Convention Cannes 2022-2027 : nouvelle manifestation des planteurs hier à la DAAF

5 min de lecture
6

Frédéric Vienne, président de la Chambre d’agriculture de La Réunion, se félicitait le 13 juillet 2022 de l’accord trouvé entre les planteurs et les industriels.

Dans un communiqué, il indiquait que « C’est avec détermination et satisfaction que j’ai appris, avec mes élu(e)s, l’obtention d’avancées concrètes au terme de la réunion de discussions qui s’est tenue mardi soir en préfecture. Des avancées qui, au bénéfice des planteurs, qui étaient attendues de toutes et tous après des semaines de tractations mais aussi de détermination des représentants des planteurs.

Je tiens à chaleureusement féliciter le travail remarquable et remarqué des membres de l’Intersyndicale qui a mené avec détermination des actions de concertation et de proximité
auprès des planteurs sous l’impulsion de Pierre-Emmanuel Thonon du Comité Paritaire de la Canne et du Sucre et vice-président des Jeunes Agriculteurs.

« Mobilisés pour accompagner au mieux les planteurs »

Depuis plusieurs semaines voire des mois, l’ensemble des partenaires de la filière avaient uni leurs forces pour obtenir une Convention et des engagements solides et dignes pour les planteurs de canne dont l’union a permis d’obtenir ces résultats. Le combat n’a pas été simple et a nécessité des sacrifices et des actions majeures qui ont porté leurs fruits. Aujourd’hui, ces actions légitimes ont débouché sur une convention aboutie qui va permettre à celles et ceux qui créent la richesse, nos planteurs, de bénéficier d’une revalorisation de leur revenu dans un contexte national et international fortement contraints. A ce titre, un des objectifs que nous nous étions fixés, le partage des bénéfices des industriels, est désormais acté.

À la Chambre d’agriculture, dès 2021, nous avions attiré l’attention des planteurs et des décideurs sur la nécessité d’appréhender au plus tôt ce combat avec le soutien de l’Etat et des
syndicats. Avec l’accompagnement des forces vives de l’agriculture réunionnaise et du groupe de travail «Convention Canne» de la Chambre, nous nous sommes pleinement mobilisés afin d’accompagner au mieux les planteurs d’une canne synonyme de clé de voûte de nombreuses industries dont le sucre, le rhum et l’énergie qui dégagent de nombreuses valeurs ajoutées pour notre territoire.

À travers notre force de propositions techniques et nos pistes de réflexions pour la valorisation du travail des planteurs, nous sommes restés attentifs et aux côtés des planteurs dans ce combat qui va désormais permettre d’engager la campagne sucrière sur de meilleures perspectives et de préparer l’avenir. »

Aide de 14 millions : l’UPNA manifeste à la DAAF

Ce lundi 26 décembre, le syndicat Unis Pour Nos Agriculteurs (UPNA) fait le bilan sur la campagne sucrière.

Et c’est dans le jardin de la Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF), au boulevard de la Providence à Saint-Denis, que ses membres se sont installés ce matin.

Cette fois-ci, c’est le mode de versement de l’aide de 14 millions d’euros qui fait débat .

Les planteurs souhaitent en effet exprimer leur mécontentement concernant le mode de versement de l’aide exceptionnelle de 14 millions d’euros dont bénéficient les agriculteurs. Explications du président de l’UNPA, Dominique Clain.

« Pour demander des explications concernant le paiement des 14 millions d’euro.
On demandera une garantie, pour que la prochaine campagne, les 14 millions soient attribués, à la TONNE de cannes.
75 % des petits et moyens planteurs sont concernées.
Comptons sur votre présence, pour sauver notre filière. »
Président de l UPNA

Face aux revendications du syndicat, la DAAF affirme que l’engagement de l’Etat sera « en grosse partie tenu ». Selon Richard Feuillade, chef du service économie agricole et filières à la DAAF, le calcul de l’aide « au tonnage » n’est plus possible en raison des « nouvelles lignes directrices de la Commission européenne qui interdit de faire des aides couplées, c’est-à-dire, liées à la production ».

6 Commentaires

    • « Ce dernier mot a son importance » : Allez y donnez nous les salaires moyens dans la canne puisque vous semblez etre un éminent spécialiste. Cracher sur une profession parce que c’est la mode c’est bien, voyons voir vos arguments et surtout vos chiffres vu votre garantie…. Quand on ne sait pas on se la ferme et on va se renseigner…. plus de la moitié des planteurs de canne vivent sous le seuil de pauvreté…… se baser sur des stats précises ca compte quand on vient faire son hater sur les réseaux

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une plongeuse de 60 ans disparait en mer, probablement victime d’une attaque de requin

Article suivant

Miel Vert 2023 : programmation exceptionnelle, retrouvez les messages de vos artistes préférés (VIDÉO)

Free Dom