/

Le Département double la cadence et propose aux artisans 4 000 chantiers par an

7 min de lecture

Une centaine d’artisans ont répondu à l’invitation du Président du Département Cyrille Melchior, aussi Président de la SPL Avenir Réunion (SPLAR). Au programme de la rencontre qui s’est tenue ce 15 juin à l’Hémicycle du Palais de la Source : la présentation de plusieurs nouvelles mesures de renforcement du dispositif d’amélioration de l’habitat privé insalubre. 

Le Président Cyrille Melchior a tout d’abord rappelé les objectifs du Département dans le cadre de la nouvelle mandature et du Plan de Relance Économique et Sociale de la Collectivité sur la période 2021-2025 : « Nous nous sommes fixés comme objectif de doubler le nombre de chantiers d’amélioration de l’habitat : nous passons à 4 000 chantiers exécutés par an (contre 2 000 aujourd’hui), pour arriver à 20 000 logements améliorés en 5 ans. On double aussi le budget : ce sont 40M€ qui sont désormais consacrés aux dispositifs d’amélioration de l’habitat (contre 20M€ aujourd’hui) » soit 200 M€ au total.

Il a rappelé le rôle important de la SPLAR, société publique locale pilotée par le département et accompagnée par la Région, les communes de Saint-Benoit, Saint-André, Les Avirons, Saint-leu, Saint-Paul, Le port et Saint-Pierre. Créée il y a 10 ans, la SPLAR a mené plus de 6 000 opérations d’amélioration de l’habitat dont 1 000 chantiers sur la seule année 2021.

Amélioration de l’Habitat

REVISION DU BORDEREAU 

DES PRIX UNITAIRES

Pour parvenir au doublement de sa cadence, le Département mise sur les nouvelles mesures élaborées avec les acteurs du BTP. Le Président Cyrille Melchior a annoncé en premier lieu la révision du bordereau des prix unitaires : « Cette décision était devenue urgente au vu de l’augmentation très importante du prix des matériaux. Ce travail technique en partenariat avec les opérateurs, des artisans, des techniciens de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat – a permis de proposer une hausse moyenne des prix de travaux de 26 %. Pour certains chantiers, dont les matériaux utilisés avaient subi des hausses très fortes, la révision peut aller jusqu’à plus de 100 % ». 

GROUPEMENTS MOMENTANÉS

DES ENTREPRISES

La deuxième mesure phare présentée concerne la création d’agréments pour des Groupements momentanés des entreprises (GME). Les précisions du Président : « Les travaux menés au domicile de chaque bénéficiaire, sont confiés jusqu’ici, à une seule entreprise par chantier. Mais force est de constater que les artisans ne sont pas tous en capacité de pouvoir pleinement répondre à l’exigence requise, compte tenu des normes toujours plus nombreuses et contraignantes. Et ce, malgré la dimension modeste des chantiers. Pour y remédier et faciliter encore plus l’accès de ces travaux aux petites entreprises, des agréments seront dorénavant délivrés à des groupements momentanés d’entreprises recouvrant 2 ou 3 corps d’état ». Cette option de GME permet aux artisans de choisir avec qui ils vont « faire équipe ». La SPLAR pourrait ainsi avoir un unique interlocuteur, qui est le mandataire, choisi par le groupement. La mise en place des GME a été validée à l’occasion d’une réunion du Conseil d’Administration de la Société Publique Locale Avenir Réunion (SPLAR) qui s’est tenue au Département le 30 mai dernier. 

GROUPE DE SUIVI

Troisième point essentiel, au menu de la rencontre : la mise en place d’un comité de suivi réunissant tous les acteurs dont la Chambre des métiers, la FRBTP, la CPME, la CAPEB, la CSAPR… Tous ont activement pris part à la rencontre. Pour Jeannick Atchapa, Vice-président du Département délégué aux finances et à l’habitat : « Dans notre démarche d’accompagnement des entreprises, l’objectif est de rompre l’isolement et permettre aux artisans de travailler en bonne synergie d’une façon permanente avec la Collectivité, avec la SPLAR et avec les familles ». 

La réduction des délais d’exécution et de paiement, la simplification des procédures, le respect des normes de construction ou encore la mise en place de logiciel pour faciliter l’accès des familles aux entreprises étaient aussi au menu de la rencontre avec les artisans, visiblement satisfaits de la démarche du Département. Le Président Cyrille Melchior n’a pas manqué de rappeler « qu’en plus des actions sociales, axe majeur du projet de mandature, la Collectivité injecte pas moins de 180M€ d’investissement par an dans l’économie réunionnaise, à travers ses travaux pour les routes, les collèges, l’hydraulique pour les agriculteurs et l’habitat ». 

Le Président a conclu cette séquence en remerciant l’ensemble des artisans « pour leur importante contribution à l’amélioration de la qualité de vie de nos publics les plus fragiles ».

Crédit photos : Département de La Réunion – Bruno Bamba

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Jeudi 16 juin: place à la découverte sportive pour les seniors

Article suivant

Plan bien-être : le Département déploie ses actions

Free Dom