Mois Sans Tabac : en novembre, arrêtez de fumer !

3 min de lecture
1

Le coup d’envoi du « Mois SansTabac » est donné ce lundi 1er novembre. Désormais incontournable, l’opération consiste à inciter et à accompagner les fumeurs dans une démarche d’arrêt du tabac durant 30 jours.

De nouvelles données issues du Baromètre santé en métropole montrent l’engouement du public pour « Mois sans tabac » : les tentatives d’arrêt du tabac sur le dernier trimestre de l’année, attribuables à cette opération, sont en hausse et cela depuis le lancement en 2016.

A La Réunion, plus de 200 personnes sont déjà inscrites sur la plateforme dédiée. L’ARS La Réunion, la CGSS Réunion et SAOME, ambassadeur régional se mobilisent cette année encore avec des acteurs (professionnels de santé, pharmacies, communes…) afin de permettre au plus grand nombre d’accéder facilement à une consultation d’aide à l’arrêt et de relever le défi d’un mois contre le tabac.

Préparez-vous à relever le défi !

Les chiffres concernant le tabac à La Réunion

Le tabac reste la première cause évitable de mortalité en France. A La Réunion, ce sont plus de 500 décès chaque année qui peuvent être attribués au tabac.

Si la prévalence a diminué ces dernières années, elle reste conséquente à La Réunion :
• plus de 2 jeunes sur 10 fument tous les jours
• un quart des Réunionnais de 18 à 75 ans fument du tabac quotidiennement, soit près de 200 000 fumeurs, et plus de la moitié d’entre eux sont des « gros fumeurs » (au moins 10 cigarettes/jour).

Le tabac représente par ailleurs un poste de dépenses important (fumer un paquet par jour représente plus de 200 € / mois).

Le défi Mois Sans Tabac, c’est quoi ?

C’est sous le signe de l’élan collectif et des bénéfices à l’arrêt que les fumeurs sont invités à arrêter de fumer tous ensemble pendant un mois, en novembre. En effet, un mois sans tabac multiplie par cinq les chances d’arrêter de fumer définitivement. Après 30 jours d’abstinence, la dépendance s’avère moins forte et les symptômes de manque (nervosité, irritabilité) sont moins présents.

Par ailleurs, au fil des éditions, il a pu être observé que les fumeurs qui tentent d’arrêter de fumer pendant le défi collectif ont deux fois plus de chances de ne pas avoir repris la cigarette un an après.

 

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Salon Ti Baba à Ste-Marie : un événement pour les parents et leur bébé (VIDEO)

Article suivant

Le déploiement de la fibre s’accélère dans les zones rurales de l’île !

Free Dom