Cavadee : les Mauriciens font appel à un officiant réunionnais

3 min de lecture
3

C’est assez rare pour être souligné. En effet, généralement ce sont  les Réunionnais qui font appel à des Swamis, des officiants Indiens ou Mauriciens. Cette fois, c’est l’inverse. Un temple shivaïste de Curepipe, une grande ville de l’île Maurice, a fait appel à un prêtre tamoul réunionnais pour célébrer son Cavadee, la fête du Taï Poussam qui, comme à la Réunion, commence ce jeudi 26 janvier et s’achèvera le samedi 4 février par la procession. Goparla Jean-Charles Maroudé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’envole ce jeudi matin par le premier avion pour se rendre dans le temple mauricien en question afin de procéder aux cérémonies de purification. Laquelle sera suivie durant les dix jours suivants par d’autres cérémonies en l’honneur du Dieu Mourouga.

Goparla Maroudé a été contacté pour faire office à la fois de prêtre et de chanteur car l’officiant compte déjà plusieurs CD de chants dévotionnels à son actif. Durant toute la période du Cavadee, il sera l’officiant principal. Sur place, il sera logé et nourri par l’association cultuelle qui gère le temple de Curepipe. Laquelle association a souhaité une célébration selon des rites très traditionnels, « un peu comme le faisaient nos gramounes il y a quelques années de cela », explique Goparla Maroudé, qui se dit « fier d’être reconnu » pour sa façon de faire. Le père de famille est âgé de 51 ans. Il est agent à la Région. Le 25 décembre, c’est lui qui avait officié lors de la marche sur le feu au temple de son grand-père à Trois-Bassins. Goparla Maoudé avait déjà assisté à des Cavadee à Maurice mais en tant que chanteur, jamais comme officiant.

Rappelons que le Cavadee Taï Poussam démarre également ce jeudi 26 janvier dans notre île, plus précisément au temple Siva Soupramanien de Petit-Bazar à Saint-André ainsi qu’à celui de Saint-Louis. Et que la grande procession se déroulera le 4 février.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. Il faut plus de reunionnais qui officie a la place des indien a la réunion.
    C pas normal pour le prix qu’il demande.
    Non parle plus des travailleurs indien 2coup pinceau 100€

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Commission permanente : la Région vote une enveloppe de 15 M€ pour Air Austral

Article suivant

Guerre en Ukraine : point situation

Free Dom