Bac 2022 : l’épreuve de philosophie débute ce mercredi

18 min de lecture
3

Près de 525 000 lycéens de Terminale de lycées généraux et technologiques passent cette épreuve qui représente un coefficient de 4 pour les candidats au bac technologique et un coefficient de 8 pour les candidats au bac général (sur un total de 100).

Trois sujets (deux dissertations et un commentaire de texte) sont prévus dans le cadre du bac nouvelle formule, décidé par l’ex-ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer.

Les chiffres à La réunion

12 073 candidats inscrits cette année au baccalauréat, dont 207 relevant du ministère de l’Agriculture.

5 344 au bac général, soit 44,3 % des candidats.
2 851 au bac technologique (STMG, ST2S, STI2D, STL, STD2A, STAV, Hôtellerie), soit 23,6 % des candidats.
3 878 au bac professionnel dont 3 693 dans 60 spécialités relevant de l’Éducation nationale et 185 dans 8 spécialités relevant de l’Agriculture), soit 32,1 % des candidats.

Le candidat le plus jeune a 16 ans, il passe un bac général au lycée du Tampon. La candidate la plus âgée a 71 ans, elle passe un bac général en candidate libre.

8 446 candidats inscrits aux épreuves anticipées de première.

La rectrice au lycée Évariste de Parny à St-Paul pour le lancement de l’épreuve de philosophie

La rectrice de région académique, Chantal Manès-Bonnisseau, se rend au lycée Évariste de Parny à Plateau Caillou. Elle saluera l’équipe éducative mobilisée par le secrétariat d’examen et la surveillance des salles et lancera officiellement l’épreuve de philosophie pour les séries générales et technologiques qui débute à 10h.

Cette visite sera l’occasion pour la rectrice d’exprimer son soutien à toutes les équipes impliquées dans l’organisation des examens dans l’ensemble des lycées de l’académie et de souhaiter bonne chance aux 12 073 candidats de la session 2022 dans l’académie.

Début de retour à la normalité en 2022.

Mais pas tout à fait puisque les épreuves de spécialité, jamais encore organisées, ont été reportées de deux mois, pour se tenir mi-mai.

L’an dernier, l’épreuve de philo avait été aménagée en raison de la crise sanitaire du Covid-19: c’est la meilleure note qui était retenue, entre celle obtenue à l’épreuve et celle du contrôle continu, à condition d’avoir rendu sa copie. Cette année, seule compte la note de l’épreuve du 15 juin.

Les notes des épreuves qui se tiennent en juin (philosophie et grand oral) ne seront pas pris en compte dans la plateforme d’accès aux études supérieures Parcoursup, qui délivre ses réponses aux voeux des candidats depuis début juin. Mais elles sont prises en compte dans la moyenne du bac, sésame nécessaire pour ceux qui veulent poursuivre leurs études.

a. Baccalauréat général et technologique

Les épreuves écrites de spécialité

Les épreuves de spécialité du baccalauréat général et technologique, qui devaient se tenir les 14, 15 et 16 mars, ont été reportées aux 11, 12 et 13 mai afin de prendre en compte les perturbations liées au contexte sanitaire.

Afin d’offrir les meilleures conditions de préparation aux candidats, plusieurs aménagements ont été apportés :

  • Tous les sujets ont été aménagés de façon à ce que chacun, selon sa spécialité, puisse disposer d’un choix de questions ou d’exercices ;
  • Les deux jours précédant les épreuves ont été consacrés, dans les établissements, aux révisions des examens, les élèves de terminale n’ayant que leurs cours de spécialité ;
  • Les épreuves propres à l’attestation de niveau de langue ont été annulées, à titre exceptionnel, pour cette année.

Ces aménagements permettent ainsi aux élèves de poursuivre leur préparation aux épreuves de spécialité comme à l’épreuve de philosophie et au Grand oral, sans jamais compromettre leurs chances de réussite.

Les épreuves anticipées orales de français (en première)

Afin de tenir compte des effets de la situation sanitaire sur la scolarité des élèves, les candidats présenteront à l’oral un nombre réduit de textes :

  • 16 textes au lieu de 20 pour la voie générale avec au moins 3 extraits des œuvres intégrales au programme pour chaque objet d’étude ;
  • 9 textes au lieu de 12 pour la voie technologique selon la répartition suivante :
    • –  Au moins 3 textes dont 2 extraits d’une œuvre étudiée et 1 texte pour le parcours dans le cadre de l’objet d’étude « Littérature d’idées » ;
    • –  Au moins 1 texte, issu de l’œuvre choisie ou du parcours, pour chacun des 3 autres objets d’études.

L’éducation physique et sportive

Pour les candidats scolaires, l’éducation physique et sportive (EPS) est évaluée par des contrôles en cours de formation (CCF). Habituellement au nombre de trois, ils pourront être ramenés à deux lorsque les conséquences de la situation sanitaire sur la disponibilité des installations ou la préparation des élèves le justifieront.

Pour tous les autres candidats (candidats libres, scolarisés dans un établissement hors contrat ou inscrits au CNED), l’examen terminal d’EPS est maintenu.

b. Baccalauréat professionnel

Les périodes de formation en milieu professionnel (PFMP), obligatoires pour passer le baccalauréat ont été maintenues dès lors que le protocole sanitaire applicable aux entreprises pouvait être strictement respecté. Quand l’activité économique d’un secteur professionnel ou les conditions sanitaires ne l’ont pas permis, des aménagements du cadre réglementaire des PFMP ont été proposés pour assouplir le calendrier et présenter un seuil minimal de PFMP :

  • Pour le baccalauréat professionnel préparé en 3 ans, 10 semaines (au lieu de 18 à 22 semaines selon les spécialités) ;
  • Pour le baccalauréat professionnel préparé en 2 ans, 8 semaines (au lieu de 18 à 22 semaines selon les spécialités).

Les épreuves écrites et orales du baccalauréat professionnel conservent le même format et le même programme.

La philo, l’épreuve du hors-sujet

La philosophie est l’une des épreuves les plus redoutées par les lycéens, qui la jugent parfois « abstraite » et propice aux redoutés « hors-sujets ».

« C’est tout de même une épreuve de quatre heures, qui n’est pas facile et pour laquelle on essaie de faire au mieux, même si on est nombreux à se dire qu’on n’a pas assez travaillé cette matière », Clarisse, 18 ans, en Terminale au lycée Racine à Paris.

Avec cette épreuve, les candidats doivent mobiliser la culture philosophique acquise par leur travail, dans le cadre de leur année de Terminale. Cet examen n’exige pas de connaissances approfondies, une familiarité avec telle ou telle tradition philosophique ou encore une habileté hors de portée d’un candidat moyen, veulent-ils rassurer.

Clarisse se dit « confiante » car « les jeux sont faits »: « Mon premier voeu sur Parcoursup est validé, je sais que j’aurai mon bac et je sais ce que je ferai l’an prochain ».

LES AIDES ET AMÉNAGEMENTS POUR LES CANDIDATS À BESOINS PARTICULIERS

Pour la session 2022, 71331 candidats bénéficient d’une aide ou d’un aménagement d’épreuves.

Depuis 2021, la procédure de demande d’aménagement d’épreuves et les formulaires font l’objet d’une simplification qui se traduit par deux processus distincts :

  • Une procédure simplifiée à destination d’élèves à besoins éducatifs particuliers bénéficiant d’un plan d’accompagnement personnalisé au titre de troubles du neuro- développement (PAP), d’un plan d’accompagnement individuel (PAI) et d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS) ;
  • Une procédure complète pour tous les autres élèves dont la demande est adressée à un médecin désigné à cet effet par la commission départementale des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Pour les deux procédures, les aménagements sont décidés par le recteur.
En outre, les candidats peuvent demander la conservation pendant cinq ans des notes de leur choix et ce, quelles que soient leurs valeurs.

Une organisation adaptée aux besoins des candidats

Pour répondre à une nécessité d’adaptation pédagogique, et en fonction du besoin identifié au regard de l’épreuve et de la situation des candidats, ces derniers peuvent avoir recours à des aides humaines ou techniques. Les aides et aménagements accordés aux candidats doivent être en cohérence avec ceux mis à leur disposition au cours de leur scolarité.

Les aides humaines

Les candidats empêchés d’écrire peuvent obtenir l’aide d’un secrétaire ou d’un assistant.
Le premier a pour mission d’écrire ou de lire pour le compte du candidat qu’il assiste. Cette tâche exclut toute initiative personnelle du secrétaire. L’assistant, quant à lui, a une mission qui est bornée et définie avec précision dans la décision d’aménagements d’épreuves. Son rôle peut par exemple consister à reformuler ou séquencer une consigne complexe, ou décrire une représentation iconographique.

Les aides techniques

Ces aides peuvent se présenter sous la forme d’une machine à écrire en braille ou encore d’un ordinateur portable avec un logiciel de reconnaissance vocale ou de traitement de texte. Elles nécessitent ainsi de la part du candidat une certaine habitude d’usage.

Les logiciels à composante vocale peuvent répondre à des besoins différents: certains permettent d’écrire sous la dictée de l’élève, mais il peut aussi s’agir de lire un texte écrit ou d’une commande vocale répondant aux ordres du candidat.

Pour les candidats malvoyants ou présentant un handicap auditif, une transcription des sujets en braille ou caractères agrandis, l’intervention d’enseignants spécialisés pratiquant la langue des signes, ou encore d’un interprète pratiquant l’un des modes de communication familiers aux candidats, peuvent être mis à disposition.

Pour les élèves souffrant de dyscalculie ou de dyspraxie, l’usage de la calculatrice simple et non programmable constitue un outil d’accessibilité, et elle est autorisée dans ce cadre.

Outres ces aménagements, les candidats peuvent bénéficier de temps majoré sans excéder le tiers-temps.

Une attention particulière est portée à l’accessibilité des locaux et à la mise en place d’aménagements matériels. Ainsi, chaque candidat en situation de handicap doit disposer d’un espace suffisant pour installer son matériel et l’utiliser dans de bonnes conditions. Les autorités académiques peuvent par ailleurs ouvrir des centres d’examen adaptés si certains élèves, accueillis dans des établissements hospitaliers pour des séjours de longue durée ou recevant des soins en liaison avec ces établissements, ne peuvent se rendre dans leur centre d’examen.

Enfin, l’organisation horaire doit laisser à ces candidats une période de repos suffisante entre deux épreuves. Ainsi, s’il est possible de prévoir un temps d’épreuve majoré, et de commencer une épreuve 1 heure avant les autres candidats, il est également recommandé de répartir les épreuves sur plusieurs jours.

Le président de jury est informé des aménagements accordés aux candidats, dans le respect du principe d’anonymat.

Résultats le 5 juillet

Après la philosophie, les lycéens passeront l’épreuve du grand oral, entre le 20 juin et le 1er juillet. Les résultats du bac seront publiés le 5 juillet.

Depuis la réforme du baccalauréat en 2019, la note du baccalauréat repose à 40% sur du contrôle continu et à 60% sur des épreuves terminales (le français écrit et oral, passé en classe de Première, la philosophie, les épreuves de spécialités et le grand oral, passés en Terminale).

Le taux de réussite au baccalauréat dépasse depuis 2012 les 80%. L’an dernier, près de 94% des candidats avaient décroché l’examen qui permet d’accéder aux études supérieures.

3 Commentaires

Répondre à Anonyme Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

300 agriculteurs en colère manifestent dans le calme devant la préfecture et le Département (VIDÉO)

Article suivant

Un mouvement de grève de la Poste menace la distribution des plis électoraux

Free Dom