Festi’ Park à St-Pierre du 11 au 20 mars prochains : « y’a t-il eu un appel à candidatures ? »

8 min de lecture
3

C’est la question que se posent plusieurs forains de la Réunion en général et du Sud en particulier. Un courrier a même été adressé le 14 février dernier à la Procureure de la République de Saint-Pierre, Mme Caroline Gaussen-Calbo.

Rappelons que Festi’ Park, manifestation festive (grand parc d’attractions) organisée par la société « Booking Réunion Island » se déroulait ces dernières années dans la commune de Saint-Paul. Cette année, c’est une autre société, concurrente de surcroît, qui sera chargée de l’organisation d’une grande manifestation « Vacances en fête » sur le stade de Saint-Paul. Une manifestation portée par la Sarl Top Rides d’Eric Accot. Elle se déroulera du 11 au 20 mars prochain.

Mais durant ces mêmes dates, la société « Booking Réunion Island » a obtenu le site de la Ravine-Blanche à Saint-Pierre pour organiser son Festi’ Park. Certains forains y voient là « une concurrence déloyale » dans le sens où ils suspectent « Booking Réunion Island » d’avoir bénéficié « d’un coup de pouce » de la mairie de Saint-Pierre.

Un des forains explique que « le père de Nina Caderby, officiellement patronne de Réunion Island, n’est autre que Willy Caderby, ancien élu de la majorité municipale saint-pierroise et ayant encore de bonnes relations avec la mairie, notamment avec Jean-Michel Jobart, le directeur de cabinet de Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre ».

Dans la lettre que ces forains ont écrite à la Procureure de la République, ils précisent : « sauf erreur ou omission…, il n’a pas été procédé (pour l’attribution du site de la Ravine-Blanche) à appels à candidatures, en violation des règles de mise en concurrence ». Les forains en question s’étonnent de « voir attribuer le marché de prestation évènementielle à l’entreprise Booking Réunion Island pour les dates du 11 au 20 mars 2022 au lieu-dit La Ravine Blanche à Saint-Pierre (Festi’Park), alors que d’autres prestataires étaient en capacité de satisfaire à la commande… ». Les forains écrivent encore : « dès lors, nous nous en rendons à la justice, connaissant les rouages d’un certain ex-élu de la ville de Saint-Pierre qui a contribué aux adjudications malhonnêtes et favoritistes ».

Un courrier a été envoyé, le même jour (14 février) au maire de Saint-Pierre. « Nous nous étonnons de cet ostracisme… Nous vous demandons d’annuler cette manifestation », écrivent les forains mécontents à Michel Fontaine.

Le directeur de cabinet : « ni appel d’offres ni organisation municipale »

Pour en savoir plus, nous avons pris contact avec la mairie de Saint-Pierre. Y’a t-il eu appel à candidatures pour l’organisation de cet grande fête foraine, qui se déroulera sur près d’un hectare de terrain ? Réponse de Jean-Michel Jobart, le directeur de cabinet de la mairie : « ce projet de fête foraine, comme celle organisée à Saint-Paul, a été présenté à la ville de Saint-Pierre par son organisateur. La municipalité de Saint-Pierre a approuvé en conseil municipal le principe ainsi que le montant de Salahin (le site concerné) ». Et le directeur de cabinet d’ajouter : « ce n’est ni un appel d’offres ni une organisation communale ; Juste une location de l’espace communal à un organisateur comme à d’autres ».

Sauf que certains des forains qui nous ont contactés signalent « qu’en juillet et en octobre 2021, un forain voulait organiser une fête sur le même emplacement. La mairie de Saint-Pierre a refusé net… Willy Caderby bénéficie de passe-droit auprès de la mairie ». Info ou intox ?

Willy Caderby : « il y a eu un appel à projets »

Nous avons appelé Willy Caderby. Ce dernier précise qu’il n’est pas le patron de « Booking Réunion Island », qu’il a « raccroché » depuis longtemps même s’il lui arrive de temps à autres de « donner un petit coup de main » à sa fille Nina, la responsable de ladite société. Quant aux accusations de « passe-droit » ou autres « relations politiques » que certains lui prêtent, Willy Caderby estime que « tout cela relève de bobards alimentés par la jalousie ».

Toutefois, contrairement à ce qu’affirme le directeur de cabinet de la mairie de Saint-Pierre, Willy Caderby, qui a « suivi un peu de loin » ce dossier porté par sa fille, soutient « qu’il y a eu un appel à projets pour l’organisation de cet événement festif » et que, « parmi les deux sociétés qui ont candidaté », c’est celle de sa fille qui a été retenue par la mairie de Saint-Pierre. « A ma connaissance, il y a une autre famille qui a répondu à l’appel à projets, ainsi que nous », dit-il.

Willy Caderby, qui avait été élu sur la liste de Michel Fontaine aux municipales de 2001, avait ensuite été contraint de jeter l’éponge (politique) suite à une affaire judiciaire. Aussi, tient-il à souligner : « je ne fais plus de politique depuis très longtemps… Je suis clean… Il faut arrêter de se tirer dans les pattes. Le soleil brille pour tout le monde… Nous venons de connaître deux années Covid, sans quasiment travailler, surtout dans ce domaine d’activité. Il faut arrêter avec la jalousie  !».

Willy Caderby qui se dit également « croyant », conseille à ses détracteurs d’aller consulter la délibération du conseil municipal de Saint-Pierre. « Même l’opposition a validé le dossier de Booking Réunion Island », fait-il remarquer. Avant de conclure : « il y a manifestement de la part de certains concurrents, la volonté de salir, de mettre des bâtons dans les roues de celles et ceux qui veulent avancer… » A suivre ?

Y.M.

([email protected])

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. Peut être aussi que lors de la deliberation du conseil municipal en décembre il a été reconnu le sérieux et la qualité du travail fait dans la commune voisine de st Paul et que les élus ont voulus profiter de son expérience sur sa commune . !!!!

  2. « Le soleil brille pour tout le monde » mais il faut être honnête en organisant 10 jours de festivités sur presque chaque période de vacances scolaires cela ne laisse pas vraiment de choix aux autres organisateurs ! Les deux événements se déroulant aux mêmes dates les forains doivent choisir où ils vont positionner leur manège. D’autres organisateurs travaillent dans ce milieu depuis de nombreuses années également et souhaitent pérenniser leur activité qui parfois est la seule source de revenu de leur famille. A bon lecteur, salut !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Cilaos : un « collectif réunionnais » lance une alerte contre un projet de « tyrolienne géante »

Article suivant

Contrôles routiers sur la RN1A : 14 infractions, des retraits de permis et des véhicules en fourrière ce matin

Free Dom