St-Leu : « mon fils handicapé s’est vu refuser l’entrée d’une structure de jeux pour enfants »

2 min de lecture
26

Vous avez sûrement vu ce témoignage passer sur les réseaux sociaux : le coup de gueule d’une mère de famille envers une structure privée des hauts de Saint-Leu. Elle affirme que, durant les vacances scolaires, le responsable d’une structure de jeux pour enfants a refusé l’entrée à son fils sous prétexte que ce dernier était handicapé.

« Habituellement, pas de problème, les employés comprennent la problématique et le fait qu’il pourrait se mettre en danger ou pousser un autre enfant. » commence-t-elle. « J’explique à la personne à l’accueil que mon fils doit être accompagné car il est handicapé et le monsieur me regarde et me dit que c’est interdit, qu’il y’ a pas d’adulte autorisé dans la structure. » S’en suit alors un échange entre cet homme, qui serait le responsable de la structure et la mère de famille, qui se termine par ces phrases : « Nous n’acceptons pas les handicapés ! C’est marqué dans notre règlement, et c’est dommage pour lui ! »

Des propos choquants que la mère de famille dénonce : « c’est de la discrimination envers les personnes handicapées ! C’est inadmissible ! »

Elle serait donc rentrée chez elle avec ses enfants, très déçue mais surtout en colère devant « tant de méchanceté face à un enfant. Suite à la vérification du règlement de l’établissement, il n’y a pas une ligne sur les personnes handicapées. »

Son témoignage a suscité de vives réactions, de soutien envers elle et sa famille et un appel au boycott de l’enseigne a été lancé.

26 Commentaires

  1. Et qu’en penserait le parent d’un enfant, qui aurait été blessé à cause de son enfant handicapé ?
    Il est évident qu’il y a des activités qui sont réservées à certains et pas d’autres.
    Et si un loueur de quad refusait d’en louer un à un aveugle, vous trouveriez ça anormal ?
    Arrêtez de toujours tout vouloir, comme si la différence n’était que de la discrimination.

    • Bien parler. Il suffisait juste de dire que la structure n était pas adapter aux personnes à mobilité réduite. Si jamais il arrivait quelque chose par mégarde à l enfant, on se retournerait contre qui selon vous ? . Il faut savoir aussi être compréhensif des fois.

        • Qu’est ce que vous en savez de difference?? Ou de discrimination?? Vous etes blanc ou noir? Petit ou gros? Blond ou roux?
          Vous savez rien de la discrimanation, vous êtes juste un mouton de la société.

      • Rien ne dit que l’enfant était à mobilité réduite,… Vous êtes de ceux qui ont l’esprit réduit er sclérosé en pensant que le handicap ne peut être que physique et en fauteuil …. Mais hélas il y a multitude de handicaps (55 000 personnes environ sur l’île…) et beaucoup d’entre eux sont « invisibles » , d’où la demande de la maman pour l’accompagner. Vraiment la personne responsable de la structure est à signaler aux autorités pour ce comportement discriminatoire , connerie , mensonge , mauvaise foi, manque de considération de la différence,….. Il faut largement diffuser cette info déplorable pour boycotter cette enseigne et le « toucher » au portefeuille… il sera peut-être un peu moins con et méchant la prochaine fois.

    • Bonjour ça se voit que vous ne savez pas ce que C est le quotidien dune personne handicapée et surtout celui de ses patients. Il y a une façon plus diplomatique de s’adresser aux gens… Il aurait pu lui dire qu’il n’avait pas de personnes habilité à accompagner les personnes porteuses de handicap et qu’il ne pouvait pas assurer la sécurité de chacun… à croire qu’on a tous un handicap mais on ne le sait pas. Bonne journée

    • Je pense que vous ne savez pas lire vous… la maman a bien préciser que l’enfant doit être accompagné d’un adulte… donc il n’aurait pas été tout seul.. donc il n’aurait pas fait de mal à un autre enfant.
      Et puis handicapés ne veut pas dire méchant hein… va falloir revoir la définition d’un enfant porteur de handicap hein

  2. L inclusion est un mythe. Si l etablissement ne peut pas accompagne ou securiser la personne et les autres… si un accident arrive vous parents alllaient mettre la faute sur le responsable

    • L’inclusion est un mythe grace ou a cause de gérant de la sorte, et comme il ne leur arrive jamais rien, ils continuent en toute impunité.
      Quant aux accidents, il peut y en avoir partout, il y a des assurances prévu a cet effet, et surtout, un enfant devrait pouvoir être accompagné tout simplement

    • L’inclusion est un mythe si nous rentrons dans des moules pour devenir des tartes.
      Le nombre d’enfants et de parents en situation d’handicap et non diagnostiqués qui ont fréquenté ce lieu sans avoir a subir la méchanceté de cet abruti de responsable.
      La seule différence c’est que son établissement n’est pas habilité à accueillir des personnes, et la loi de 2015 rénovant l’action sociale, oblige l’accessibilité à toutes structures accueillant du public. Et même si cette même loi, a laissé une marge en terme de temps à certaines structures, elle ne leur permette pas d’agir ainsi. J’espère que cette mère a enregistré ces propos et portera plainte.. et que toutes celles qui subissent ces injustices penseront à le faire.

  3. A quoi sert une structure de jeux pour enfants , si ce n’est pour accueillir tous les enfants , je dis bien TOUS les enfants , sinon il faut la fermer ou là mettre aux normes , car on dit bien que tous les enfants naissent égaux entre eux , mais apparemment certains NON sauf : Jose et cafmaroner trouvent ça normale , à faire vomir .

  4. A quoi sert une structure de jeux pour enfants , si ce n’est pour accueillir tous les enfants , je dis bien TOUS les enfants , sinon il faut la fermer ou là mettre aux normes , car on dit bien que tous les enfants naissent égaux entre eux , mais apparemment certains NON sauf : Jose et cafmaroner trouvent ça normale , à faire vomir et bolo qui enfonce le clou mais lui on a l’habitude de ses idioties .

  5. Le probleme n’est pas la, puisque dans les autres structures, cette mère accompagne son enfant handicapé pour sa sécurité, et que cet accompagnement a été refusé dans un premier temps puis, l’accès a la structure dans un 2em temps.

    Après c ‘est un enfant handicapé, pas un chien, il est pas dangereux comme un malinois 😉

  6. Pff faut arreter, nous sommes tous des personnes en situation d’handicap et davantage quand je lis ce genre de commentaire.
    Alors du moment où la différence est marquée par un une posture ou un matériel, on catégorise, on maltraite ?! mais ceux qui crachent, qui insultent, qui pervertisent.. sont ils moins dangereux ?? Plus capables??
    Ohh les gens, open your eyes, la roue tourne, quand vous ou vos enfants seront confrontés à l’indifférence, car cela vous arrivera,.. vous saurez que c’est à cause de gens comme vous, qu’ils n’ avancent pas.

  7. C ‘est une procédurière, point final !!!! C’est elle qui a un problème avec le handicap de son enfant !!! Elle ne l’a jamais accepté et de se fait , quand des étrangers se permettent de signaler cette différence , ben c’est la drame !!!Pas stable dans sa tête , je plaint le gosse !!!!

    • « Letocard  » comme cela vous va si bien , un enfant handicapé n’a pas demandé de naitre ainsi et ses parents non plus et ils font ce qu’ils peuvent pour leur enfant , si les cons avaient un peut d’humanité ce serait mieux pour eux .

    • Et bien, je plains sincèrement les tiens Coco.
      Primo, je ne comprends pas le procédurière, si elle l’avait été, elle aurait juste porté plainte et basta, mais non, elle a juste publier sur un réseau social son indignation, et à vrai dire, la situation est tellement abjecte, que cela à pris de l’ampleur, et je pense qu’au vu des soutiens, ça va clairement se finir au pénal, tant pour lui (ou toi)
      Secundo, je vois pas dans l’article où est son problème avec le handicap de son enfant, à vrai dire, tous les parents d’enfant porteur de handicap ne l’acceptent jamais, c’est leur moteur pour se battre pour leurs enfants à commencer par des gens comme toi et comme cet immonde gérant (à moins que ce soit la même personne?).
      Tertio, je pense pas qu’elle soit étrangère, à moins que tu veuilles encore relancer ce sempiternel débat créole/zorey, mais auquel cas, elle est aussi française que toi, en tout cas à l’écriture elle parait l’être plus que toi.
      Tu peux plaindre l’enfant, car toute sa vie, il devra affronter le regard, et le mépris de personne comme ce gérant, mais pas d’avoir une mère comme la sienne, qui se bat pour qu’il puisse vivre un vie à peu près normale indépendamment de son handicap.
      Je remarque que tu as très bien choisi ton pseudo, il te va comme un gant

  8. Les handicapé physiques sont peut-être exclus, mais j’ai été plusieurs fois frappé au Japon par le fait que les handicapés mentaux, ou au moins les trisomiques, n’étaient pas cachés comme chez nous et occupaient des emplois au contact du public, notamment dans les galeries commerciales où on les voit fréquemment. J’ignore si c’est mieux pour eux que de rester « entre eux », mais cela montre quand même un certain effort d’intégration. Peut être pourrions nous nous en inspirer

  9. « Letocard  » comme cela vous va si bien , un enfant handicapé n’a pas demandé de naitre ainsi et ses parents non plus et ils font ce qu’ils peuvent pour leur enfant , si les cons avaient un peut d’humanité ce serait mieux pour eux .

  10. Si cette enfant ou le parent avait un accident, la mère serait la première à se retourner contre cette structure, Ce dernier prend donc ses précautions… pas contre l’enfant, mais contre le risque supplémentaire induit. Malheureusement
    Éprouver amour, compassion pour son enfant diminué est normal. Attendre des autres qu’ils soient au diapason, et que la société partage. c’est triste mais c’est trop demander. La famille de Gaulle le savait bien

    Je comprends ces pauvres parents mais je comprends aussi cette structure qui doit respecter certaines règles qui leur seront jeter à la figure devant un tribunal s’il y a un problème.

    Personnellement , j’aurais été le responsable de cette structure j’aurais mis les mains dans le cambouis, endossé les responsabilités pour voir un sourire sur cette enfant

    • En fait , en regardant le règlement de la structure, il est marqué que les enfants sont sous la responsabilité des parents, mais ces derniers ne peuvent accompagner leurs enfants, il y a un paradoxe.
      Et cette mère demandait d accompagner son enfant pour justement qu’il soit sous sa responsabilité, c est ce qui lui a été refusé. C’est plus des précautions mais de l étroitesse d’esprit.

  11. Bonjour ,c est juste honteux de faire cela a un enfant!
    Je comprend les parents et les encourage dans leur combat contre des injustices pareil

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Fin d’isolement ce mercredi pour Cyrille Melchior, testé Covid +

Article suivant

Younous Omarjee, premier ultramarin, élu Président de la Commission du Développement Régional au Parlement européen

Free Dom