/

Législatives : Vincent Defaud candidat de « Génération Ecologie » dans la 2ème circonscription.

12 min de lecture
2

Sa suppléante est Gladys Céleste.  Ils ont tenu une conférence de presse ce dimanche matin pour officialiser leur candidature et présenter leur programme. Ils réclament

« le déménagement des hélistations de l’Ouest vers Gillot et Pierrefonds ». Ils ont justement choisi ce site pour tenir leur conférence de presse. « Un site qui symbolise le combat des écologistes et des citoyens de bon sens qui sont excédés par les pollutions et les nuisances de toutes sortes. En l’espèce, nous sommes à proximité immédiate d’une hélistation qui incarne le contraire de l’Ecologie et du bien vivre avec tout ce vacarme et cette pollution qui indispose les riverains dans leur vie quotidienn ».

Vincent Defaud précise : « je suis le candidat de l’Ecologie sur la 2e circonscription qui comprend les communes de La Possession, du Port et la partie nord de Saint-Paul entre La Rivière des Galets et l’Eperon (quartiers de Cambaie, Piton Défaud, La Plaine, Bois de Nèfles, Le Guillaume, Petite France, Bernica, Fleurimont, Plateau Caillou, le centre ville de Saint-Paul et sa périphérie (Savanna, L’Etang et La Baie). Après le renoncement de Bernard Padé d’EELV sur la 6e circonscription, les candidats de Génération Ecologie (avec Ludovic Sautron sur la 1e circonscription, Ruth Dijoux sur la 4e et moi-même sur la 2e) sont les seuls candidats à représenter le Pôle Ecologiste pour les élections législatives du 12 juin prochain à La Réunion. »

Il explique que « les candidats de Génération Ecologie ont une énorme responsabilité : celle de porter la voix des écologistes réunionnais, de la Génération Climat, des citoyens et de la Jeunesse conscients des enjeux du Vivant et du réchauffement climatique. Vous avez lu le dernier rapport de l’ONU sur le changement climatique, il nous reste moins de 5 ans pour agir. 5 ans c’est le temps de la prochaine législature. Elu député, je mettrais toute mon énergie pour faire adopter des projets de loi en faveur du Vivant et du Climat car il y a danger pour notre île et ses habitants qui sont gravement menacé par le réchauffement climatique. Ici dans cette circonscription, la hausse des températures va provoquer une hausse du niveau de l’océan qui va submerger des quartiers entiers. Le risque submersion, lors d’un cyclone par exemple, est réel pour les quartiers de la ville basse de Saint-Paul (centre-ville, L’Etang, la Baie, savannah) le littoral du Port avec ses habitations et sa zone industrialo-portuaire et le littoral de La Possession. Nous ne sommes pas à l’abri dans cette zone d’un cataclysme menaçant nos maisons, nos vies et notre économie ».

Avant d’ajouter : « à Génération Ecologie, nous avons toujours dit que nous accompagnons les mouvements associatifs écologistes et citoyenne dans leurs combats. C’est ainsi que j’ai proposé à l’association KOLAIR974 de reprendre leur bataille de lutte contre la pollution et les nuisances sonores aériennes du tourisme aérien. Ma candidature est là pour servir les causes écologiques et médiatiser les actions que mènent les militants de l’Ecologie. L’une d’entre-eux, Gladys Céleste, m’a fait l’honneur d’accepter la place de ma suppléante. Je l’en remercie du fond du cœur et je lui donne maintenant la parole pour se présenter et présenter son combat, le combat de son association pour l’écologie et sa lutte contre les pollutions et les nuisances qui empoisonnent la vie de gens au quotidien ».

 Gladys Céleste est  Tamponnaise d’origine, retraitée du monde économique où elle a exercé essentiellement dans le domaine de la gestion d’entreprises. Militante associative depuis quelques années, elle est très attachée « à la préservation de notre environnement et de notre qualité de vie. En particulier, je me suis engagée dans la lutte contre la pollution et les nuisances sonores du tourisme aérien: notre île est petite, et de plus en plus de gens sont impactés par le vacarme des survols d’hélicoptères, d’ULM, de paramoteurs, etc… tous ces engins extrêmement bruyants et gros consommateurs d’énergies fossiles. Nous avons déjà la pollution des voitures au sol, et ce genre de tourisme lâche dans le ciel, au-dessus de nos têtes, des quantités importantes de CO2, de particules fines, et autres polluants…qui contribuent à l’augmentation de l’effet de serre et détériorent notre santé. Leur impact sur la faune endémique est aussi catastrophique, puisqu’ils limitent les possibilités de communication entre les oiseaux. Ce genre d’activité d’un autre temps, celui où nous n’avions pas conscience du péril climatique et écologique, n’a plus lieu d’être aujourd’hui ». 

Présentation du programme

 ALLONS MET’ L’ÉCOLOGIE À L’ASSEMBLÉE ! Avec toutes les Réunionnaises et tous les Réunionnais, l’Etat et les collectivités locales, les entreprises, l’ensemble des générations ! La Réunion est en première ligne face au réchauffement climatique et aux pollutions diverses qui menacent notre biodiversité et nos conditions de vie.

Nous nous devons d’inscrire L’ÉCOLOGIE COMME PRIORITÉ dans les décisions politiques, économiques, et sociales qui seront prises dans les prochaines années.

En tant que député, mes actions répondront à 4 objectifs prioritaires:

•             ENCOURAGER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

•             RÉDUIRE TOUTES LES SOURCES DE POLLUTION,

•             DÉFENDRE LE POUVOIR D’ACHAT

•             AMÉLIORER NOTRE QUALITÉ DE VIE

MA PREMIÈRE ACTION : défendre devant l’Assemblée UN GRAND PLAN DE DÉPLACEMENT pour sortir du tout-voiture, avec un train tout autour de l’île, dont le premier tronçon relierait Saint-Paul à Saint-Denis. En continuité de ce train, des téléphériques permettant de rejoindre les hauts seront proposés depuis les gares les plus importantes.

MA DEUXIÈME ACTION : favoriser L’AUTOSUFFISANCE ALIMENTAIRE en encourageant l’agriculture vivrière et les circuits courts, et en réduisant la part de la canne dans notre production agricole. Des mesures seront prises en faveur de l’agriculture BIO ou raisonnée. Soutenir la filière du CHANVRE, plante adaptée à nos conditions climatiques et pourvoyeuse d’emplois et de revenus.

MA TROISIÈME ACTION : favoriser le développement des énergies renouvelables, solaire et marine notamment, et inciter à une moindre utilisation des énergies fossiles.

Les activités non essentielles et à forte empreinte carbone ne pourront plus bénéficier de défiscalisations ou autres avantages. Des mesures fiscales incitatives seront prises afin d’encourager les activités vertueuses, et d’accompagner les entreprises ou particuliers qui s’engagent dans la voie d’une véritable mutation écologique.

L’octroi de mer sera révisé afin d’orienter les importations vers les produits les moins consommateurs en matières premières polluantes ou dangereuses pour la santé.

MES AUTRES ACTIONS

–  renforcer la Continuité Territoriale pour les familles les plus modestes

– défendre l’identité réunionnaise dans les domaines de l’alimentation, de l’architecture créole et de l’art de vivre

– lutter contre la malbouffe

– favoriser la construction de logements bioclimatiques, dans leur conception et leurs matériaux

– stopper l’essor des centres commerciaux gigantesques, favoriser les commerces de proximité

– préserver le VIVANT et valoriser nos milieux naturels et notre biodiversité en limitant les activités polluantes et en intensifiant la lutte contre les espèces invasives

– favoriser un tourisme respectueux de la nature et de la population réunionnaises, créateur d’emplois durables

– lutter contre les nuisances sonores de toute nature (voitures, motos, aéronefs, aboiements intempestifs…), fermeture des hélistations de l’ouest et refus de nouvelles hélistations ou d’aérodromes – lutter contre la pollution visuelle : mise en place de règlements contraignants pour l’affichage publicitaire

– lutter contre la pollution lumineuse : obligation d’éteindre les enseignes à partir de 19h

– lutter pour le bien-être animal notamment dans l’élevage, et prendre des mesures contre l’errance animale.

Génération Ecologie lance un appel à la mobilisation des écologistes de la 2e circonscription. RDV dans les bureaux de vote le 12 juin prochain pour mettre l’Ecologie à l’Assemblée.

 Rappelons que  Vincent Defaud est membre du Conseil Exécutif de Génération Ecologie, chargé des Outre-mer.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

2 Commentaires

  1. Rien sur le chômage et le chômage des jeunes, rien sur le pouvoir d’achat…..son patron n’est plus là, il essaie d’exister juste le temps d’une campagne. 1% ou 2% c’est ce qu’il mérite.

Répondre à Mélodie Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Législatives : Sonny Welmant candidat dans la 1ère circonscription

Article suivant

Alexis Chaussalet annonce sa candidature dans la 3ème circonscription via une vidéo

Free Dom