//

Appel à projets « Bleu Mascarin » : Saint-Denis donne des opportunités uniques aux investisseurs

2 min de lecture

Saint-Denis, ville écologique et citoyenne, est engagée dans un projet de rénovation urbaine afin de faire de la capitale ultramarine, un territoire vert, moderne et durable. Le Projet de Rénovation Urbaine Nord-Est Littoral (PRUNEL) concerne la transformation de trois quartiers : Vauban, Butor et Patate à Durand, bas de la rue Maréchal Leclerc, soit plus de 5 500 habitants et 65 hectares. Il vise à redonner vie à ces quartiers, en verdissant les espaces et en redynamisant les installations, le tout dans un but d’offrir un meilleur cadre de vie aux Dionysien.ne.s. Au total, le projet représente un investissement de 140 millions d’euros.

Le bas de la rue Maréchal Leclerc, quartier aux difficultés socio-économiques, est cependant l’un des secteurs phares du territoire dionysien dû à son emplacement stratégique. C’est pourquoi, la ville souhaite offrir la possibilité aux investisseur.se.s économiques de contribuer au projet de rénovation urbaine. Saint-Denis, ville d’hyper-proximité, donne la parole à l’ensemble des citoyen.ne.s afin de co-construire un territoire ambitieux, qui leur ressemble.

La Ville lance ainsi un appel à projets pour transformer l’espace situé au 313 rue Maréchal Leclerc, plus de 6 000 m2, anciennement Ghanty Royal. Cet espace deviendrait un futur centre médico-social, de services et de logements intermédiaires. L’occasion pour les investisseur.se.s de prendre part à un projet d’envergure qui tend à redonner toute son attractivité économique et résidentielle au quartier d’antan.

Après avoir participé à une soirée de présentation des différentes opportunités, les investisseur.se.s pourront déposer leurs candidatures jusqu’à 12h le 9 juin 2023. Trois d’entre elles seront ainsi sélectionnées par la suite et les dossiers complets seront remis le 6 octobre 2023. L’appel à projets « Bleu Mascarin » marque ainsi le début de la transformation du quartier. S’en suivra ensuite la cité Ah Soune, avec Qualitropic, le Butor, Voltaire et Tadar.

Éricka Bareigts, Maire de Saint-Denis : « Nous sommes maintenant dans la réalisation de ce que nous appelons la transformation de la ville urbaine en ville jardin, en la posant dans le contexte environnemental, politique, économique et démographique. Nous avons compris la nécessité de la transformation pour l’apaisement, tout en prenant conscience que nous allons être un million d’habitants et que la ville capitale demeurera attractive. Le monde d’hier n’est plus le monde de demain, c’est pourquoi il faut sortir du cadre classique dans lequel on est. Il ne s’agit donc pas transformer en écrasant, mais au contraire en mettant en lumière les pépites que nous avons, et la rue du Grand Chemin raconte notamment beaucoup d’histoires. Mais tout cela ne se fait pas seul, on ne transforme pas une ville sans le monde économique. L’espace libre dionysien doit être occupé, aménagé, attractif. À nous, à vous d’inventer, grâce au premier appel à projets sur Bleu Mascarin.

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Commission permanente de la Région : une trentaine de rapports à l’ordre du jour

Article suivant

Conseil en ressources humaines pour les TPE-PME de La Réunion : 137 entreprises accompagnées depuis 2020

Free Dom