3000 milliards de dettes : « deux « citoyennes de l’île de la Réunion » portent plainte contre Bruno Le Maire, le ministre des Finances

11 min de lecture
22

Rien que ça ! Disons-le tout de suite, c’est le genre de plainte qui ne va pas casser trois pattes à un canard, qui ne va pas non plus empêcher le patron de Bercy (Ministère de l’Economie et des Finances) de dormir. Pour parler familièrement, ça lui en touchera une sans faire bouger l’autre. Mais toujours est-il que deux Réunionnaises ont décidé de dire « stop » et de saisir la justice contre celui qui, selon elle, « est en train de transformer la France en un pays du tiers-monde ». En effet, Aurore Gigan et de Josette Brosse, qui se définissent comme« deux citoyennes de l’île de La Réunion », ont décidé de porter plainte, non pas contre Emmanuel Macron, mais contre Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances.

J’ai reçu ce mail hier soir. Je partage avec vous. «Voici les copies de nos plaintes déposées ce jour, jeudi 18 avril 2024 auprès des gendarmes de Saint-Louis. En effet, lors des GJ (Gilets Jaunes), nous avions demandé une transparence qui a été promise par Annick Girardin, alors ministre des Outre-mer.

Toujours est-il que le déficit s’est creusé de plus de 1000 milliards d’euros en 7 ans. Montant de l’endettement de la France : 3000 milliards d’euros. Qui va payer ? Pour qui ? Pour quoi?  Nous n’avons pas consenti à ce que ce Monsieur dilapide notre argent à tort et à travers, à coup d’enveloppes de plusieurs milliards, à divers pays que ce soit l’Ukraine le Brésil ou autres…  Nous disons STOP !

Surtout que les prix alimentaires explosent et l’edf flambe au détriment des citoyens français qui sont taxés de tous les côtés ».

Venons-en au procès des emplois présumés « fictifs » de la Région sous Didier Robert. Vous connaissez depuis hier après-midi les réquisitions de la Procureure de la République Véronique Denizot concernant les 11 prévenus. Je ne vais pas les énumérer toutes, si ce n’est que vous rappeler celles concernant Didier Robert : 12 mois de prison avec sursis, 50 000 € d’amendes et 5 ans d’inéligibilité. La Proc n’y est pas allée de main morte.

Didier Robert et son avocat Me Philippe Creissen

Ce fut un long procès relatif aux « emplois de cabinet » ? Aux « emplois fictifs » ? Aux «embauches politiques » ? A vrai dire, on s’y perd un peu en conjectures.  Les avocats ont commencé leur plaidoirie hier. Ils ne s’attendaient pas à de telles réquisitions. Les juges du tribunal correctionnel se donneront vraisemblablement quelques semaines pour trancher. Mais il va sans dire que les prévenus, en tout cas, une bonne partie d’entre eux, feront appel. Le jugement en première instance sera donc revu par la Cour d’Appel et pourrait même partir jusqu’en Cassation. On n’en a pas fini d’entendre parler de cette affaire. On en a encore au moins pour un an, voire plus. A qui le tour, après Didier Robert ? Car, des embauches politiques, il y en a dans quasiment toutes les collectivités de France et de Navarre. Idem pour des emplois fictifs. Sauf que c’est le parquet qui décide d’ouvrir ou non des enquêtes. Mais la justice a ses raisons que la raison, parfois, ignore, pour ouvrir (ou non) des enquêtes.

Marine Le Pen, future présidente de la République ?

C’est ce que pensent les militants du Rassemblement National à la Réunion. Ils étaient environ 150, réunis, ce mercredi soir, à l’hôtel Le Créolia à Saint-Denis. Pour eux, aucun doute, « cette fois-ci, ce sera la bonne ; La France va mal, tout est en crise, il n’y a que Marine qui pourra remettre la France sur de bons rails ». Ils l’appellent par son prénom. Ces militants sont d’autant plus contents qu’ils considèrent le positionnement de Marie-Luce Brasier-Clain comme « un signal politique fort » envoyé par Marine Le Pen et le Rassemblement National en direction des Réunionnais.

De gauche à droite : Marine Le Pen et Marie-Luce Brasier-Clain

Marie-Luce Brasier-Clain qui sera à la 12ème place sur la liste conduite par Jordan Bardella aux élections européennes du 9 juin prochain. Selon les sondages, la liste RN, actuellement créditée de 31% des sondages, devrait obtenir entre 28 et 30 sièges. Autant dire que certains, au sein du RN local, appellent déjà Marie-Luce Brasier-Clain « Mme la députée ». Joseph Rivière, longtemps pressenti, se prépare à son futur travail d’attaché parlementaire, celui de Mme Brasier. C’est ce qu’il lui a été promis par le Parti. Dans l’ensemble, les militants sont « très contents » de ce choix réunionnais pour les européennes.

Johnny Payet, maire RN de la Plaine-des-Palmistes et patron local du Rassemblement National  (à la gauche de Marine Le Pen sur la photo ci-dessus) explique que « ce n’est pas fini ». Un maire et bientôt une députée européenne. Il est persuadé que le parti qu’il dirige localement aura, à l’avenir, des élus de premier rang. Raison pour laquelle, on voit graviter autour de « la patronne » Marine, des anciens de la droite classique tels que Jean-Luc Poudroux, qui fut maire divers-droite de Saint-Leu, puis président du Département, secrétaire départemental UMP et député de droite dans la 7ème circonscription. Il avait appelé à voter Huguette Bello aux régionales de 2021 mais depuis la présidentielle de 2022, il ne jure plus que par Marine Le Pen.

Idem pour Jean-Jacques Morel (à la droite de Marine Le Pen sur la photo ci-dessus), qui a déjà fait ses petits calculs, même s’il ne dit rien pour l’instant : RN victorieux aux européennes, il pourra bénéficier de cette dynamique pour se présenter aux municipales de 2026 avec l’étiquette Rassemblement National à Saint-Denis. S’il rate son coup contre Ericka Bareigts, il pourra revenir en 2027 cette fois, avec la même étiquette pour essayer de ravir le mandat de député de la 1ère circonscription au socialiste Philippe Naillet, en bénéficiant, espère-t-il, de la dynamique de la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle de 2027. Johnny Payet, lui, se verrait peut-être ministre. Pourquoi pas ? En tout cas, pour l’instant, il se félicite la position éligible de Marie-Luce Brasier-Clain aux européennes, de l’arrivée prochaine d’autres élus au sein du RN local (Didier Robert ?). Quant à ses bonnes relations avec le député insoumis Jean-Hugues Ratenon, Johnny Payet ne se cache pas derrière son petit doigt. Il dit assumer pleinement ces « relations amicales » et ce « vivre ensemble politique » ou encore cette « force de la Réunionité ». Pour lui, « le seul parti qui compte, c’est le parti réunionnais ». Ecoutez Johnny Payet, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Les militants frontistes, vous-disais-je, sont persuadés que « Marine sera la future Présidente de la République parce que le peuple est dépité de la politique traditionnelle ; Nous avons tout essayé : la droite, puis la gauche puis Macron qui était ni de droite, ni de gauche mais qui a travaillé avec les partis classiques. Ça n’a pas fonctionné. La situation est pire. L’heure est venue maintenant de mettre le Rassemblement National au pouvoir. A deux reprises, Marine Le Pen n’était pas passé très loin. En 2027, elle sera à l’Elysée ».

Force est de constater que Marine Le Pen, contrairement à son père Jean-Marie Le Pen dans les années 80-90, se promène aujourd’hui à la Réunion, en toute décontraction, distribuant sourire « tranche-papaye » à qui le veut ainsi que des clins d’œil complices. Ce fut une époque où des Réunionnais ne voulaient pas de Jean-Marie Le Pen à la Réunion. Manifs et barrages faisaient partie de ses déplacements dans le département. A cette époque-là, il avait pour garde du corps (si on peut dire) un certain Maurice Brasier. Décédé depuis. Ce dernier avait même donné un coup de pied à un manifestant (un chanteur bien connu) qui voulait perturber une réunion animée par Jean-Marie Le Pen. Maurice était le mari de Marie-Luce. Jean-Marie Le Pen est le parrain du fils des époux Brasier. D’aucuns diront que le choix de Marie-Luce Brasier-Clain pour les européennes est aussi « sentimental », presque « familial ». Une sorte de reconnaissance de l’ex FN, de la famille Le Pen envers la famille Brasier de Saint-Benoit.

Ce qui est sûr, c’est que les temps ont changé. L’époque des manifs anti-Le Pen est révolu. Les militants sont contents de taper l’accolade aujourd’hui à Marine Le Pen, de lui faire la bise, comme on a pu le voir lors de son arrivée à l’aéroport Roland-Garros, mercredi matin. Des « pioucs » de Johnny Payet, de Joseph Rivière, de Didier Hoarau, de Jean-Luc Poudroux, de Jean-Jacques Morel… Accueil avec bouquet de fleurs. Marine Le Pen a su manifestement dédiaboliser le RN en le transformant en un parti « politiquement correct ». D’où les scores réalisés localement par le RN à la présidentielle et aux européennes. En revanche, là où ça beugue encore, c’est aux élections locales. Le RN se casse magistralement les dents à chaque fois. « Après la victoire de Marine Le Pen en 2027, tout va changer. Des candidats RN gagneront plusieurs mairies dans l’île », prédisent les militants, confiants.

Pour revenir aux élections européennes, à moins d’un coup de théâtre, on peut dire qu’avant même le scrutin, la Réunion compte déjà deux députés européens : Younous Omarjee, placé à la 2ème position sur la liste Union Populaire/La France Insoumise, qui sera conduite par Manon Aubry et Marie-Luce Brasier-Clain, 12ème sur la liste RN qui sera menée par Jordan Bardella. Et André Rougé, l’actuel député européen, référent Outre-mer au RN, à quelle place va-t-il se retrouver ? La décision n’a pas été encore prise.

Rappelons que François Asselineau (Union Populaire Républicaine), lui aussi candidat, est à la Réunion depuis hier mercredi. Jean-Luc Mélenchon y avait séjourné il y a deux semaines pour soutenir l’eurodéputé sortant Younous Omarjee. Marion Maréchal (Reconquête, parti d’Eric Zemmour) était venue avant lui. Manon Aubry (tête de liste LFI) devrait être là en mai prochain. Le socialiste Raphaël Glucksmann arrive ce matin et repartira demain soir. Une visite-éclair, le temps de quelques rencontres et d’un grand meeting avec les militants. Marine Tondelier, secrétaire nationale d’EELV/Les écologistes a séjourné dans l’île du 15 au 17 avril, avant de s’envoler pour Mayotte. Elle était accompagnée de Guillaume Gontard (sénateur EELV/Les écologistes) et de Sabrina Sebaihi (députée du même parti).

Florian Philippot (Les Patriotes) échangera en visioconférence avec les militants de « Les Patriotes, section 974 » le samedi 27 avril de 13 heures à 16h30 au Village Corail à l’Ermitage-les-Bains. La Réunion, un département très prisé, à l’occasion de ces élections européennes. Rappelons également qu’Ary Yee-Chong-Chi-Kan sera 15ème sur la liste du PCF. Christophe Estève sera quant à lui sur la liste de Glucksmann, mais on ne sait pas encore à quelle place. Peut-être l’annoncera-t-il ce matin, à son arrivée à Gillot ! Au dernier scrutin de 2019, c’est la liste RN qui avait terminé en tête avec 31,24% des suffrages devant celle de LFI (19,03%) et Renaissance (10,43%).

Je devais vous dire également un mot, voire même plusieurs, sur la SAPMER, son nouveau conseil d’administration et les 5 millions d’euros de la Région tant attendus par Jacques de Chateauvieux pour boucler complètement le tour de table. Tout compte fait, les 5 millions de la Région seraient prévus pour… le troisième trimestre seulement, le temps pour la collectivité de consulter des instances parisiennes habilitées… Je vous en dirai plus dans le courant de la semaine prochaine. J’ai aussi un petit dossier sur Salazie, une affaire de vente de terrain par la municipalité, qui mérite d’être creusée…

Ludovic Alamélou, persona non grata à la foire de Bras-Panon

Pour finir aujourd’hui, je voulais vous faire part d’un autre sujet politique. Vous allez vite comprendre ! Je veux parler du refus, par la mairie de Bras-Panon, d’accorder un Pass Vanille (accès à la foire de Bras-Panon) à Ludovic Alamélou. Suis sûr que ce nom vous parle ! C’est l’ancien directeur de la SPL Estival, ancien élu du conseil municipal de Bras-Panon, qui a démissionné en juillet 2023, suite à l’affaire de la SPL Estival, ancien militant très actif de l’actuel maire Jeannick Atchapa.

Ludovic Alamélou

Mais depuis que l’affaire SPL Estival a éclaté sur la place publique grâce au journal « Le Quotidien », et en attendant le rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) qui devrait aboutir sur le bureau de la Procureure de la République, sans compter que deux plaintes ont déjà été déposées contre la gestion de la SPL depuis l’année dernière, Alamélou est considéré comme un pestiféré à la mairie de Bras-Panon.

On l’évite. Certains « l’enterrent » déjà, avant même qu’il ait été jugé. La preuve, sa demande de Pass Vanille a été rejetée par la mairie de Bras-Panon, qui organise la Foire agricole éponyme. Comme chaque année, Alamélou fait une demande pour lui, pour son épouse et leurs deux enfants. Celle-ci a toujours été accordée. Sauf, cette année. Pour quelle raison ? Il est écrit dans le mail qu’il a reçu : « fausse adresse ». En clair, Ludovic Alamélou habite à Saint-Benoit depuis environ 7 ans mais il a toujours fourni l’adresse de ses parents, c’est-à-dire là où il est né et a grandi. « J’ai porté Atchapa à bout de bras, j’ai activement milité pour lui. Aujourd’hui, je suis jeté comme un vieux mouchoir… »

Ludovic Alamélou (juste derrière Jeannick Atchapa) lors de la campagne des municipales de 2020 à Bras-Panon. (Crédit photos : YM)
Alamélou, en tee-shirt blanc, au premier rang.
Alamélou (avec la veste) a toujours été « le bon serviteur ».

Comme par hasard, cette année, « le cabinet de la mairie de Bras-Panon a rejeté ma demande », constate-t-il, un brin amer quand même, car c’est grâce à cette même adresse, celle de ses parents, qu’il avait toujours obtenu son Pass Vanille. Mieux, c’est cette même adresse qu’il avait donnée pour s’inscrire sur la liste conduite aux municipales de 2020 par Jeannick Atchapa. Liste qui a été élue avec 76 voix d’avance face à Daniel Gonthier. D’où l’incompréhension de Ludovic Alamélou : « en 2020, lors qu’il a fallu faire campagne en tant que colistier d’Atchapa, on n’a pas trouvé à redire sur mon adresse ; De 2020 à 2023, la mairie n’a rien trouvé non plus à redire concernant cette même adresse. Et ce n’est qu’en 2024 que le cabinet du maire se rend compte que mon adresse n’est pas bonne ? », s’interroge Ludovic Alamélou, qui a compris que certains de ses anciens camarades politiques l’évitent aujourd’hui comme s’il avait la peste ou le choléra. Seul Patrice Selly, maire de Saint-Benoit lui adresse encore la parole. La politique, c’est comme Dallas, un univers impitoyable ! On ne fait pas dans les sentiments, dans cet univers là !

Y.M.

([email protected])

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

22 Commentaires

  1. Didier R à une malédiction qui le suit et le suivra jusqu’à la fin des temps! deuxième round tribunal ok mais pas assez malgré les pleurs menteurs. 3eme round à présent, celle ci sera la bonne

  2. Marine est une personne simple très à l écoute de la population à la vanilleraie de bras panon avec le président de la chambre de l agriculture et les associations elle montre qu’elle connaît les problématiques de la Réunion
    A chaque instant elle répond avec une connaissance du terrain c tous l ont remercie elle est très appréciée
    Massy Rn Com

  3. Selly adresse encore la parole à Allamelou parce qu’il sait que s’il tombe, il entraîne Saint Benoît dans son sillage! La responsabilité de Selly est engagée, en tant que président de la Cirest et ce sont les élus de Selly qui siégeait à la SPL!
    L’adresse des parents pour justifier d’une place sur une liste, c’est grave! Ce sont de vrais mafieux!

    • Allamelou est celui qui a fait capoter les magouilles de la spl estival.Atchapa l à complètement abandonné mais selly le ménage car il sait que Allamelou peut tout balancer aux procureur..il paraît même qu’il l aurait déjà fait.
      Selly qui dit sur les plateaux télé que la justice doit être plus dure avec les délinquants ne pense pas si bien dire.son tour arrive à grand pas

      • Le grand écran de Kartel prod, qui a coûté la peau des fesses aux Bénédictins, est à nouveau visible, devant le stade Allane, au rond-point des Plaines…
        Peut-être que Réma va venir, pour de vrai, cette fois-ci! Tous ces travaux sur le stade, il faut bien rentabiliser! C’est grâce à la nouvelle DGS, ce fiasco!

  4. Pour certains ce n’est pas cher payé si les faits sont réels. La prison ferme, remboursement de la totalité des sommes à la Région, interdiction d’exercer dans la fonction publique et d’occuper un mandat d’élu…. cel aurait freiné les futurs délinquants en col blanc blanc.

    Aptes ce n’est pas fini car ils auront des comptes à rendre au très haut. Bon dié y puni pas galets. Argent mal acquis ne profite jamais.

  5. VB conteste les faits monsieur Monrouge mais demandez lui qui a embauché Law HANG, Kevin Bundervoet, qui? à lire les journaux une matinée dans son bureau pour 4000€ net. Vincent si nous cose, ou rentre la geôle comores avec les photos et enregistrement que l’on possède. arrête de faire le kéké. votre concours ne vaut rien en 2014, car Abaddy était dans le jury, et abbady était à la region. tout le monde sait comment cela se passe. devant la population vous avez été ridiculisé ( peine de prison/ amendes/ perte de droit civique…). ce n’est pas fini, n’oublie jamais qu’il reste une justice plus forte, celle du ciel. celle ci ne te pardonnera pas c’est certain. bienfait ! ! !

  6. Vous serez présidente a force de rectitude sur vous même . Je ne dis pas que vous allez faire mieux ! Mais au moins vous aller nettoyer la France envahie ! Faites dégager les envahisseurs qui déstabilisent et qui coûtent chers a l’état ! Qu’ils retournent dans leur pays ou leur chef d’état corrompu nie leur existence .

  7. encore une fois tic et tac font encore parler d’eux mais en attendant personnes ne saura jamais ou sont passés les 3 millions d’euros de la spl estivale et d’ailleurs il est pas rare de voir alamélou a la CIREST, comme koi Mr Selly est là pour couler la ville St Benoît a kan une vrai justice Mr Selly où lé Malabar pratiquants où la pas peur le châtiment divin, où bien où c’est un sorcier ki croit à li au dessus de dieu et tt permis, où né n’a des comptes à rendre aux bénédictins et bénédictines où sa l’argent la ville St Benoît la passé

  8. Cette fois c’est sa dernière opportunité d’être présidente de la mère patrie etant de la gente féminine . Alors les femmes vous qui crier a tous va que votre existence est bafouée par la gente masculine c’est le moment d’agir entre votre âme et conscience de mettre au pouvoir un cerveaux XL ! Changeons de raisonnement si la femme n’existait pas on ne serait pas dans ce monde , alors faite confiance a votre mère patriarche pas saine et vierge comme marie mais elle a le même prénom !

  9. prendre maître brossolec à 50 000€ pour le défendre et Rapady. l’argent mal acquis repart pour les avocats. madame Denizot petit conseil: 2eme round devant cour d’appel mettre une semaine encore comme ça les avocats vont s’enrichir , je suis heureuse pour eux qu’ils récupèrent les sous de la Region indûment perçus. chiffrer l’horaire de ces deux avocats chers citoyens pour le défendre: c’est que VRAIMENT il a peur de perdre son poste dans la fonction publique. donne à lui kapkap même, fais depense à lu, lu mérite pour ce que lu la fé vivre à nous, innocents

  10. Ne cherchez pas : ce monsieur a la dent dure, pour ne pas dire la haine, car il voulait être embauché par le Président de Région ! D’où cet acharnement ! Pareil pour sa collègue. Et « Madame Accusé de réception » les encourage car elle bouffe à tous les rateliers.

  11. il était tant que les réunionnais font entendre leurs voix et porte plaintes pour lemaire Bruno démission, au poste des finances de France et qui a laisser filler le déficit en distributeurs de milliards, qui va couler champions des charges impots deficits réfugiés guerre armes envahisseur, taxes diverses et c est pas fini le pire est a venir , nous inde et chine afrique Maurice coré du nord URSS iran des exemples hors coran
    À la fin du quatrième trimestre 2023, la dette publique s’établit à 3 101,2 Md€ – insee.fr, 26 mars 2024
    Dans l’édition 2024 de son rapport public annuel, la Cour des comptes indique qu’en 2024 la dette publique progresserait au total de 120 Md€ tandis que le ratio d’endettement public demeurerait stable à 109,7 points de PIB.
    L’OCDE s’inquiète du volume de dettes publiques et privées à refinancer d’ici 2026. rexecode.fr, 12 mars 2024.

  12. Accueil avec bouquet de fleurs. Marine Le Pen a su manifestement dédiaboliser le RN en le transformant en un parti « politiquement correct ».

    Les DOM-TOM n’ont pas confiance en Le-Pen, comme beaucoup, mon vote Le-Pen était un vote anti-macron, je savais qu’elle n’allait pas gagner.
    – Pour ceux qui suivent le génocide des Palestiniens , ils se rendent compte que ces français de souche sont anti-arabes, anti-noirs, pro-sionistes.
    – Le-Pen est une alternative à macron, mais depuis 7 ans elle le soutient et c’est grâce à elle qu’il est toujours en place

    D’où les scores réalisés localement par le RN à la présidentielle et aux européennes.
    – Le 9 juin, c’est certain que je voterai Asselineau ou Mélanchon., certain aussi que ni macron, ni la droite, ni l’extrême droite ou les socialistes n’auront mon bulletin.,

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

“Emplois fictifs” de la Région, le procès de Didier Robert et de 9 prévenus débute ce lundi : « c’est pas moi, c’est lui ! »

Article suivant

SPL Estival : la Chambre régionale des comptes confirme « les dérives financières » et pointe des dettes de 3,2 millions d’euros

Free Dom