//

Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

6 min de lecture

Le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD) définit la stratégie de la lutte contre l’insécurité et la prévention de la délinquance dans la commune. Il est composé de l’ensemble des institutions qui travaillent sur cette thématique, dont la Police Nationale et la Police Municipale.

Il s’est réuni ce vendredi 1 juillet 2022 à l’Hôtel de Ville de Saint-Denis, sur invitation de la maire Éricka Bareigts.

Le CLSPD est copiloté par la Maire de Saint-Denis, le Préfet de La Réunion et la Procureure de la République.

Le CLSPD s’oriente globalement sur 3 axes :

  • Renforcer la prévention
  • Lutter contre les facteurs de risque
  • Maintenir la tranquillité publique et promouvoir le vivre ensemble

Vivre mieux dans une ville apaisée est l’une des composantes du bonheur.

Les chiffres de la sécurité à Saint-Denis sont bons.

Bien au-dessus de l’ensemble des villes de taille comparable. Nous souhaitons garantir et poursuivre encore cette amélioration notamment en agissant au plus proche des habitants dans le cadre d’actions de détection précoce des vulnérabilités et de prévention, mais également en agissant sur le cadre de vie. (Opération netoy nout vil, verbalisation des bailleurs sociaux pour les non respects des jours de collecte, etc. )

La convention de coordination police nationale / police municipale signée par la Maire de Saint-Denis, le Préfet et pour la première fois par le Procureur de la République en avril 2021 a permis d’avancer de manière significative dans la coordination des forces de l’ordre sur le territoire dionysien. Réunions de coordinations, patrouilles conjointes ou concertés, sont autant d’éléments qui participent à l’efficacité collective, toujours au service de plus de sécurité pour les habitants du chef-lieu.

Si nous pouvons nous en féliciter, nous ne pouvons nous satisfaire des bons résultats obtenus. La délinquance générale est en diminution de 9% à Saint-Denis (baisse de 3% sur l’ensemble du Département et augmentation de 13% sur le territoire national). Forts de ces résultats, la Maire de Saint-Denis, le Préfet de La Réunion et la Procureure de la République.

L’objectif : améliorer la qualité de vie des Dionysiens.

Leur permettre de vivre, élever leurs enfants, de sortir dans un cadre apaisé, propre, sécurisant.

Cet observatoire rendra possible :

  • La collecte et la centralisation des données sur les thématiques définies collectivement telles que la lutte contre les VHU et les dépôts sauvages, la consommation abusive d’alcool sur la voie publique, la prostitution, l’errance des personnes, l’usage et la vente de stupéfiants, les jeux d’argent. Autant de problèmes qui rendent un quartier invivable pour ceux qui ont à les subir.
  • L’échange et le partage d’informations entre les partenaires opérationnels.
  • La mise en place de diagnostics partagés, base de la coordination des équipes de terrain qui œuvrent au quotidien au plus près de la population.
  • Objectiver les analyses des problématiques et des résultats obtenus.

L’observatoire a permis également le lancement de deux démarches expérimentales au cours du CLSPD de ce jour :

  • Une approche géographique qui se concentrera sur le périmètre du projet de rénovation urbaine PRUNEL, et notamment sur les quartiers du bas de la Rue Maréchal Leclerc, Vauban et Marcadet. Le comité de pilotage permettra de traiter de manière concertée toutes les problématiques dans l’objectif d’améliorer significativement la qualité de vie des habitants.
  • Une expérimentation thématique permettra également de lutter contre le fléau des nuisances sonores. 5 sites concernés par ces problèmes : le Centre-Ville, l’aire de loisirs du Brûlé, le Chaudron, le coeur vert familial ainsi que le parc Tamarin permettrons d’expérimenter différents modes d’actions. La coordination entre les effectifs de la police municipale et de la police nationale permettra, lorsque les effectifs des forces de l’ordre n’interviendront pas en simultané, de garantir une prise en compte plus effective de ces problématiques. Les services de la Police Municipale agiront de jour, et la Police Nationale de nuit.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Salon du Mariage 2022 : un événement tant attendu après une année très compliquée

Article suivant

Saint-Leu : 70 agents ont reçu la médaille du travail

Free Dom