Maurice : un couple franco-mauricien et biélorusse impliqué dans un réseau de prostitution

5 min de lecture
19

L’affaire semble crédible et de nombreux récits confirment l’existence de ces réseaux. Les faits ont été retranscrits par le journal Le Mauricien et pourraient avoir des lourdes répercutions.

Le 5 janvier 2022, une femme de 38 ans, touriste biélorusse débarquée de Minsk fin décembre 2021, s’est rendue au poste de police de Rivière-Noire pour porter plainte contre un couple. Elle accuse ces personnes, de l’avoir forcée à travailler comme escort girl. Le couple soupçonné de s’adonner à un trafic humain est activement recherché.

Dans sa plainte, la jeune femme relate qu’en décembre 2021, elle a, à travers le service de messagerie Telegram, fait la connaissance « d’Elzat ». Cette dernière, selon ses dires, l’a invitée à venir passer quelques jours à Maurice pour fêter le Nouvel An. Elzat aurait dit à la touriste qu’elle pouvait avoir un logement à environ Rs 2 185 la semaine (environ 45€). La jeune femme se laisse tenter par cette offre et arrive sur l’île soeur, le 29 décembre 2021 sur un vol de la Turkish Airlines.

Elzat lui présente alors à son petit ami  » Eddie » ainsi que quatre autres jeunes femmes de nationalités russe et ukrainienne.

Selon la Biélorusse, tout s’est bien passé pendant les cinq premiers jours. Elle a célébré le Nouvel An avec ses nouveaux amis. Mais le 3 janvier, au cours d’une conversation, le couple lui l’aurait informée qu’elle devait travailler pour eux comme escort girl. Elle refuse, mais ses « amis » lui auraient confisqué son passeport et menacé de s’en prendre à sa famille.

« Il m’a dit que je n’allais plus revoir ma famille. Il a menacé de me faire disparaître », précise-t-elle. Le soir même, elle aurait été conduite dans un immeuble de la région. Sur place, elle aurait fait la connaissance d’un homme de forte corpulence qui, selon ses dires, « a des dents en platine ». Elle l’aurait supplié de ne pas abuser d’elle. Mais il lui aurait répondu qu’il avait déjà payé Eddie. et l’aurait violée.

Son agresseur aurait ensuite contacté « Eddie » qui l’aurait récupérée et ramenée à l’appartement où l’alcool coulait à flots.
Au lendemain de cette soirée arrosée, elle aurait profité de la confusion générale pour récupérer son passeport et s’enfuir .

Le couple ne répond plus

Défimédia a recueilli les confidences anonymes d’un Mauricien, témoin de cette prostitution de luxe : « C’est un réseau qui sévit essentiellement sur la côte Ouest. Il est réservé aux riches clients. Les filles qui viennent savent qu’elles peuvent gagner rapidement de l’argent en vendant leurs charmes. Parfois, il y a des différences importantes entre les promesses et la réalité. Certains clients fortunés, ou VIP, sont violents. C’est une affaire connue de la police, mais les recruteurs ne sont pas inquiétés ».

Selon la presse locale, la plaignante a déjà quitté l’île Maurice et les mis en cause n’ont pas répondu à la convocation des inspecteurs. Seul leur avocat est venu pour représenter ses clients. Des recherches ont été lancées, mais sans les présumés « souteneurs », ni les clients, l’enquête s’annonce très compliquée…

2 600€/nuit

Et ce samedi, nos confrères de Défimedia révélaient qu’un réseau de prostitution de luxe Biélorusse impliquerait une trentaine de clients dont des Mauriciens fortunés. Une jeune femme prénommait Liudmila aurait dit aux enquêteurs avoir été payée près de  Rs 130 000 pour une nuit (soit environ 2 600€).

Un réseau qui serait donc en lien avec la plainte de la jeune femme de 38 ans.

L’enquête suit son cours et promet de beaux rebondissements dans les semaines à venir.

19 Commentaires

  1. Et alors c pas nouveau tout sa !!! Combien de femmes Malgaches se font avoir ainsi par des Macros Réunionnais ?? Là dessus ont ferme les yeux !!..( Balyer doven out porte , aven garde sat out voisin ) ..proverve à méditer !!.

    • Mdr…pas que les macro réunionnais g vois plein de jf malgache avec ler grand père blanc tous âgé tenant la main a papy….haha mdr avec enfants hein la on dit rien il n’y a pas que le creol cé une mode c’est la vie il y aura plzin de métissage cé sa qui est bon…com sa g vai me trouvé une f blanche et me marié avec

  2. Et alors !!..Ici à la Réunion personne n’en parle !!! Combien de femmes Malgaches subissent sa avec les Macros Créol qui se remplicent les poches depuis plusieurs années..( les autorités ferme les yeux car ils sont pour des certains complices de ses faits )..Balayer doven nout porte aven garde chez out voisin !!! Proverbe à méditer…!

    • Portes plainte, c’est ce que j’aurai fait si j’étais au courent de ces sévices.
      Ton silence, ton non on assistance à personnes en danger, te mets à la même place que ces makro…
      Ah oui, tu es trop occupé à nettoyer devant ta porte.

      • Si ou gagne pas balaye doven la votre !! Prend lo manche out balais et mèt à li ou sa mi pense et surtout pas besoin avoir peur de poussé…

        • J’ai trop de respect pour l’être humain qu’est ta frangine pour faire cela, malgré que ce soit l’un des ses désir les plus enfouis.

    • Est ce que tu es blanche parce moin mi na mar des cafrine i crie tou le tem meme kan ou pren soin de zot i cri ou fai in bon carri pou zot i cri…ou fai repassage i cri parceke la pas repass zot rob pou la soirée ou netoye la caz i dia ou ou la pa rang télécommande correctement…moin mi pren a ou charlotte com ou lé par contre cri pas…haha

  3. Pourquoi toujours représenter les prostituées par des talons hauts ? Imaginez tous les tarés qui vont voir passer des femmes en talons hauts dans la rue ? Vraiment stigmatisant ce genre de photos…

Répondre à Chouette Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Mort de J-J BEINEIX : Béatrice DALLE rend hommage à celui qui l’a révélée

Article suivant

Perte de contrôle à Plateau Caillou : une voiture a fini sa course sur le toit

Free Dom