//

Filière canne réunionnaise : Le Département se félicite « du soutien renforcé de l’Etat »

4 min de lecture
3

Dans un courrier du 23 mars dernier, co-signé par le Ministre des Outre-Mer et le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation daté, et adressé au Comité Paritaire de Canne et du Sucre (CPCS), le gouvernement confirme son soutien renforcé en direction de la filière canne réunionnaise. C’est avec satisfaction que le Département accueille les annonces correspondantes, à savoir le maintien de l’aide compensatoire de 28M€ destinée à l’usinier et la création d’une enveloppe supplémentaire de 14M€ pour les planteurs, ceci sur la durée de la prochaine convention canne. Le gouvernement sollicite par ailleurs la poursuite des analyses destinées à chiffrer les impacts des évolutions récentes du marché du sucre, liées notamment au conflit russo-ukrainien, sur l’équilibre économique de l’activité industrielle.

« Les acteurs de cette filière majeure pour l’économie agricole de notre île attendaient des annonces fortes, et l’Etat aura une nouvelle fois été au rendez-vous » se félicite le Président Cyrille Melchior. 

La filière canne traverse en effet depuis plusieurs mois des difficultés structurelles se traduisant par une baisse significative des tonnages et une érosion du revenu des planteurs. Dans le cadre de son plan AGRIPéi 2030, le Département accompagne les agriculteurs de cette filière afin d’augmenter les performances des exploitations et les rendements au champ (financement de l’encadrement technique, des opérations de replantation, de la mécanisation, des travaux d’aménagement foncier, etc.).

« Grâce au fond européen FEADER géré par le Département, cette filière bénéficie d’un soutien de près de 50 M€ sur la période 2014-2022 » précise Serge HOAREAU, 1er Vice-Président délégué aux affaires agricoles et européennes. 

Pour autant, différents facteurs exogènes (suppression des systèmes de quotas, exonération des droits de douanes pour l’entrée sur le marché européen de sucres spéciaux produits en Amérique centrale, augmentation du coût des intrants, etc.) ont véritablement bouleversé le modèle économique de la filière, avec un impact direct sur le revenu des planteurs. « Malgré l’intervention forte du Département, avec cette année encore le renouvellement de l’aide à la fertilisation pour un montant de près d’1,3 M€, un soutien renforcé de l’Etat était nécessaire pour donner aux planteurs la visibilité nécessaire dans la conduite de leurs exploitations, et retrouver de meilleurs niveaux de production. Souhaitons que cette intervention de l’Etat puisse donner le nouveau souffle dont la filière a besoin pour les prochaines années, et soutenir le revenu de nos planteurs » conclut le Président Cyrille Melchior.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

3 Commentaires

  1. Encouragez la plantation de la canne ,on mangeras de la canne a sucre ,au lieu de décourager cette plantation et encourager Lens cultures qui mèneront à l autonomie alimentaire partielle on fait le contraire manque de vision de nos élus .

  2. Encouragez la plantation de la canne ,on mangeras de la canne a sucre ,au lieu de décourager cette plantation et encourager Lens cultures qui mèneront à l autonomie alimentaire partielle on fait le contraire manque de vision de nos élus .

  3. Orgueil de mâle ..la Réunion n’est plus a nous ! a force de mendier, il y aura un revers de la médaille,j’ai honte !les politiciens réunionnais ont tous des œillères !on ne sera plus dans notre propre pays !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La ville du Port félicite Sharif Nefra, grand gagnant du concours d’éloquence océan Indien

Article suivant

Le spectacle musical « Amèn Amwen », en avant première à La Possession

Free Dom