/

Pouvoir d’achat en Outre-mer : voici les propositions du ministre pour lutter contre la vie chère !

7 min de lecture
6

C’était hier soir (jeudi 8 décembre) au ministère des Outre-mer, rue Oudinot, à Paris. Le ministre délégué Jean-François Carenco a présenté les mesures préconisées par le gouvernement pour lutter contre la vie chère en Outre-mer. « Face à la hausse des prix, l’État agit.   Sous la modération des services de la préfecture plusieurs acteurs économiques en Outre-mer ont signé une nouvelle version du Bouclier Qualité Prix déjà en vigueur, s’inscrivant ainsi dans « l’Oudinot du pouvoir d’achat», une démarche nationale menée par le ministère des Outre-mer pour répondre à l’inflation. Son objectif : faire baisser le prix de produits dits essentiels et préserver le pouvoir d’achat des consommateurs et consommatrices d’Outre-mer.

Le Bouclier Qualité Prix – définition

Le Bouclier Qualité/Prix (BQP) est une liste de produits de consommation courante vendus à un prix modéré. Cette liste a été élaborée sous l’initiative de l’Etat, les Préfets menant les négociations locales avec des acteurs de la distribution et de la logistique (transporteurs, importateurs, producteurs, industriels, petites, moyennes et grandes surfaces…).

Cette démarche s’est concentrée sur les produits les plus consommés sur chaque territoire.

Face à l’inflation, de nouveaux accords

La démarche « Oudinot du pouvoir d’achat » réunie sous une même bannière l’ensemble des nouvelles négociations locales sur le Bouclier Qualité/Prix, renforcées par des échanges conduits au ministère des Outre-mer avec les grands opérateurs économiques présents dans plusieurs territoires ultra-marins.

Ses résultats complètent les mesures prises par le Gouvernement pour répondre au retour de l’inflation en Outre-mer. Les consommateurs peuvent donc bénéficier d’un panier de produits à prix stabilisés en dépit de la hausse massive des prix à la consommation.

  • Selon les territoires de nouveaux secteurs de consommation sont à présent concernés :
    • Enseignes de bricolage
    • Services de téléphonies
    • Services automobiles
    • Secteur du multimédia

Un contrôle régulier des produits proposés dans le cadre du BQP sera assuré par les services de l’État tant sur l’affichage de la liste des produits, que sur le respect des prix prévus dans le dispositif. Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir les décisions du Oudinot du pouvoir d’achat concentrées notamment sur le bouclier qualité prix (BQP) :

2022_12_08_DPOudinotduPouvoirdAchatVF.pdf

Jean-François a pris soin de rencontrer les représentants des différentes filières et des organisations professionnelles. Avant-hier, (mercredi 7 décembre), à l’Assemblée nationale, le ministre a répondu aux questions des parlementaires domiens, parmi lesquels Jean-Hugues Ratenon, sur le pouvoir d’achat. Voici la question du député Ratenon :

« Interpellé sur l’envolée des prix des billets d’avion : jusqu’à 42%, vous nous avez promis des solutions. Interpellé sur les prix élevés de la téléphonie, d’internet ; vous nous aviez promis des solutions.
Interpellé sur les couts et les taxes des colis postaux, même réponse. Sur les prix des loyers, sur les matériaux de construction et de bricolage pouvant aller jusqu’à 50 à 80 % plus chère ; vous nous aviez promis des solutions. Pareil sur les prix des médicaments, des Mutuelles, des banques….  Prix des pièces automobile doublé…. etc., etc.
Trouvez-vous normal qu’en comparaison d’une grande surface à La Réunion et à Ivry sur Seine :
– Le lait en poudre 3è âge coute 40 % plus chère à la
Réunion.

– 75% le pack de 16 yaourts aux fruits

– Les 500g de spaghettis 40% plus chères chez nous.
– Le paquet de 10 lames rasoir 3,29 euros ici : le pack de 4 coute jusqu’a 7,99 euros à la Réunion.
– Qu’on trouve le paquet Protection hygiénique à 2,14 euros ici et a 3,98 euros chez nous. Soit 86% plus chère.
Vous promettez des réponses pour ce jeudi, mais dans une presse nationale vous donnez déjà des éléments de votre Oudinot du pouvoir d’achat, le compte n’y est pas. Votre montagne de solution accouche d’une souris. A ce stade, pas assez sur les prix et pire vous faites mine d’ignorer que le pouvoir d’achat c’est aussi les revenus. Rien sur les minima sociaux, rien pour les personnes âgées et retraité, rien pour nos étudiants, rien pour les smicards……
Pensez-vous réellement qu'en Outre-Mer on peut vivre avec ce smic ? Mais vous avez encore 48h pour revoir votre copie. Allez-vous le faire Mr le ministre ? », lui a demandé le député de LFI. Ecoutez la réponse du ministre.

Ses propositions sur le pouvoir d’achat Outre-mer sont très attendues ce soir. A suivre !

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

6 Commentaires

  1. Les réunionnais mangent trop . Ils sont trop gros … Pourquoi « Pouvoir d’achat » et non « Pouvoir de dépense » ???
    Une personne pesant plus de 70 kg , doit jeuner et non grossir !!!!

  2. Espèce de trou du cul sauvez air austral ou gagne mais mettre d’autres choses plus utiles pour le réunionnais collé par exemple supprimer tous ces frais pour l envois des colis etc ça ou gagne pas les mains sont liées quand ça vous arrange minus

  3. Espèce de trou du cul sauvez air austral ou gagne mais mettre d’autres choses plus utiles pour le réunionnais collé par exemple supprimer tous ces frais pour l envois des colis etc ça ou gagne pas les mains sont liées quand ça vous arrange minus

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Drame : un enfant de 5 ans décède après avoir été heurté par un bateau de pêcheur

Article suivant

Programme INTERREG : 62,3 millions d’euros pour les îles de l’océan Indien

Free Dom