//

St-Denis : Plan de sauvegarde pour le quartier de la Chaumière

4 min de lecture
4

Ce jeudi 25 novembre s’est déroulé le premier plan de sauvegarde pour le quartier de la Chaumière à Saint-Denis en présence de la maire de la ville, Ericka Bareigts, l’élue du quartier, Brigitte Adame, la sous-préfète de la Réunion, des locataires et propriétaire. 

La Chaumière en besoin de réhabilitations

Le quartier de la Chaumière a été bâti en 1963 pendant une période de forte urbanisation et le quartier constitué de 5 immeubles, une trentaine de pavillons et d’une école primaire à connu de nombreuses dégradations. Encore aujourd’hui les problèmes se multiplient à la Chaumière avec beaucoup de dégâts des eaux dans les appartements, des problèmes d’infiltrations rapportés par les habitants. 

Une volonté d’amélioration malgré les difficultés de droits

Malgré la complexité de l’organisation de la Chaumière, la ville de Saint-Denis a tenu à ne pas laisser ce quartier qui fait partie de la ville bien qu’il n’appartient pas à la ville. Il en devient d’une urgence de prendre en main ce quartier qui connaît aujourd’hui des problèmes d’incivilité, un quartier fragile avec peu de propriétaires et beaucoup de locataires, un bâti dégradé. Ce plan de sauvegarde est d’une dynamique de transformation du quartier venant d’une volonté politique. “Je ne peux pas tourner le regard sur les problèmes du quartier de la Chaumière” insiste Brigitte Adame, élue du quartier de Montgaillard. La 2e adjointe de la maire s’est exprimée au micro de Free Dom.

Le premier plan de garde des outre-mers

Le plan de sauvegarde de ce quartier a pour objectif de faire vivre les habitants dans un logement sain, un environnement requalifié, une vie de quartier plus sereine et adaptée à la vocation résidentielle, une ouverture sur les autres quartiers, un meilleur accès aux droits. 5.5 millions d’euros sont investis pour des travaux d’urgence dans le quartier. La sous-préfète de la Réunion, Christine Torres parle du plan de sauvegarde et annonce : “c’est une opération exceptionnelle dans laquelle l’Etat est bien investi”. Un budget de 500 000 euros de crédit est utilisé pour le projet de la Chaumière.

Les travaux prioritaires débuteront en 2023 jusqu’en 2024, il y aura ensuite les travaux de patrimoines qui se feront de 2025 à 2027 et enfin se tiendront les travaux sur les extérieurs entre 2027 et 2028. La maire de Saint-Denis, Ericka Bareigts, a tenu à s’exprimer au micro de Free Dom pour nous expliquer en détail ce plan de sauvegarde. 

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Accès au statut de fonctionnaire pour les AESH : le FSU déplore le mépris du gouvernement

Article suivant

St-Pierre : un homme de 36 ans agressé rue des Bons Enfants

Free Dom