Campagne de sauvetage des Pétrels de Barau : Sensibilisation et extinction des éclairages pour prévenir les échouages

6 min de lecture
5

Chaque année au mois d’avril, la SEOR met en œuvre une campagne d’information et de sauvetage afin de secourir un maximum de jeunes Pétrels de Barau victimes d’échouages causés par la pollution lumineuse. Ces actions visent à sensibiliser la population au phénomène d’échouage de ces oiseaux et aux gestes à mettre en œuvre pour le limiter, mais également à inciter l’ensemble des partenaires à réaliser des actions de réduction des éclairages, voire d’extinction totale durant le mois d’avril.

Le Pétrel de Barau est une espèce d’oiseau marin endémique de La Réunion, classée « en danger d’extinction » par l’IUCN depuis 2000 et protégée par l’arrêté du 17 février 1989. Sa destruction est donc susceptible d’être sanctionnée de manière importante

Cette espèce vit en mer tout au long de l’année et revient sur l’île une fois par an pour se reproduire. Pour se faire, ils rejoignent à la nuit tombée leurs colonies situées au niveau du Piton des neiges et du Grand Bénare. La reproduction débute au mois de septembre et se termine en avril. Les jeunes Pétrels de Barau prennent alors leur envol pour la première fois et tentent de rejoindre l’océan en suivant le reflet de la lune et des étoiles sur l’eau. Un grand nombre d’entre eux sont alors attirés par les lumières artificielles, et s’échouent au sol d’où ils sont incapables de se renvoler seuls. En l’absence d’une action de sauvetage, ils n’ont alors aucune chance de survie.

Calendrier 2024 du risque d’échouages et des extinctions

Au mois d’avril 2024, les conditions lunaires par rapport au pic d’envol des jeunes Pétrels de Barau laissent présager que 580 à 830 individus devraient être retrouvés échoués. En cas de non-extinction d’un maximum d’éclairages et de mauvaise météo, la prévision maximale de 830 échouages pourrait cependant être largement dépassée – comme ce fut le cas en 2021 avec 1540 Pétrels échoués en un mois au lieu d’environ 800 attendus.

La SEOR invite donc tous les gestionnaires d’éclairages publics, privés et sportifs à entreprendre un maximum d’efforts de réduction des éclairages et d’extinctions du 4 avril au 3 mai, dates au cours desquelles 95% des échouages de Pétrels de Barau sont attendus :

● Période « rouge » en début et fin de période d’envol : il convient de limiter le plus possible les éclairages extérieurs et les évènements en soirée. Les éclairages sportifs doivent être éteints autant que possible dès 19:30.
● Période « noire » du 8 au 25 avril inclus : cette période de 17 nuits consécutives est la plus critique avec 82 % des échouages attendus. Durant cette période, les efforts d’extinction des éclairages doivent être maximaux et intervenir dès 19 H : pas d’événements en soirée nécessitant des éclairages, extinction impérative des éclairages sportifs à 19:30 au plus tard.

Réglementation sur la pollution lumineuse

Pour limiter la pollution lumineuse et ses impacts sur la biodiversité, les éclairages extérieurs sont strictement réglementés de manière générale et en tout temps par l’arrêté du 27 décembre 2018  relatif à la prévention, à la réduction et à la limitation des nuisances lumineuses. Les éclairages blancs (> 3000 Kelvin), non orientés face au sol ou encore éclairant la plage sont par exemple strictement interdits. Le non-respect de cet arrêté peut désormais être sanctionné par une contravention de 5ème classe 2 et faire l’objet d’une mise en demeure et d’une astreinte journalière de la part de l’autorité administrative compétente

Extinctions 2024, du 04 avril au 03 mai : ACTEURS PUBLICS ET PRIVÉS D’ORES ET DÉJÀ ENGAGÉS SUR TOUTE L’ILE

Les Jours de la Nuit est un programme d’actions du Parc national de La Réunion pour connaître, préserver et valoriser nos environnements nocturnes, toute l’année ! Une des actions de ce programme est l’opération des extinctions, ayant lieu chaque année afin de préserver les pétrels juvéniles. Cette année, la période recommandée est du 04 avril au 03 mai. De nombreux acteurs publics, et toujours plus d’acteurs privés s’engagent sur l’île dans la démarche !

Partant du constat que le programme d’extinctions annuel ne suffisait pas à répondre aux multiples enjeux liés à l’éclairage nocturne, l’opération annuelle d’extinction est désormais intégrée au programme plus vaste des Jours de la Nuit afin d’agir de manière globale, toute l’année. Le Parc national et ses partenaires travaillent désormais autour d’une nouvelle approche : celle de l’environnement nocturne. Une notion qui comprend tout ce qui nous entoure la nuit et tout ce à quoi nous contribuons en tant qu’êtres humains.

Le programme « Les Jours de la Nuit » porté par le Parc national de La Réunion depuis 2020, vise alors à améliorer, préserver et valoriser nos environnements nocturnes par le biais d’un travail de connaissance des environnements nocturnes de l’île qui permet d’informer et d’encourager l’action du tout public, toute l’année. L’innovation du Programme « Les Jours de la Nuit » est de chercher à concilier préoccupations écologiques et considérations socio-culturelles afin d’atteindre un éclairage raisonné et pragmatique à La Réunion.

Les extinctions 2024, du 04 avril au 03 mai !

La Réunion abrite une biodiversité unique au monde, fortement menacée. Au mois d’avril, les jeunes pétrels s’envolent vers la mer, mais désorientés par l’éclairage artificiel, nombre d’entre eux s’échouent avant d’avoir atteint le large. Pendant cette période, les acteurs publics de l’île et de plus en plus d’acteurs privés procèdent à des extinctions de leurs éclairages, à l’exemple des partenaires cités ci-dessous (liste d’actions et de partenaires non exhaustive) :
  • CINOR – Extinction du sentier littoral nord
  • CIVIS – Limitation des éclairages sur les sites gérés par la CIVIS de Petite-Ile, Saint-Pierre et
    l’Etang-Salé, et extinctions des sites sportifs Extinctions totales de la ZI Les Sables et du site

    de Grande-Anse en semaine.
  • Territoire de l’Ouest Extinction des éclairages des zones d’activités de La Possession, Le
    Port, Saint-Paul, Trois-Bassins et extinction des sites sportifs littoraux sur les tronçons de Saint-

    Paul et de Saint-Leu
  • Saint-Denis – Extinction des principales rues en centre-ville, du Cœur vert familial, du sentier de la ravine Patate à Durand et du Sentier littoral nord en intégralité
  • Les Avirons – Extinction au niveau des secteurs sensibles du lycée et du quartier le Ruisseau et extinction des sites sportifs.
  • Le Port Extinction totale des principaux axes routiers, des parcs publics et sites sportifs La Possession – Extinction totale d’environ 50 rues et de sites sportifs
  • Trois-Bassins – Extinctions sur les secteurs Bois de Nèfles, Littoral, Piveteau, Centre-ville, Montvert, Grande Ravine et extinction de sites sportifs
  • L’Etang-Salé Extinction totale de l’éclairage urbains
  • Le Tampon – Extinction de 167 points lumineux secteur sensible Bras de Pontho et baisse d’intensité lumineuse sur l’ensemble de la commune, ce jusqu’à 90% sur les axes secondaires
  • Petite Ile – Extinction totale des éclairages publics et des sites sportifs Saint-Louis – Extinction des sites sportifs de la ville, rue du front de mer de l’Étang Bel Air et entreprises de la ville (stations-services, supermarchés…)
  • Saint-Paul – Extinction en soirée entre le pont de l’Étang et la Grotte du Peuplement, et entre Boucan Canot et l’entrée de la Saline-les-Bains, Extinction de sites sportifs.
  • Saint-Pierre – Extinction des éclairages routiers à Pierrefonds, Bois d’Olives Ravine des Cabris, et des sites sportifs
  • Sainte-Suzanne – Extinction d’éclairages sur l’ensemble de la commune
  • La Plaine des Palmistes – Efforts d’optimisation de l’éclairage toute l’année
  • Kélonia : Extinction du site et des parkings toute l’année
  • Saint-Louis – Extinction totale les 13, 17 et 20 avril – Extinction des éclairages routiers sur les secteurs correspondant aux couloirs d’envol des jeunes Pétrels et extinction des sites sportifs.

Les acteurs privés rejoignent le programme !

  • La zone ECOPARC du Port : Les industriels de la zone Ecoparc sont engagés depuis 2023 dans un travail ambitieux d’optimisation de leurs éclairages toute l’année, accompagné dans le cadre des Jours de la Nuit.
  • Aéroport Roland Garros – Extinctions des bâtiments de la concession aéroportuaire, de la rue Georges Guynemer et Avenue Roland Garros
  • Les Grands Centres -Extinction des éclairages des parkings des centres GRAND SUD, GRAND EST et GRAND NORD à 22 h 00 au plus tard
  • Le Palm Hôtel – Extinctions des piscines et animation autour du ciel étoilé 

Les bons gestes à la maison, toute l’année !

Les habitants sont également invités à se mobiliser, en adoptant les bons gestes tout au long de l’année, pour préserver la qualité de nos environnements nocturnes :

  • Tirons nos rideaux ou les volets dès la tombée de la nuit pour préserver la biodiversité
  • Éteignons la lumière lorsque celle-ci n’est plus utile
  • Privilégions les lumières de couleur jaune, et orientées vers le bas
  • Optons à l’extérieur pour des lampes à détecteur de mouvement
5 1 vote
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
5 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Visites de Younous Omarjee, Député Européen et Jean-Luc Mélenchon à Saint-Joseph (Vidéo-Photos)

Article suivant

Les Jours de la Nuit | Éteignons les lumières pour protéger notre biodiversité

Free Dom