Les premières contestations

1 min de lecture

Au départ, Radio Free Dom devait être une radio musicale.

« Je déplore que tant de qualités, que tant de désintéressement soient mis au seul service d’une cause aussi futile, d’une fonction aussi dormitive. Je déplore seulement que cette radio devienne une limonade », Françoise Arquetout, de Témoignage Chrétien, et l’une des premières animatrice de Radio Free Dom.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Camille Sudre : « Free Dom pour faire écouter de la musique, faire chanter et danser »

Article suivant

Onze démissions à radio Free Dom

Free Dom