Départementales : deux étudiants candidats au Tampon, Imrhane Moullan à St-Pierre, Linda Poudroux à la Montagne…

9 min de lecture
3

Les deux étudiants sont : Annecie Boyer et Mathieu Chambon. Annecie est la Co-Présidente de l’Union des Étudiants Réunionnais de l’Hexagone (UERH), « une habituée des combats ». Mathieu est fondateur de l’UERH, originaire du Petit-Tampon. Il a fait le choix du retour au pays.

Leurs suppléants Léa Somnica a choisi de faire ses études à La Réunion afin de devenir enseignante, et El-Mir Réale est champion de La Réunion en 100m, 200m et 400m, la meilleure performance française du moment. Le binôme Annecie Boyer et Mathieu Chambon sera candidat aux prochaines départementales dans le canton 25 (Tampon 2).

Irhamne Moullan et Sylvie Voula dans le canton 21 (Saint-Pierre 2)

Le binôme se présente sous la bannière « Saint-Pierre à cœur. Leurs suppléants sont : Hubert Petrel et Leslie Tamby.

Ils ont à cœur un projet social, territorial et environnemental pour Saint-Pierre, notamment pour leurs quartiers : Terre-Sainte, Centre-Ville, Casabona, Ravine Blanche, Basse-Terre, Joli Fonds, Casernes, Bassin Plat, Bassin Martin, Ligne Paradis.

Sylvie Voula
Leslie Tamby
Imrhane Moullan
Hubert Petrel

Ce sont de nouveaux visages qui incarnent le renouvellement de la classe politique, des femmes et des hommes issus de nos quartiers, intègres et volontaires, dotés d’une véritable capacité d’écoute de la population et proposant un programme humaniste basé sur 3 piliers : plus de proximité, plus de solidarité et de justice sociale, plus de protection de l’environnement et de développement durable !

 

 

Sylvie Voula est une mère de famille de 49 ans, issue d’une famille de gauche de Basse-Terre, résidant à Ravine Blanche, ouvrière de profession et figure connue du marché forain de Saint-Pierre.

Hubert Petrel est un père de famille de 58 ans, originaire de Terre-Sainte et habitant à Ravine Blanche, « un homme franc et sincère, d’une sensibilité de Droite, engagé et apprécié de tous, qui défend les valeurs essentielles de la famille réunionnaise, agent technique et acteur associatif ».

Leslie Tamby est une mère et jeune grand-mère de 37 ans, originaire de Basse-Terre et ayant vécu à Terre-Sainte, « qui s’est toujours battue pour avancer et aider les autres, issue de la société civile, travaillant dans le secteur de la Santé (aide-soignante) ».

Imrhane Moullan est un cadre territorial de 40 ans, petit-fils d’un modeste commerçant, fils d’un employé communal et d’une institutrice, « qui puise ses racines dans le centre-ville de Saint-Pierre où il garde ses centres d’intérêts familiaux, matériels et moraux, engagé politiquement au centre-droit et militant écologiste actif, membre fondateur du collectif “Non à l’incinérateur“.                                

Linda Poudroux, candidate dans le canton 10 de Saint-Denis

Voici le communiqué de presse qu’elle a adressé à freedom.fr :

« Fervente défenseur contre les injustices, et militante engagée contre la corruption, j’ai décidé de me présenter sur le canton 10 (La Montagne, Bas de la Rivière, Centre-ville, Grande chaloupe) aux prochaines élections départementales, qui se dérouleront les 20 et 27 juin 2021.

Jeune femme de conviction, âgée de 39 ans, originaire du chemin neuf à la Montagne, j’ai toujours été volontaire pour ma ville, pour aider mon prochain, en m’impliquant dans différentes actions auprès des personnes âgées, des sans-abris, des sportifs, et des familles en situation de précarité.

Mes actions ont toujours été réalisées dans l’intérêt commun, et vous le savez. Au travers de mon parcours, j’ai pu observer et côtoyer la détresse, la lassitude, le désespoir, la colère, les inégalités et tout comme vous, j’ai envie aujourd’hui que l’emblème de notre pays retrouve tout son sens.

Le clientélisme, les effets d’annonce sans actions réelles, les promesses non tenues, les stigmatisations diverses, les affaires judiciaires liées à la mauvaise utilisation de nos déniés publics, voilà ce qui fait l’objet de l’actualité de notre département.

Notre canton mérite toute sa dignité, et qu’on lui apporte un nouveau souffle, une dynamique forte, avec de vrais projets de développement, où personne ne serait laissé pour compte.

L’humain doit revenir au cœur de nos priorités, et nos droits doivent être une obligation plus qu’une option.

Avec votre confiance, je souhaite pouvoir accompagner efficacement les personnes en rupture du système (nos gramounes, et nos zenfans la kour). Avec vous, et pour vous, je souhaite être une force de proposition dans tous les domaines qui constituent les compétences du Conseil Départemental.

Avec vous je souhaiterais revenir aux valeurs ancestrales enseignées par nos « zarboutans ». Nos gramounes ont besoin de sérénité, nos parents d’assurances et les générations futures de sécurité.

Pour donner une véritable orientation à nos jeunes, s’enrichir des compétences de nos pairs, est devenue une nécessité absolue. Valoriser les savoir-faire de chacun pour que notre département soit plus représentatif au-delà de nos frontières, est capital pour la préservation de notre identité.

Utiliser l’approche par la compétence pour mettre en lumière nos autodidactes, que nous pouvons aisément associer à l’excellence de nos étudiants afin de faire émerger des idées nouvelles, est aujourd’hui primordiale pour l’intelligence collective.

Accélérer la contribution de la population à l’épanouissement individuel et collectif, à l’équité sociale et au respect environnemental en y associant toutes les parties prenantes.

Je m’engage à travailler pour les dionysiennes et dionysiens, pour les Réunionnais, afin qu’ils ne soient plus jugés comme une population entièrement à part, mais bien tels des insulaires aux spécificités particulières qui doivent être respectées.

Comme vous me l’aviez demandé, je suis candidate sans étiquette, pour un rassemblement massif autour de la solidarité, l’exemplarité, la démocratie participative, la probité, et la dignité.

Parce que vous en avez assez d’être abandonnés, méprisés, ne restez plus chez vous pour ce scrutin.

Venez voter en masse pour vous reconnaître à travers ma candidature, et commencer à être aussi acteur de votre ville de demain ».

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. Je suis d’accord avec vous. Oui, effectivement les gens sont abandonnés, pas vraiment de gros projets pour le quartier de la montagne et des jeunes du quartier bas de la rivière qui réclament des emplois il n’ y a pas trop longtemps, a se demander s’il y a toujours des adjoints de quartier à Saint-Denis. Si Mme Linda Poudroux peut changer tout ça, on lui apportera son soutien si elle applique et concrétise ce qu’elle propose.

Répondre à mouchard Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Régionales : le programme “d’urgence sociale” d’Olivier Hoarau

Article suivant

Fontaine, Thien-Ah-Koon et Robert : les grandes retrouvailles pour les régionales !

Free Dom