Changements au 1er mars : Ce qui impactera votre quotidien dès aujourd’hui

1 min de lecture
1

En ce 1er mars, une série de modifications réglementaires entre en vigueur, apportant des ajustements significatifs dans divers domaines, des finances personnelles à la conduite automobile.

Voici un aperçu des principales transformations qui pourraient influencer votre quotidien :

Promotions sur les produits non alimentaires plafonnées

Avec l’entrée en vigueur de la loi Descrozaille, les supermarchés devront limiter les promotions sur les produits non alimentaires tels que l’hygiène, l’entretien ou la parfumerie à un maximum de 34 %.

Conditionnement du RSA dans plusieurs départements

L’extension du revenu de solidarité active (RSA) conditionné à 15 heures d’activité par semaine concerne désormais 29 départements supplémentaires à partir du 1er mars. Cette mesure, déjà testée dans 18 départements depuis 2023, s’inscrit dans une perspective de réforme sociale plus large, visant à encourager l’emploi et l’autonomie financière des bénéficiaires du RSA.

Tabac : Hausse des prix

Comme annoncé dans un arrêté publié récemment au « Journal Officiel », les prix de certains paquets de cigarettes connaîtront une nouvelle augmentation. Cette hausse, variant de 50 à 75 centimes, touchera principalement certaines marques, tandis que d’autres resteront épargnées.

Permis de conduire : Assouplissement des conditions

À partir du 1er mars, les détenteurs du permis de conduire pour véhicule automatique ne seront plus contraints d’attendre trois mois après sa validation pour suivre la formation pour conduite manuelle.

Expiration du chèque énergie 2023

Les bénéficiaires du chèque énergie distribué en avril 2023 pourront l’utiliser jusqu’au 31 mars 2024. Un nouveau chèque énergie sera envoyé aux ménages éligibles pour le reste de l’année.

Évolution des pensions complémentaires Agirc-Arrco

À partir du 1er mars, les anciens salariés du secteur privé bénéficiant d’une pension complémentaire Agirc-Arrco pourraient voir celle-ci augmenter ou diminuer en fonction de l’évolution du taux de contribution sociale généralisée (CSG).

 

1 1 vote
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
1 Commentaire
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

L’État annonce plus de 218 millions d’euros, pour développer des solutions concrètes pour les agriculteurs

Article suivant

RN1A à St-Leu : Perturbations de circulation du 4 au 8 mars

Free Dom