Motifs impérieux : les modalités de déplacement aérien des mineurs

4 min de lecture
2

Face à l’évolution de la situation sanitaire et à l’avancée de la stratégie vaccinale, les règles applicables aux déplacements des mineurs en provenance et à destination de La Réunion font l’objet des précisions suivantes :

Rappel sur les déplacements des mineurs accompagnés

 Les modalités de déplacement des mineurs accompagnés sont identiques à celles de leurs accompagnants.

En l’absence de schéma vaccinal complet de l’accompagnant, le déplacement doit relever d’un motif impérieux. Les accompagnants et les mineurs doivent dans ce cadre réaliser une période d’auto-isolement de 7 jours à l’arrivée.

Si l’accompagnant dispose d’un schéma vaccinal complet, le mineur n’est pas soumis à cette période d’auto-isolement.

En revanche, le test pré-embarquement négatif reste obligatoire pour tous les passagers, vaccinés ou non, à partir de 11 ans.

Déplacements des mineurs non-accompagnés

 Afin de faciliter le maintien des liens familiaux, la liste des motifs impérieux est adaptée pour inclure la situation des mineurs non accompagnés qui rejoignent pour les vacances des membres de leur famille : parents, grands-parents, oncles, tantes, cousins et cousines.

Pour les mineurs qui disposent d’un schéma vaccinal complet (ce qui est désormais possible à partir de 12 ans), ils n’ont pas à présenter un motif impérieux justifiant leur déplacement en provenance ou à destination de La Réunion et sont dispensés des mesures d’auto-isolement dans les deux sens. Ils suivent donc les mêmes règles que pour un adulte vacciné.

En l’absence de schéma vaccinal complet, les déplacements des mineurs non accompagnés doivent relever des motifs impérieux (cf tableau joint) avec une période d’auto-isolement à l’arrivée.

Le test pré-embarquement est également obligatoire pour les mineurs non accompagnés vaccinés ou non, à partir de 11 ans.

 

Rappel de motifs impérieux de déplacement pour les mineurs

 

Motifs familiaux

 

Motif Justificatif
Décès d’un proche Certificat de décès + livret de famille ou document attestant du lien avec le proche
Visite à un proche vulnérable Certificat médical + livret de famille ou document attestant du lien avec le proche
Visite à une proche dont le pronostic vital est engagé Certificat médical + livret de famille ou document attestant du lien avec le proche
Visite à son père ou à sa mère Livret de famille + Justificatif de domicile du parent
Séjour en famille : grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines Justificatif de domicile du membre de la famille + document attestant du lien familial
Retour à son domicile Justificatif de domicile du parent + livret de famille
Déménagement de la famille Preuve de la nouvelle résidence des parents + attestation de changement d’adresse des parents + livret de famille
 

Motifs de santé

 

Motif Justificatif
Urgence médicale Certificat médical daté et signé organisant l’évacuation sanitaire
Consultation spécialisée de soins

 

Certificat médical ou convocation médicale confirmant le rendez-vous

2 Commentaires

  1. 15.472 décès, 1,5 million d’effets indésirables, dont 50% sont graves, suite aux injections vaccinales anti-Covid

    La base de données européenne des rapports de réactions médicamenteuses suspectées est EudraVigilance, elle intègre également les rapports de dommages et de décès suite aux « vaccins » expérimentaux contre le COVID-19.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Benoit : des clous sur la chaussée, au niveau d’un rond-point

Article suivant

Covid-19 : 6 décès et 1 061 nouvelles contaminations en sept jours

Free Dom