Assemblée nationale : Nathalie Bassire siège au Conseil national de la transition écologique

3 min de lecture
4

Par décision publiée au Journal Officiel le dimanche 07 août 2022, la Présidente de l’Assemblée nationale a désigné la députée de La Réunion, Nathalie Bassire pour siéger au Conseil National de la Transition Écologique.

Dans un communiqué, l’élue de La Réunion n’a pas manqué de réagir par rapport à cette nomination.

« Eu égard à mes combats pour la protection de l’environnement et de la biodiversité, en faveur de l’économie circulaire et de la transition  énergétique, contre le changement climatique, l’enfouissement et l’incinération des déchets, ainsi que la pollution sous toutes ses formes, cette nomination m’honore et m’oblige !

Le conseil national de la transition écologique (CNTE) est l’instance de dialogue en matière de transition écologique et de développement durable. Sa création vise à renforcer le dialogue social environnemental.

Le conseil national de la transition écologique (CNTE) est consulté sur les projets de loi concernant, à titre principal, l’environnement ou l’énergie et sur les stratégies nationales relatives au développement durable, à la biodiversité et au développement de la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises et la stratégie bas-carbone.

Le conseil national de la transition écologique rend des avis  structurants pour la politique de la transition écologique.

Outre la saisine par le Premier ministre et le ministre chargé de l’écologie, le conseil national de la transition écologique peut se saisir de toute question d’intérêt national concernant la transition écologique et le développement durable ou ayant un impact sur ceux-ci. Il doit également contribuer à la préparation des négociations internationales sur l’environnement et le développement durable.

Chaque année, le conseil est informé de l’évolution des indicateurs  nationaux de performance et de développement durable pour mesurer l’avancement de la transition écologique.

Le conseil national de la transition écologique a enfin pour mission de préparer et suivre les conférences environnementales et la mise en œuvre des feuilles de route pour la transition écologique. »

4 Commentaires

  1. Madame la députée comment avez vous pu tolérer la décharge géante au beau milieu de la ville de sainte Suzanne ? Comment avez vous pu tolérer les éoliennes géantes qui sont parfaitement inutiles sinon à enrichir le propriétaire des terrains et qui tuent la faune locale à tour d’hélices ?

  2. Elle connait quoi a tout ça cette dame
    Elle n’est pas capable de gerer les depots d’ordures de sa ville …
    Encore une incompétente qui n’a aucune formation sur le sujet !!
    j’ai dit,

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Rentrée scolaire : le député Frédéric Maillot interpelle le ministre de l’Education

Article suivant

Visite ministérielle à Mayotte : l’économie au menu du délégué aux Outremers ce mardi

Free Dom