Mairie de St-Paul : Audrey Fontaine dénonce « la mauvaise foi » d’Emmanuel Séraphin

4 min de lecture
5

Voici le communiqué de presse qu’Audrey Fontaine, élue de l’opposition municipale à Saint-Paul (et candidate aux prochaines législatives dans la 2ème circonscription), a adressé à notre rédaction :

Lors du dernier conseil municipal du jeudi 23 avril 2022, le Maire et Président du CCAS, Emmanuel Séraphin, a été littéralement incapable dexpliquer le vote, le matin même, du budget déséquilibré du CCAS avec un déficit de plus de 429 000€ enregistré, à lui seul, par le Service dAccompagnement et dAide à Domicile (SAAD) !

Pour détourner lattention de lopinion et politiser le dossier, M.Séraphin a dénoncé l’acquisition « de logiciels achetés à 87000€ » et qui selon lui « nont jamais été utilisés ».

M.Séraphin ment. Ce logiciel a été acheté par Mme Bello en 2006 pour 71 631,70€. Lancienne majorité na fait que souscrire à un contrat de maintenance facturé à 2742,33€ par trimestre afin, précisément, doptimiser lutilisation du logiciel.

 Nen déplaise à M.Séraphin, si ce logiciel nest pas plus utilisé en 2020 à son arrivée quil ne la été en 2006, cest parce quil a fait le choix politique de licencier sans les remplacer les agents de gestion recrutés par lancienne équipe en charge de saisir les statistiques sur le logiciel.

 Avec toute la mauvaise foi qui caractérise ses accusations, M. Séraphin brandit depuis deux ans comme de véritables faits darme « un audit » prétendument à charge contre lancienne mandature. En réalité il sagit de deux audits « RH et Finances » réalisés respectivement par Finance Consult pour 22 975 € et Calia Conseils pour 21 154 € à partir dentretiens en visio-conférence menés par la DGS de la Ville. Ces audits nont jamais été présentés ni aux agents ni aux membres du conseil dadministration. Ils ont été entièrement financés sur fonds propres du CCAS qui, pour rappel, à en charge danimer laction sociale du territoire.

 Si ces audits ne révèlent aucune faute de lancienne mandature ils concluent, en revanche, que « le centre dhébergement pour femmes victimes de violence, le centre dhébergement pour SDF ou bien encore les deux épiceries sociales » resteront au stade de généreuses promesses de campagne faute de budget suffisant …Pour mémoire la majorité de Séraphin a divisé par deux la subvention communale du CCAS, la ramenant à 1 million deuros.

 En conclusion, il aurait été socialement plus juste et économiquement plus responsable de dépenser les 45 000 euros en attribuant aux agents méritants du CCAS leur « Prime Covid19 » ou en recrutant par exemple une assistante sociale ».

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

5 Commentaires

  1. Ça c est la petite fille des grands politiciens d un ancien temps où la droite se prévalait sur tout, vous n avez pas connu l ère d un certain Fontaine aussi corrompu que fût les Lagourgue, Virapoule etc qui n est pas la famille du maire actuel de St Pierre enfin je crois

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : les locaux techniques du cimetière de l’Etang cambriolés (PODCAST)

Article suivant

Le Tampon : voiture sur le toit à la suite d’un accident

Free Dom