Alexis Chaussalet : « des chiffres alarmants sur la qualité de l’eau à la Réunion »

3 min de lecture
4

Alexis Chaussalet, qui sera vraisemblablement candidat, soutenu par Huguette Bello, aux prochaines législatives dans la 3ème circonscription, est un militant associatif

notamment au sein de l’association L’APRES (L’Alliance Pour une Réunion Écologique et Solidaire) depuis 1 an, d’Attac depuis 5 ans. Dans un passé très récent, avant les régionales de 2021, il avait signé quelques articles anti-NRL de Didier Robert dans Médiapart. Ancien responsable fédéral de l’UNL à La Réunion entre 2008 et 2011 Alexis Chaussalet est actuellement l’attaché parlementaire de Karine Lebon (députée de la 2ème circonscription). Il va arrêter son contrat avec la députée dans une semaine. Sans doute pour mieux se consacrer à la campagne électorale de la présidentielle en faveur de Jean-Luc Mélenchon (10 et 24 avril), puis à sa propre campagne pour les législatives des 12 et 19 juin. On entendra sûrement parler de ce jeune Réunionnais d’ici là ! Voici sa tribune concernant l’eau potable à la Réunion : 

« Aux Antilles et à Mayotte, plus de la moitié de l’eau se perd en fuites dans des canalisations vétustes. Les coupures d’eau programmées par avance sont le quotidien des populations car le réseau est trop défaillant pour fournir l’eau à tout le monde en même temps.

À La Réunion, L’Observatoire Régional de la Santé a présenté des chiffres particulièrement alarmants sur la qualité de l’eau en 2018. Selon leur rapport, près d’un Réunionnais sur deux boit de l’eau de mauvaise qualité.

En cause, les réseaux de distribution qui seraient défectueux dans 46% des cas. Pire, un risque microbiologique avéré serait présent dans près de 8 communes (principalement de l’est), ce qui représente près de 5% de la totalité des abonnés. A Bras-Panon, la qualité de l’eau avait même été jugée alarmante par l’organisme d’études.

« Cette situation est inacceptable ! »

L’eau est l’essence même de la vie. Garantir son accès et son assainissement est un droit fondamental des peuples reconnu comme un droit humain par l’ONU en 2011, grâce à la Bolivie. La dépollution, l’assainissement et la mise en place de réseaux de distribution de qualité doivent être une priorité afin, qu’enfin, l’eau puisse devenir un bien public universel ! Allons changer, allons sobat ! »

#eaudroitfondamental #journeemondialedeleau #allonssobat

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

4 Commentaires

  1. c un écolo qui empêche faire la route mais qui a une voiture et un gros salaire qui voyage donc pollue aussi c un profiteur tout simplement

  2. Il est comme Leperlier Gilles, issues de riches familles reunionnaises qui sont au pcr et qui jouent à la défense des plus faibles (lol !!! ) et surtout d’assurer la transmission du pouvoir dans les mêmes familles pendant que nous couillons croyons à leurs beaux discours….Ceux qui ont de la mémoire se rappeleront de ce Chaussalet quand il etait meneur des gréves lycéennes tout comme le Leperlier !!! A l’époque ils etaient deja manipulés par le pcr et leur familles, aujourd hui c est triste le Chaussalet n a toujours pas envie de faire marcher son cerveau ! juste profiter des cadeaux d’hugette !!! un futur grand de la politique lol !!! apres cherchons pourquoi personne ne vote plus ?????

Répondre à Poil2carotte Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Le Port : il s’enfuit à bord d’un Dacia Dokker lors d’un essai auto

Article suivant

Sainte-Marie : un homme se balade sur la 4 voies et tente de bloquer la circulation

Free Dom