/

Le CCAS de Saint-Denis fait peau neuve !

7 min de lecture

Après deux années de crise sanitaire, le contexte s’est encore durci pour les Dionysien.nes en situation de vulnérabilité. C’est pourquoi la Ville de Saint-Denis souhaite renforcer la présence des services du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), pour une meilleure cohésion et un égal accès aux droits des citoyens. Une nouvelle dynamique qui s’incarne dans une nouvelle identité visuelle.

UNE NOUVELLE IDENTITÉ VISUELLE POUR INCARNER CE NOUVEL ENVOL

Afin d’incarner cette nouvelle dynamique, le CCAS se dote d’une nouvelle identité visuelle, basée sur 3 valeurs : la générosité du cœur, un sourire bienveillant et un territoire qui agit, pour un nouvel envol vers une nouvelle vie, grâce et avec le CCAS. « Il était important pour nous de recueillir l’adhésion des agents, explique Mickaël Morel, Chef de projet CCAS. C’est pourquoi le logo a été entièrement travaillé avec leur participation : ils ont choisi eux-mêmes leur identité, par un vote. Cela montre l’envie d’adhésion au projet, et une volonté ambitieuse de se transformer, de s’améliorer. » Une manière aussi de renforcer la cohésion d’équipe et le sentiment d’appartenance des agents. Bientôt, la dynamisation des réseaux sociaux et la création d’un site internet dédié faciliteront l’information et la communication avec les administrés.

UN RENFORCEMENT DE L’ACTIONS SOCIALE

Le contexte actuel a aggravé les difficultés économiques et sociales des populations les plus vulnérables. Cela souligne l’importance de la présence et des actions des différents CCAS de la commune, qui ont pour mission de leur venir en aide. À Saint-Denis, l’action sociale répond à ces nouveaux défis par de nouvelles orientations et des engagements forts, qui placent l’humain au cœur des préoccupations et des dispositifs d’aide : des services et prestations étendus, complétés et renforcés en direction des publics les plus démunis et vulnérables (les seniors, les personnes dépendantes ou en perte d’autonomie, en difficulté financière, en situation d’exclusion, etc.).

De nouveaux projets ont donc été initiés, et pour certains déjà mis en œuvre depuis 2021, parmi lesquels :
· le Prêt Social et Solidaire (prêt à taux zéro jusqu’à 2 500 € avec différé de remboursement), déjà en place,
· la lutte contre le gaspillage alimentaire grâce à la restauration solidaire, en phase expérimentale : les surplus des cantines sont collectés et distribués à celles.eux qui en ont le plus besoin, en lien avec le tissu associatif du territoire,
· la lutte contre la fracture numérique des enfants des familles défavorisées : la distribution des 50 premiers ordinateurs solidaires (issus de l’économie circulaire) aura lieu le 18 mai, auprès de familles identifiées par le rectorat,
· la coordination des interventions entre les différents acteurs en matière de colis alimentaires,
· la mutualisation des actions dans le champ de l’accompagnement social au service des publics les plus fragiles et démunis

UN MEILLEUR ACCOMPAGNEMENT POUR LA PETITE ENFANCE

L’action sociale comporte également un volet Petite enfance, porté par travers 7 structures communales.

Dans ce domaine aussi, la Ville souhaite renforcer son action, autour de 6 axes :
· la prévention / la coéducation / la parentalité, par l’accompagnement des parents dans leur fonction parentale, des ateliers thématiques, des espaces parents, etc.,
· l’égalité des chances / la sociabilisation / la citoyenneté, par la prévention des exclusions, des efforts en faveur de la mixité sociale, l’amélioration de l’inclusion des enfants porteurs de handicaps, etc.,
· la dynamisation de l’offre du territoire, par le soutien au développement de solutions d’accueil dans les écarts et l’adaptation des projets aux besoins des familles,
· la sécurité et la qualité, par la sécurisation des locaux, la formation du personnel et l’amélioration des conditions de travail,
· les Hautes valeurs éducatives, par la promotion d’activités éducatives de qualité, le renforcement du dispositif passerelle de la crèche à l’école et le développement de nouveaux partenariats,
· la promotion de l’éveil et du bien-être de l’enfant, par le développement de l’éveil artistique, une initiation à l’anglais et le développement d’ateliers bien-être.

Éricka Bareigts, Maire de Saint-Denis et Présidente du CCAS : « L’ensemble des défis auxquels nous faisons face impose des challenges de modernisation et de transformation dans nos pratiques. La crise sanitaire et la crise internationale dévoilent des situations d’urgence face auxquelles nous ne devrions pas subir mais agir. La nouvelle identité visuelle du CCAS est un symbole fort envoyé à tous les Dionysiens et Dionysiennes. Mais c’est aussi un symbole pour le CCAS lui-même qui s’engage, par cette volonté d’agir avec cœur et bienveillance, à de fortes transformations dans sa méthode de travail, afin de prévenir et garantir une prise en charge efficace de ces situations extrêmes. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Port : des journées nutritions organisées dans les écoles

Free Dom