paul Vergès pour faire avancer les dossiers de la Région (Audiovisuel-Emploi et PDA).
En moins de 20 ans, de 1992 à 2010, La Réunion est passée de 40 % de chômage à 25 %.
Il y a eu plus de 100 chaînes de télévision contre 2 en 1992, et la route des Tamarins a été enfin livrée, entre autres…)

Sur la photo, dans le studio radio, à Bellepierre, Camille Sudre entouré de Isabelle Guyader et Véronique Palomar.

 

Max, l’un des plus fidèles et des plus célèbres animateurs de Radio Free Dom.

Les animateurs les plus connus de l’époque s’appelaient Bobby, Emmanuelle, Brigitte Barret et Céline Roger (le JIR)

La dernière recrue de Free Dom, c’est Estelle.
Elle est arrivée le 1er avril 2011.

 

L’animateur Frédo. : Il est omniprésent aux 4 coins de l’île.

 

François Bayrou, entouré de Anastasia et de Lilou (Présidentielle 2012)

Laurent, au standard, avec l’affiche du 30ème anniversaire de Free Dom.

Camille Sudre et la fidèle Yasmina.

François Hollande à Free Dom. (Présidentielles 2007)

Le 14 juillet 1981 : les toutes premières émissions de Radio Free Dom avec Yann Sida et Henri Sylvestro dans la cave de la villa de Maggie Oriol à Bellepierre.

 

“La télé dénonçait la fraude, la magouille et l’injustice, elle donnait la parole aux gens, c’est pour cela qu’elle a été saisie.”

Avec la magouille, la corruption généralisée, et un taux de chômage record, les gens étaient très remontés contre les autorités en place, alors, avec la saisie des émetteurs de Télé Free Dom, on leur supprimait en plus leur liberté d’expression, et ça a été l’embrasement général.

Surtout que la saisie des émetteurs n’était pas du tout la conséquence d’une décision de justice puisque Free Dom a gagné tous ses procès, mais d’un arbitraire total du préfet et du procureur Schiano, lui-même corrompu (trafic d’influence).

Lorsque les Réunionnais ont pris les armes, Free Dom a mis sa radio en sommeil pour éviter un affrontement armé et une guerre civile.

Mais malgré tout, le pouvoir est allé plus loin dans l’arbitraire :

– Ils ont interdit les manifestations de Free Dom. 

– Ils ont interdit la liberté d’expression (saisie des émetteurs) 

– Et ils ont interdit de voter Free Dom (annulation des élections)

Dans les années 90 La Réunion était une République bananière complètement corrompue. C’est pour cela que le procureur Legras, le successeur du procureur Schiano, a mené une opération “mains propres” et de très nombreux élus et chefs d’entreprises ont été, soit mis en examen, soit emprisonnés. Le procureur Legras a rendu les émetteurs de Télé Free Dom parce que la saisie était illégale.”

“Nous avions commencé la télé comme nous avions commencé la radio, la fleur au fusil avec une bande de copains passionnés. C’était une époque formidable, mais malheureusement, ça n’a pas duré très longtemps.
TDF, société d’état a porté plainte le lendemain de la 1ère émission télé…(TDF n’a jamais gagné ses procès tout comme les vidéos clubs)”

 

Margie a été de tous les combats Free Dom, et c’est elle qui a succédé à Camille à la Région.

Sonia la meilleure amie de Camille.

 
L’album photo du JIR

 

13 septembre 1986, la première manifestation en faveur de Télé Free Dom. Une foule à perte de vue.

2 avril 1985 : Daniel Balavoine, neuf mois avant sa mort accidentelle sur le Paris-Dakar.

8 février 2012, Marine Le Pen et Louis Aliot avec Toupaï, le chat mascotte de Free Dom.14 juillet 1985 : les premières émissions de Europe 1 en direct

Camille et Margie dans leur case à La Possession en 1981

Janvier 1983 : Michel Debré, alors député de La Réunion avec Michel Defaud et Pascaline.

Benoît Ferrand, le “Monsieur Free Dom”, directeur de la radio de 1981 à 1987.

Coluche avec le t-shirt Free Dom, lors d’une soirée privée chez Xavier Saunier (avril 1986)


Jacques Chirac, en campagne électorale, se déclare favorable aux télés privées (1985)

Sur la photo : Jacques Chirac, Camille et Margie Sudre et Jacquy Clain.

18 septembre 1984 : Francis Cabrel interviewé par Margie Sudre dans le studio de Radio Free Dom à Bellepierre (derrière Margie, il y a la cage de Faraday).

Dominique Strauss-Kahn, en campagne pour le référendum sur le traité de Maastricht, interrogé par Pierrot Dupuy (2005).

Magazine Belle : 30 ans de souvenirs sur Free Dom.

 

Magazine Belle : 30 ans de souvenirs sur Free Dom.

Sabine a animé Chaleur Tropicale pendant 5 ans et les matinales de Free Dom pendant 5 ans. Il y a eu beaucoup de “bébés Chaleur Tropicale”

“Le phénomène Free Dom : Jusqu’où ira la liberté ? (Visu)

1981 : Carmen animait une émission de dédicaces, achetait elle-même ses disques et apportait des fleurs pour décorer le studio de Radio Free Dom.

1981 : Margie faisait les revues de presse, animait une émission d’horoscope chinois et “Freedomagie”, une émission musicale des années 50 et 60.

“Clo”: Une des plus belles voix de toutes les générations Free Dom.
Même en 2021, la voix de Clo a été reprise pour le spot promo de la rubrique de “la moucat a li”.

“J’étais une des premières patientes du Dr Sudre, mais à l’époque, qu’est-ce qu’il était beau !” (Aude Palant-Vergoz)
“J’ai animé la première émission de consommation en direct à l’antenne en 1982, cela s’appelait “le diable UCOR”. (Aude Palant-Vergoz)
“J’ai connu les casseroles et la révolution Free Dom” (Aude Palant-Vergoz)

Sonia et Camille, “je t’aime moi non plus”. Une amitié qui dure depuis 40 ans.

 

Brigitte Barret, la directrice d’antenne : le jour le plus noir de sa vie ?
C’était un dimanche. Dans la même journée on apprenait qu’un père de famille avait jeté sa voiture dans le fond d’une ravine avec toute sa famille sa femme et ses enfants, la découverte macabre du corps d’un vendeur de poulets grillés et cette jeune femme kiné qui avait été massacrée dans le Sud.

Législatives 1983 : Michel Debré interrogé par Pascaline avec la table “Girardin” et le célèbre magnéto Revox.

L’album photo du magazine Belle.

1983 : Débat entre Claude Hoarau et Raymond Cazal, animé par Pascaline.

Orlane avec François Baroin, ministre de l’Outre-Mer de 2005 à 2007.

2004 : François Bayrou avec Anastasia la Russe et Lilou.

14 juillet 2005 : Emilie Nora, quelques jours avant son terrible accident domestique, entourée de Antoine Hassler, Béatrice, Bobby et sa fille.

18 septembre 1984 : Francis Cabrel interviewé par  Margie Sudre, ici, dans le studio de Radio Free Dom à Bellepierre (derrière il y a la cage de Faraday).

Camille et Margie en 1974, quelques mois avant de partir pour La Réunion.

Camille et Sonia sont les meilleurs amis du monde. 

Et puis il y a eu toutes les animatrices, journalistes ou employés qui sont passés sur Free Dom, comme Isabelle Cochard, Gigi, Cathy Bénard,  Mélanie Gambier, Marina, Julie Gautier, Léa Berthaut, Sophia Castaing, Christopher, Berthe Richard, Eric Michel, Martine Salama, Guillaume Alexandre, Daniella, Céline Roger et bien d’autres…et surtout Rolande avec plus de 30 ans à Free Dom !

Dans les années 60, Camille Sudre a été aussi chef d’orchestre.
Il a animé un groupe de jeunes qui s’appelait “les Top Five”, et il était l’organiste du groupe. Il jouait de l’orgue Hammond.
Sur la photo, Camille Sudre et son grand copain de fac, Youle, dans leur appartement de Grenoble en 1969.

L’orgue Hammond dans le bureau de Camille Sudre à la radio, rue Jules Auber, noyé sous les dossiers.

Dans les années 60, l’orchestre les “TOP FIVE” créé et dirigé par Camille Sudre

Camille Sudre, maître-nageur à Tignes, pendant les vacances universitaires.

Camille Sudre, maître-nageur à Tignes, une station de ski en été  pendant les vacance universitaires.

 

Jacques Chirac en 1985 : on discute de Télé Free Dom qui va naître un an plus tard (sur la photo : Jacques Chirac, Margie et Camille Sudre et Jacquy Clain)

Album photo du magazine “Belle”

Mélanie, Angélique et Lilou en 2011.

Sarah, elle a commencé sur Free Dom. Elle avait 14 ans.

Yasmina

Marina

Orlane

Lilou

Estelle

Nico et Mélanie

Les anciens animateurs n’oublient jamais leur passage sur Free Dom :
– Cathy Bénard a assuré les journaux parlés de 1998 à 2000
– Isabelle Cochard a animé les matinales sur Free Dom de 1994 à 1996. C’est elle qui a donné sa voix pour le Minitel 36-15 de  Free Dom. Elle garde un souvenir émouvant de l’ouverture d’antenne à 5h00 avec “la “Colombe.

“la Colombe” de David Philoé a été diffusée pour la première fois en ouverture d’antenne en 1991 lors de la disparition de Télé Free Dom.
Cette chanson nous avait été suggérée par une fidèle de Télé Free Dom, une auditrice des Camélias “Vole ma Colombe, jamais je ne t’oublierai…”
Elle a tout de suite été adoptée par tous les auditeurs, et chaque fois que Free Dom a voulu changer d’indicatif, cela a été une véritable levée de boucliers.

Free Dom a 30 ans, Camille Sudre raconte… (7 Magazine)

Contre vents et marées, seul contre tous, Free Dom est toujours vivante 30 ans après (7 Magazine)

“Je suis arrivé à La Réunion en 1975, Margie m’a rejoint 3 mois plus tard. On avait une belle villa à la Souris Chaude, on avait la belle vie, on en profitait.”

On était une bande de copains et on se disait en rigolant que si François Mitterrand remportait la présidentielle on ferait de la radio.

En juin 1981, je suis allé à Paris acheter le matériel, je suis revenu avec l’émetteur dans mon sac à main et l’antenne dans la soute de l’avion.

Au début, la radio s’appelait Radio Free Dom-Tom, puis c’est devenu radio Free Dom tout simplement.

Radio Free Dom a été lancée un 14 juillet, parce que le 14 juillet est un jour férié, c’est la fête de la liberté et c’est la Saint Camille.

Camille et Margie à la Souris Chaude en 1976

 

En 1976, Camille et Margie habitaient une superbe villa à la Souris Chaude avec cascade et piscine d’eau de mer.

 Free Dom a 30 ans : la formule gagnante de Camille.

Estelle et Fredo

Camille Sudre en 2011

Camille Sudre en 1976

 Le lotoquine des 30 ans de Free Dom : l’affiche et les sponsors.

Le loto quine des 30 ans de Free Dom : l’affiche

Camille Sudre raconte l’histoire de Free Dom : la radio et la télé.

 

Bobby : le plus ancien animateur de Free Dom.

Coluche avec le t-shirt “Free Dom”

Coluche chez Xavier Saunier à la Saline 

Camille et Margie à Radio Free Dom en 2011.

14 juillet 2011 : un lotoquine géant pour les 30 ans de Free Dom.

 

Paul Vergès a été le premier vice-président de Camille Sudre et Camille Sudre a été le premier vice-président de Paul Vergès.

Mais Free Dom n’a jamais été l’alliée du PCR ni d’aucun autre parti politique.

En 1981. Le pouvoir socialiste est revenu sur ses promesses de campagne et il a tout fait pour empêcher les radios libres de prospérer et de faire une concurrence loyale avec les radios du gouvernement :

– Interdiction de faire de la publicité. 

– Interdiction d’utiliser des réémetteurs 

– Obligation de se constituer en association. 

 

23 février 1991, une photo mythique : un manifestant colle un autocollant de Free Dom sur le bouclier d’un CRS. Le lendemain, à l’aube, les émetteurs de Télé Free Dom étaient saisis.

Malgré les nombreux procès contre Free Dom pendant 5 ans, aucune décision de justice n’a ordonné la saisie des émetteurs, et pourtant le CSA (peut être grâce à une magouille, en tout cas un saucissonnage d’appel d’offre, sanctionné par le Conseil d’Etat) a préféré autoriser une télé payante (Canal +) associée à Antenne Réunion, la télé du corrompu Jacques de Chateauvieux.

La saisie des émetteurs a été signée par un autre corrompu : le procureur Jacques Schiano (trafic d’influence)

Antenne Réunion associée à Canal +, télévision payante, a en plus bénéficié de fonds publics (la Sempa) grâce à un autre corrompu, le président du Conseil Général Eric Boyer 

Camille Sudre a été élu président du Conseil Régional l’année suivante : L’un de ses mots d’ordre était “chasser les corrompus”. Son élection sera annulée (à cause d’une “erreur de calcul” dira plus tard le Conseil d’Etat)

 

7 mars 1990 : la manifestation des casseroles pour protester contre la décision du CSA d’autoriser une télévision payante en lieu et place de Télé Free Dom.

Les célèbres Télé Doléances en direct du Free Dom Club.

Paul Vergès et Camille Sudre lors d’une conférence de presse.

1992 : le directoire de la Région à l’Elysée (Paul Vergès, Camille Sudre et Pierre Lagourgue)

L’album photo de Témoignages

Les différentes manifs de Free Dom 

 

13 septembre 1986 : 1ère manif au Barachois (Manif des ballons)

6 mai 1988 : la manif des flambeaux

7 mars 1990 : la manif des Casseroles

7 mars 1990 : la manif des casseroles

6 mai 1988 : la manif des flambeaux

7 mars 1990 : la manif des Casseroles

6 mai 1988 : la manif des Flambeaux

6 mai 1988 : la manif des Flambeaux

6 mai 1988 : la manif des Flambeaux au soleil couchant.

 

6 mai 1988 : fin de la manif des Flambeaux

6 mai 1988 : la manif des Flambeaux

Free Dom fête ses 30 ans : l’aventure continue (VISU)

 

Les 30 ans de Free Dom :  l’affiche.

Les 30 ans de Free Dom : le lotoquine géant.

“Free Dom, les Réunionnais l’ont dans la peau”(Visu)

“Free Dom, la radio n°1 de l’île a tenu bon 30 longues années. Son caractère unique, sa façon de donner la liberté d’expression aux Réunionnais, son imminence de l’information et cette appropriation qu’en ont fait les auditeurs de l’île ont contribué à son succès et sa longévité.”(Visu)

“Free Dom, les Réunionnais l’ont dans la peau”(Visu)

Si Radio Free Dom n’avait pas existé, il aurait fallu l’inventer”(Visu)

“Radio Free Dom est l’âme de l’île car elle en est le miroir. Dans les voitures, à la maison, au bureau, on l’écoute religieusement.

Radio Free Dom apparait unique en son genre. Nulle autre radio ne lui ressemble. Certains ont bien tenté de la cloner, mais c’était peine perdue. Radio Free Dom a sans nul doute été une idée de génie, une bonne trouvaille qui l’a rendue aussi populaire qu’inévitable.” (Visu)

En d’autres termes, si Radio Free Dom n’avait pas existé, il aurait fallu l’inventer”(Visu)

– Des photos de la grande époque de Radio Free Dom extraites du livre “Le phénomène Free Dom à l’île de la Réunion” d’Arnaud Pontus.
– Des animateurs légendaires qui ont fait le succès de radio Free Dom

– Sur la photo : Michel Debré interrogé par Pascaline (janvier 1983)
– Sur la première UNE de Visu, Francky, Bobby, Anastasia et Christopher
– Sur la deuxième UNE de Visu : Christopher, Sabine, Sofia et Cathy Bénard.

Mort Shuman interrogé par William Emmanuel (Le Quotidien octobre 1985)

“Le grand manitou s’exprime” (Visu)
“Avant, on n’entendait pas les Réunionnais s’exprimer à la radio, maintenant, on n’entend qu’eux ! On a inversé la vapeur” (Camille Sudre)

Qu’est-ce qui fait le succès de la radio ? “La liberté d’expression, l’information en direct et la solidarité des auditeurs” (Camille Sudre)

“Radio Free Dom est un contre-pouvoir… Elle a failli mourir pour cela à une époque, mais maintenant, elle ne s’arrêtera jamais.” (Camille Sudre)

“Les grandes dates de l’histoire de Radio Free Dom : 

– 14 juillet 1981 : Abolition du monopole de la radio.

– 14 juillet 1985 : Abolition du monopole de FR 3 

– 13 mars1986 : Abolition du monopole de la télévision”(Camille Sudre)

“Radio Free Dom est devenue le symbole de la liberté d’expression, elle est unique au monde” (Nassimah Dindar)

Camille Sudre aux commandes de Free Dom depuis 1981

 

“Ce que j’aime chez Free Dom, c’est que ce sont les auditeurs qui font la radio” (Bobby)

“Free Dom, c’est la radio des Réunionnais” (Sonia)

“Free Dom, une radio qui est un peu cancanière” (Jean-Paul Virapoullé)

“La totalité des radios doivent beaucoup à Free Dom” (Sylvain Péguillan)

“Free Dom a donné la parole à ceux qui ne l’avaient pas” (Pierre Vergès)

“Radio Free Dom se maintient à ce haut niveau car elle a su et sait s’adapter” (Gilbert Annette)

“La réputation de Radio Free Dom a dépassé nos frontières” (René-Paul Victoria).

“Radio Free Dom : son créateur a eu un succès considérable. Les gens s’exprimaient en créole et on entendait de nouvelles chansons”

Free Dom, 30 ans déjà. “La liberté d’expression a permis de trouver un moyen de “détaque la langue po démaille le cœur.”

Médiametrie de juillet 2011
– Free Dom 40,3 % de Part D’Audience (PDA)
– NRJ 14,1 %
– RFO 5,9 %

Audience de Free Dom : la colombe prend de l’embonpoint !

Free Dom fête ses 30 ans de libre antenne.

 Poème de Jean-Loup (Animateur Free Dom de 1981 à 1984)

Lotoquine géant pour les 30 ans de Radio Free Dom : c’est Jenny, 36 ans, 5 enfants, qui gagne la maison de Free Dom.

Le lotoquine des 30 ans de Free Dom : la maison pour Jenny, et la voiture pour Rosine.

Le lotoquine des 30 ans de Free Dom : Brigitte et Fred Dargaud sont à l’animation et les 2 huissiers, maître Johanna Écormier et maître Jacques Vitoux, supervisent la régularité du jeu.

Fred Dargaud, le concepteur et l’organisateur du Lotoquine Free Dom.

C’est donc Jenny, 5 enfants, qui a remporté la maison du 30e anniversaire de Free Dom, mais elle devra trouver un terrain pour la construire. Et voilà, coïncidence, comme elle était en location-vente, elle sera propriétaire de son terrain dans quelques temps et elle pourra y construire sa maison toute neuve de Case Créole Construction.

Si jamais, pour une raison ou pour une autre, elle ne pouvait pas devenir propriétaire de son terrain elle serait indemnisée à hauteur de 18 000 Euros

 Le Loto Quine des 30 ans de Free Dom : la remise des cadeaux chez Jean Claude Coindin (Case Créole Construction).

 

Le loto quine géant de Free Dom : le premier prix : une maison de chez Case Créole Construction

 

Le lotoquine géant de Free Dom : un home cinéma offert par les magasins But, un an d’abonnement à Parabole Réunion, un an de course chez Score, une voiture offerte par la Sogécore, et une maison offerte par Case Créole Construction.

L’affiche anniversaire des 30 ans de Radio Free Dom a un look “révolutionnaire”, l’affiche représente cette radio qui tient à demeurer l’emblème de la résistance, de la lutte et de la liberté de parole.

Autre affiche des 30 ans de Free Dom représentant Estelle, Francky et Stéphanie Sérac.

 

L’agence Court Circuit est fière d’avoir réalisé la campagne des 30 ans de Radio Free Dom. Au bas de l’image, l’équipe de l’agence Court Circuit avec Jean-François Letexier, au centre.

————————FIN 30 ANS de FREE DOM—————

Free Dom