Bichiques la monté

2 min de lecture
22

Le caviar de La Réunion sera sur les tables des fêtes. La saison commence et c’est sur le littoral de Saint-Denis que cette bonne nouvelle a été partagée. Sur place , une dizaine de pêcheurs se sont précipités sur en collecter au maximum pour leur consommation personnelle et proposer à la vente les heures suivantes dans les rues du chef lieu.

 

Dès 5h ce mardi matin, c’était la cohue sur les rivages de Saint-Denis, les pêcheurs étaient présents pour le retour après 5 ans d’absence sur les côtes du caviar réunionnais. Leur absence résulte de tous les produits déversés dans les eaux qui polluent l’environnement.

 

Sur les étals, le kilo de bichiques a été aperçu à 80 euros. Un met rare, délicieux, qui reste inaccessible pour beaucoup de Réunionnais à cause de son prix élevé et qui ne cesse de grimper chaque saison.

.

 

Malgré cette première pêche fructueuse, une ombre plane sur l’avenir de nos pêcheurs et de l’avenir de notre consommation de bichiques, l’arrêté préfectoral attendu 2022 prévoit de réduire la période de pêche. Si manger un carry bichique frais était déjà exceptionnel, il risque pour certains Réunionnais de devenir un vague souvenir et pour les générations futures : une légende.

 

 

22 Commentaires

  1. à ce prix, il faut absolument qu’ils payent des taxes. tous les commerçants payent des charges diverses et variés, et donc les vendeurs de bichiques aussi doivent s’acquitter de ces taxes

  2. à ce prix, il faut absolument qu’ils payent des taxes. tous les commerçants payent des charges diverses et variés, et donc les vendeurs de bichiques aussi doivent s’acquitter de ces taxes

  3. Voila pourquoi le créole crie la vie chère , mais en achetant 1kg de bichique à 80 € il trouve ça tout à fait normal . Allez y vers 17 h00 vous verrez que tout est vendue .

  4. Honnêtement, comment on peut autoriser ça ?
    Suis de ceux qui pensent qu’il faut carrément interdire la vente de bichiques pour de nombreuses années, quand j’étais enfant dans les années 1980, les paniers de bichiques au petit bazar St Denis encombraient le trottoir en entier sur toute sa longueur.
    Aujourd’hui on sait que c’est en extinction, mais on laisse faire.
    Je comprends pas qu’on puisse déclarer qu’on fait encore des efforts.

  5. Amoin mi dit chacun okipe à zot. Comme sa tout demoune va avancer . Arrête plére si zot prochain. Ke li achète ou li achète pas . I sorte pas dans zot poche.

  6. Oh..oh apel vite Ratenon notre pyromane local a B-panon c’est 50 eu le kg.
    Au moin a l’assemblé il pourra dénoncer cette abus nous veut l’égalité 2,50 kg comme a leader price

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Covid-19 : 2140 nouveaux cas et 3 décès en une semaine

Article suivant

Covid-19, Réunion, taux d’incidence 255; les fêtes de Noël et du nouvel an en danger ?

Free Dom