St-Louis : son appartement a brûlé, le CCAS lui envoie des produits périmés; La mairie réagit !

8 min de lecture
43

C’est une internaute, fidèle de Free Dom, qui nous a alertés tout en nous adressant des photos. Depuis lundi dernier, l’appartement dans lequel vivent Mme Madi Toilahati et ses 9 enfants, a pris feu dans la commune de Saint-Louis. Selon cette même internaute qui connait bien cette famille,  aucune action d’accompagnement n’aurait été mise en place pour venir en aide à la maman. Par ailleurs, elle nous signale, photos à l’appui, que dans les colis alimentaires qui ont été envoyés par le CCAS (Centre communal d’actions sociales) de Saint-Louis,  « de nombreux produits sont périmés ». A noter encore que cette famille continue à vivre dans son appartement qui a été la proie d’un incendie, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous.

Nous avions posté cet article ce matin (vendredi 3 décembre 2021) à 6h33 en précisant bien que nous ne manquerons évidemment pas de publier la réaction de la mairie. Celle-ci est arrivée avec l’intitulé de « Droit de réponse » (tout de suite les grands mots !!!) alors que nous avions bien pris soin d’annoncer en préambule que nous  vous communiquerons la réaction de la mairie aussitôt qu’elle nous parviendra. Elle est arrivée sur notre mail ce même vendredi à 20h41. La voici ci-dessous sans plus attendre, dans on intégralité, à la virgule près :

« Nous avons pris connaissance avec stupéfaction de l’interpellation de Radio Freedom ce matin s’agissant d’une famille du quartier du Gol qui a subi un incendie dans une des chambres de son appartement cette semaine. 

L’article cible clairement notre institution et jette le discrédit en indiquant que « Le CCAS de Saint-Louis livre des produits périmés ». 

Il eût été utile pour celui ou celle qui a rédigé ce texte, de prendre notre attache en amont ou tout simplement de se renseigner sur les réalités de la situation et particulièrement de l’aide alimentaire à La Réunion comme partout ailleurs en France. 

S’agissant de l’aide alimentaire et à ce stade, c’est un système organisé où les produits disponibles pour la distribution sociale sont des produits dont la date limite de vente (dlv) est dépassée et dont la date de limite de consommation conseillée (DLC) est proche ou dépassée. Cela ne veut pas pour autant dire que les produits sont périmés surtout pour les produits secs. 

S’agissant du CCAS de Saint-Louis, le système est alimenté par les dons de la Banque Alimentaire des Mascareignes et des associations de bénévoles, qui sont issus de l’aide européenne, de la ramasse auprès des grandes enseignes de distribution ou des collectes auprès des particuliers qui viennent faire leurs courses. 

Pour ce qui concerne Saint-Louis, le CCAS engage des moyens de plus en plus importants sous la forme d’achats directs de denrées alimentaires auprès de fournisseurs locaux qui prennent en compte les habitudes alimentaires des familles et leur équilibre. Dans un souci de dignité des personnes et de respect de leurs besoins, les interventions prennent la forme très souvent de chèques alimentaires qui permettent à leurs bénéficiaires de faire leurs propres achats là où ils le souhaitent.

Les colis alimentaires sont délivrés souvent dans les situations d’urgence. Cela laisse le temps aux travailleurs sociaux de mettre en place un accompagnement social plus approfondi prenant en compte les réalités auxquelles les personnes sont confrontées et aussi leurs propres choix.

Cette famille nombreuse n’a pas eu que du lait issu de la générosité associative dont la qualité respecte les règles actuelles, elle a aussi eu un colis plus complet pour satisfaire ses besoins immédiats.

Ce type de situations et de demandes se constatent quotidiennement à Saint-Louis comme dans l’ensemble des Communes. La recherche de solutions est une préoccupation incessante pour apporter des réponses rapides et adaptées. C’est ainsi que l’association CLE s’est installée dans ce quartier pour apporter toute sa solidarité et toute son expertise avec l’appui de la Fondation Fondatom. Avec le CIAS et ses partenaires, une épicerie sociale itinérante vient de voir le jour.  

Au-delà de l’aide alimentaire d’urgence, la famille concernée a pu bénéficier rapidement d’un accompagnement de plusieurs partenaires dont le bailleur social la SEMADER, le Conseil Départemental, le CIAS, le collège et le lycée, coordonné par le CCAS. Plusieurs réponses ont déjà été apportées notamment en soutiens financiers d’urgence et également de relogements temporaires. Malheureusement, concernant le relogement, la famille a refusé pour l’instant les offres temporaires. L’accompagnement continue son processus avec le bailleur avec une prochaine rencontre programmée.

Ce doigt pointé sur un produit alimentaire finalement non périmé met en exergue la difficulté de traiter des situations humaines dans l’humilité et le calme que cela requiert. Les acteurs de la solidarité sont nombreux et ils tirent leur énergie du don de soi qui n’est pas souvent reconnu. La municipalité de Saint-Louis les remercie tous de leur engagement quotidien. Elle complète leur action par des interventions importantes, notamment en portant plusieurs projets d’hébergement temporaire et d’urgence avec ses partenaires. Puissions-nous tous ensemble trouver des solutions dignes et suffisantes pour les situations d’urgence qui sont de plus en plus nombreuses.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

43 Commentaires

    • C’ést marqué a consommé de préférence avant…donc c’est pas périmé…parce que sinon freedom faut pas nou fair des article sur les dates des produits et plutard soutenir une polémique qui n’existe pas…si cé pas bon qu’elle demande a son mari qui est le pere des 9 enfants d’assumer…ah oui le per ne vit soit disant pas là…hein

  1. Déjà est ce que ce logement était fait pour eux car si j’ai bien compris avec 9 enfants il faudrait un T7 ça m etonnerait que ç est le cas donc renvoyez la balle aux logement sociaux, après j’estime si l incident vient des locataires qu ils assument car faudait responsabilisé ces locataires qui se croient tout permis et ne connaissent que leurs droits mais pas leurs obligations !!! Après si périmer je pense avec 9 enfants vous gagnez aux environs de 5000 eur donc c votre habitation qui a brûlé pas votre compte en banque donc allez faire les courses désolé mais y en a marre de ce genre de faineants et pic assiette

  2. waouhhh 9 enfants ça doit faire un sacré pactole envoyé a Mayotte !!!!
    et en plus elle critique l’aide que le ccas lui fournit gratuitement

    • Mdr, hy « pond un ta » mais seulement bonne gramoune néna 13/15 enfant c’est rien.
      Quand zot n’a point argument cose pas bonne mal fondé, après crie partout créole lei solidaire sorte terla don à moen même créole ma honte de nous, nout bonne mamie maman néna au moen 15 enfants c’est pas un problème mais quand c’est mahorais nous trouve toujours un mots pou dit arrête un peu eaq mentalité la t, la majorité réunionnais hy grandi eaq la caf pq zot lei mal o ki coma t

    • Raciste et con ! Sachez que les jeunes Réunionnaises avec 4 enfants à 3322 ans m on en rencontre beaucoup ! On leur dit quoi.? Rendez la nationalité française, vous ne la méritez pas ? D’ailleurs, lorsqu’on constate la difficulté des Réunionnais à s’exprimer en français, la question se pose. La paille la poutre…une histoire de cons !

      • Retourne sur ton sol natal au lieu de déblatérer des inepties à dix mille km de là. Et les femmes françaises -pour ce que j’en dis, j’ignore ta nationalité. C’est l’Europe n’est ce pas-? Elles ont pas autant de gamins peut être? Pour ce qui est de notre nationalité que nous avons mérité ; nous souhaitons la garder et nous en sommes très fière. Quant à l’oral ou l’écrit voire parlé ma foi j’avoue qu’entre notre langue maternelle et le français « les deux y maille ». Le Français de souche, il lui arrive quelquefois d’en perdre son latin. Nous en sommes excuser. Si la Run te plait pas, il existe d’autres horizons.

  3. Bonjour,
    Arrêtez de vous faire honte. Ayez un peu de dignité. J’ai grandi dans une famille nombreuse et jamais on s’est plaint. A l’époque il n’y avait pas autant de moyens ni de CCAS. Les dates limites pour nous ça n’existaient pas. Si pas contents il faut savoir se prendre en main.

      • mais je ne comprends pas c’est de la méchanceté, du racisme et du deffoulage gratuit c’est injuste! mais qui vous parles de « ponte » elle a 9 enfants elle les à pas volés, vous en avez vous ? vous êtes peut être pas capable d’en faire autant? NON je suis pas d’accord là ont parlent d’une famille en détresse!, de produit périmée et d’injustice, par respect et ils ne mentent pas, ils ne savaient peut être pas que c’était encore consommable, il faut être humble et le dire sans être raciste et méchant, merci de laisser vos commentaire seulement si c’est positif, question de les aiders, car ce sont des humains vous avez aussi des enfants qui peut être plus tard se feront aider par des gens de M… ou d ailleurs soyez pas égoïste , HALTE à vos méchancetés

  4. Les colis alimentaires sont réalisés avec les produits issus des supermarchés. Certains ne sont pas périmés. Il est bien écrit « a consommer de préférence » a différencier de la date limite de consommation.
    Dans le premier cas les produits sont toujours consommables et perdent un peu en goût. Peut être que le document sur les differentes dates n’a pas été remis à la famille.
    Il faut vraiment faire attention à cela… Stop aux amalgames.

  5. Deja, paye le dégat que zot a fait. Do fé y prend pas comme ça. Vérifie zot assurance habitation location et zot responsabilités. A du faire cuisine feu bois milieu salon !!!

    • Gros lol mi les sur et certains ke bana mm la met do feux dans le case pou gg un not dommage zot la pa presisè ke le kaz t meublébd comor la ls for na poin plu malin ke zot…et kme par hasard personne t la kan la brûler mai bn merci la pa bless azot

    • Voys êtes une société matriarcale de confession musulmane alors menez votre propre combat. Ne laissez quiconque semer la discorde sous votre propre toit. L’avenir appartient à vos enfants. Qu’ils fassent de hautes études pour qu’ils preservent vos droits. Ne vous en prenez pas aux créoles qui ont beaucoup de mal à joindre les deux bouts tout en travaillant et qui ravalent leur fierté. Ce n’est pas faute de frapper à la bonne porte pourtant. Au moins vous, vous avez votre communauté qui vous soutienne.

  6. Moin mi achète carcasse pou manger et pourtant mi travaille et mi gagne moins que le SMIC et zot y gagne 3/4 fois voire 5 plus que moin …. alors aller fait courses

  7. Les gens mauvais qui laisse des mauvais commentaires n’entrer pas dans la vie personnelle des gens et n’essayez pas de les rabaisser parce que peut être un jour ca tombera sur vous on sait jamais et si eux ils ont vu de les produit périmé de leurs propre yeux c’est pas vos problème

  8. Sara et sista ferme a zot partout où nena mahorais ou les embêter zot fait feu bois dans les immeubles y jette la salete partout y grillé la cuisse poulet su parking et mi en passe et dire la vérité y veux dire raciste aller marcher c est ça banal y.profite nena trop con.

    • NON stop détrompez vous si c’était vrai ce que vous dites, ils auraient même pas pris le temps de déclencher ce post, et croyez moi en plus deuxième argument, vous pensez vraiment que Madame la maire de st louis aurait pris plaisir à trainer son peuple dans la boue? je ne crois pas, des fois nous créole c’est ça notre gros défaut, ont veut parler toujours parler pour ne rien dire!!!

  9. Quel demoun lé raciste. Avec la réponse de la mairie quoi zot néna pou dit encore Sara et 97sista et chepakoué.
    Bana i refuse d’être relogé et les autres aides i apporte a zot et zot i ose plaindre à zot? Arrte fait honte à zot oui. Zot lé jamais content et pourtant c’est ban trin zot i gagne gratuit!
    Après fo les autorités compétent i garde un coup comment de feu la la prend! Zot i fait feu de bois dans l’immeuble, prend parking pou zot fait zot commérages! Fait zenfan laisse traîne chemin pou kass et vol zafér demoun, maltraité zanimo. C’est pas être raciste de pointé du doigt les travers de plus en plus rependu de zot communauté. Si zot t vive kom tout demoun normalement, peut-être que les oignons des kreol lorai été différent.

    Pou en revenir à famille là, avec la réponse de la mairie, mi espère li va arrte fait lafilafé pou rien ester. Bana la fait deja touts ceux que lé possible pou zot! En plus avec touts ça marmaille li nena la, li gagne pas 500e la caf! Sa pas fait croire à moon avec le pactole li gagne li n’a pu rien pou fait deux course pou dépanne à li! Si li vois le lait lé pas bon pou li, mais que lé reste lé correct, ben aller achète ton deux brique de lait. Plein pas li cet la mairie la fait pou li! Combien de moun dont moin n’a point cet li la gagné! Sans compter cet li la refuser! Combien demoun n’a point la caz i attend zot tour pou gagne du social et li li refuse, et li ose ni crier? Arrête un peu dont! Si.mi t la mairie une fois le départ de feu identifier et si lé pas d’origine électrique, court-circuit ou autre truc qui contrôle pas ben!ben i devrait fait rembourse à li cet li la gagné et li la crache dessus! Bana i abuse trop!

    • Mile exactement d’accord avec ou. Na un vieux sans abri st pierre la gagne un tente po dort dedans n’a poin plus heureux que li et a zot la mairie i re propose à zot un logement zot ve pa. Ben res dans le kaz brûler mm.

  10. Jamais content de ce qu’ils ont… De ce qu’on leur donne… Elle travaille cette dame ? Moi oui et c’est certainement plus galère qu’elle car moi des produits a date de préférence de consommation j’en mange mais en plus je me les achète !
    C’est pas son appart qui a brulé c’est une chambre, à un moment faut arreter de pleurer pour tout, regardez à Maurice si ils ont des aides pour tout comme ici ! Peut être qu’à un moment faut arreter de pleurer la bouche ouverte !

  11. Na pas de fumée sans feu Mr Montrouge, articles sur articles ou rode denigre la maire de St Louis, elle lé pas illetrée et certains lecteurs non plus. Ou té attendai aou à quoi ? A ce qu’elle y baisse la tête devant ou alors que à chak foi y concerne ael ou na toujours un parti pris ?
    Kan ou ravaz lo guép fo pa crié si y pik aou.

  12. Ce n’est pas être raciste que de dire la vérité. Petit parallèle, un SDF de 70 ans reçoit une toile de tente pour s’héberger alors que Mairie, associations, services sociaux pourraient lui trouver un studio. Cet homme est content et remercie le geste qu’on lui a fait. A l’inverse, une famille mahoraise qui met le feu par accident dans son logement, va être relogée car il y a des enfants. Cette famille perçoit un montant très important en prestations familiales, alors de quoi se plaint t-elle. Libre à elle d’aller faire des courses ou de rechercher un autre logement puisqu’elle paie très peu dans la location. Ne pas toujours attendre de l’aide quand on a les moyens.

  13. D’après la photo, c’est une DLV ou une DLC? Comment reconnait-on? Quelle est l’utilité de mettre une DLC si le communiqué de la mairie dit que nous pouvons consommer après une date dépassée mais proche. Quelle est la limite d’une date proche? Je serai curieux de savoir si la mairie donnerait à ses propres enfants un produit dont la DLC serait dépassée.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Signature d’un nouveau protocole Infirmier en Pratique Avancée au CHU de La Réunion

Article suivant

Le « message d’apaisement » de Cyrille Melchior pour l’Outre-mer au congrès de l’ADF à Bourg-en-Bresse

Free Dom