//

St-Leu : hommage au Docteur Bernard Bouchara

1 min de lecture
6

Ce vendredi 29 Octobre, municipalité et Lion’s Club Réunion sud ont rendu un hommage au Docteur Bernard Bouchara.

Il a exercé durant de nombreuses années sur la commune, de 1969 à 1999, accompagnant de nombreuses familles saint-leusiennes.

Engagé sur le plan associatif, il a été co-président et trésorier du Nauticlub Laleu. Attaché à la pratique des activités nautiques, il n’a eu de cesse d’œuvrer en faveur de son développement. Il était également présent au sein du Lion’s club.

Son engagement quotidien au service des Saint-Leusiens et du territoire aura été important.

A l’occasion de la cérémonie, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, en présence du Maire et des élus, de la famille, des membres du Lion’s Club, une plaque commémorative a été dévoilée, à proximité donc, de ce qui fut son cabinet à Saint-Leu.

6 Commentaires

  1. C’est bien de lui rendre hommage, il y avait aussi le docteur Gaston Hoareau, qu’on appelait « tir gaston », qui a oeuvré aussi pour les st leusiens et auprès des plus démunis, il a été aussi conseiller général, et de ce fait il a pu mettre pas mal de choses en oeuvre pour la population du coin, et je pense qu’un nom de rue serait le bienvenu pour ne pas oublier.

  2. Ti Gaston comme vous dîtes était un médecin bien connu et apprécié des populations de Piton St Leu et des Avirons. Humaniste et soucieux du bien-être des plus démunis c’était un homme politique integre et généreux. A côté de M.Mondon il a été représentant influent de François Mitterand pour les présidentielles.Une rue,une école peut porter son nom aux Avirons ou à Piton St Leu.

  3. Le docteur Bouchara notre médecin quand j’habitais a piton st leu il m’a soigné à l’âge de 15 ans je ne l’ai pas oublié… hommage mérité il faut toujours être reconnaissant des gens qui ont fait du bien aux familles.

    • Oui bien sûr, vous avez raison il ne faut jamais oublier ces gens qui nous ont fait du bien de part leurs présences ou de leurs actions auprès de nous et de notre famille, surtout en cette période bienveillante.

  4. Si fallait mettre un plaque commémorative pou chaque moun la tout simplement exerce zot métier nous noré pu la place pou marché. M’enfin ! Na un tas y semb’ être contents si lo photo, c’est l’essentiel…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Municipalité co-construit la politique sportive avec les associations

Article suivant

373 hectares supplémentaires seront irrigués à Mont-vert et à Anse les Hauts

Free Dom