Procès des frères des Zazalès : le PCO dénonce « une justice à deux vitesses »; « Marsh drwat » et « passe-droit » !

8 min de lecture
6

Le PCO apporte son entière solidarité aux deux Frères des Zazalès du Tampon, convoqués à la barre du tribunal de Saint-Pierre, mardi 7 décembre 2021.
Suite à la manifestation anti pass, des Gilets Jaunes du Tampon, le juge a prononcé son verdict, la relaxe pour l’un, 70 heures de travaux d’intérêt général, 700€ d’amende, pour l’autre. Le PCO a marqué sa solidarité avec les manifestants, regroupés devant le Tribunal, par la présence de son référant de l’antenne sud du Parti.

Le PCO souligne le caractère partial d’une justice à deux vitesses qui n’hésite pas à poursuivre des manifestants qui s’opposent, selon eux, et une majorité de la population, à des mesures répressives portant atteintes aux droits fondamentaux de la libre expression et des libertés à défiler pour manifester et exprimer son désaccord, notamment avec les restrictions prises par le gouvernement (lois contre le séparatisme, loi sur prolongation de l’état d’urgence, loi vigilance sanitaire…).

Les comparutions et les sanctions formulées par une justice coloniale aux ordres, semble avoir un objectif : frapper un grand coup, de manière préventive, par crainte – certainement – de voir La Réunion s’embraser de la même manière qu’aux Antilles. Ce, à quatre mois des élections présidentielles. Car pour nos Fra poursuivis, il n’y a aucun critère de délinquance, ni de délits.

Le FRONT REYONE KONT LES ALIENATIONS : DES PASSES-DROIT AU MARSH DRWAT

Voici la tribune de ce mouvement :

« Depuis l’état d’urgence (2017),
Depuis le mouvement des Gilets Jaunes (2018),
Depuis la crise sanitaire (2020),
Si vous n’êtes pas d’accord avec ce qui vous est imposé depuis Paris, ou na intéré marsh drwat !

Marsh drwat, pour « les présumés coupables » depuis 2017, dont le domicile privé peut être réquisitionné sur décision du préfet ou si une note d’une demi-page des services de renseignements estime qu’ils doivent être assignés à résidence…

Marsh drwat pour les « présumés coupables », de délit de groupement en vue de préparation de manifestations, de milliers d’individus qui considèrent qu’un territoire est le leur et s’organise « en bande » pour contester la vie chère, l’injustice sociale, l’impunité politique …

Marsh drwat ce mardi 07 décembre, pour les « présumés coupables » Felix et Zavyé du QG ZAZALES, qui pour le seul fait d’avoir exercé leur droit de manifester pour lutter contre la mise en place du PASS et de la DEMOCRATIE SANITAIRES en vue de la gestion de cette crise COVID qui n’en finit pas ont écopés de 70h de TIG et 700euros d’amende…

POURTANT, les « passe-droits judiciaires » ne manquent pas dans notre île…

Passe-Droit Judiciaire ce mardi 07 décembre 2021, pour le « présumé innocent » Didier ROBERT qui sort d’un entretien dans les locaux de Malartic sans garde à vue pour une affaire d’emplois fictif au sein de son cabinet alors qu’il a déjà été condamné en première instance pour une affaire similaire.

Passe-Droit judiciaire, en cette fin de novembre 2021, pour la diplomatie française et les élus Réunionnais (Département / Région), qui reçoivent les émissaires de régimes dictatoriaux (Comores, Madagascar) en grande pompe, en fermant les yeux, alors que la police ne cesse de réprimer les manifestations nationales et ultramarines (Guadeloupe, Martinique, Mayotte, Réunion) toutes les semaines !

Passe-droit judiciaire, en cette fin d’année, pour nos édiles du Sud, qui sacrifient des terres agricoles, encouragent la surconsommation, en nous imposant le diktat des centres commerciaux, des routes, et des prochains centres d’enfouissement, CONTRE notre santé publique !

SOMMES NOUS EN PLEINE DERIVE LIBERTICIDE ? A QUI PROFITE CES PASSES-DROITS ?

La violation du droit à la liberté d’expression par les arrestations de manifestants, par les violences policières, a un impact sur le fait de choisir d’aller manifester, donc entrave à la liberté d’expression.

La répression fait reculer les manifestants et les personnes qui désirent s’exprimer.

Dans cette atteinte à la dignité par le fait de ne pas pouvoir exercer cette liberté fondamentale, l’inquiétude sur la banalisation des arrestations faites aux manifestants, qui les dissuadent d’aller manifester après 24h en garde à vue, alors que la garde à vue est un moyen de privatisation de liberté qu’exerce le pouvoir judicaire, il devient légitime voire nécessaire de se demander : qui veut-on réprimer, bâillonner ? Dans quels buts ?

ASSASSINE T- ON LA LIBERTE D’EXPRESSION ? ASSASSINE-T-ON LA DEMOCRATIE ?

Lorsque que nous savons tous qu’une grande partie de nos libertés actuelles, des droits sociaux que nous avons acquis il y a encore quelques décennies et dont nous sommes tous aujourd’hui les bénéficiaires ont été obtenus par les manifestations, les luttes populaires, qui bien souvent ont pris pour forme l’expression collective de revendication sur la place publique. Nous nous demandons encore, quel espace pour s’exprimer demain ? quel débat dans l’espace public demain ? quelle démocratie pour nous demain ? Quels droits pour nous demain ? Quelles libertés pour nous demain ?

Mercredi 8 décembre 2021

La succession folle des états d’urgence que nous traversons depuis maintenant 10 ans n’est au final qu’une cascade de mesures liberticides qui a pour but de nous museler de plus en plus, et de nous obliger à accepter l’inacceptable.

La privatisation de notre monde, du Bien Commun et de nos libertés sont une lutte qui ne peut s’arrêter et qui doit interroger sans cesse.

ALORS AUJOURD’HUI CONTRE L’EMPIRE DES « PASSES-DROITS »

NOUS PLAIDONS EFFECTIVEMENT COUPABLES ! COUPABLES d’emprunter la voix des Révoltés, COUPABLES d’emprunter la voie de la contestation, COUPABLES, de surmonter le désespoir, la fatalité ambiante, COUPABLES de ne pas « vouloir marsh drwat » dans les sentiers tordus des adeptes des « PASSES-DROITS. »

 

6 Commentaires

  1. dégage le rond point des zazalés avant cyclone y passe sinon n’aura beaucoup de dégats aux alentours avec zot taudis construit n’importe comment…. Quand un moune y fait un case sans permis au Tampon le maire y fait détruire mais band zamalés n’a le droit de faire n’importe quoué

  2. Donc le PCO soutient les squatteurs et zamalés des ZAZALÉS . C’est toujours bon à savoir pour
    les prochaines élections, quand le PCO va venir nous demander de voter pour lui. Continue
    comme ça, pour être sûr de couler.

  3. comme jai pas lu le reportage trop long deja et surtt pour des gratteurs cul zoreils savate deux doigts qui se croit defenseur de l’identité creole laissez moi rire.. qu’est-ce qu’on attend pour DEGAGER ces profiteurs du systeme sur ce rond point .. payer vos impots comme tt le monde…

  4. Quelle justice 2 vitesses ? 2/ 3 phénomènes de foire qui viennent de l’hexagone avec sacs à dos la trouvé un moyen d’occuper un rond point et font semblant de s’intéressé aux conditions De des Réunionnaises. Ce rond point est devenu un dépotoir. Qu’ on les dégage

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

REPLAY : Freection sur le pouvoir d’achat et les prix des carburants

Article suivant

Accident dans le secteur de Stella : la bretelle de sortie rouverte à la circulation

Free Dom