Course de pneus : le premier tournoi e-sport régional autour d’un jeu vidéo Péi

6 min de lecture

Suite au succès rencontré par l’application mobile Course de Pneus – jeu Péi qui nous immerge dans les rues de Mayotte – un e-tournoi régional voit le jour ! Les joueurs de La Réunion, Mayotte et Madagascar se disputeront le titre suprême lors d’une grande finale
en fin d’année.

La course de pneus se régionalise

Après un vif succès remporté auprès des Mahorais, avec plus de 15 000 téléchargements sur l’île, mais aussi plus de 3 000 téléchargements à La Réunion et 2 000 téléchargements de l’application à travers le Monde, l’aventure se poursuit pour l’application mobile Course de pneus, lancée l’année dernière.

Pour appuyer son développement, un e-tournoi régional est organisé cette année. Une compétition permettant aux joueurs de s’affronter dans ce jeu de course avait déjà été organisée l’an dernier, uniquement à Mayotte. Cette année, pour sa seconde édition, le etournoi ouvre ses horizons et s’étend à La Réunion et à Madagascar, avec le même objectif que dans l’île aux Parfums : franchir le premier la ligne d’arrivée !

Une grande finale réunira les participants qualifiés par territoire au mois de décembre prochain.

Une application mobile Péi

De quel jeu s’agit-il ? L’application Course de Pneus – gratuite et téléchargeable sur toutes les plateformes mobiles – propose au joueur de se munir d’un pneu et de deux bâtons, puis de choisir parmi des avatars, avant de choisir un circuit. Le joueur se voit ensuite propulsé sur la ligne de départ pour une course effrénée dans les rues de Mamoudzou à Mayotte.

Évènement sportif emblématique de Mayotte, activité traditionnelle dans « le tan lontan » à La Réunion, la course de pneus est un formidable marqueur culturel régional, capable de traverser les frontières de l’océan Indien.

Fort de son succès, l’application a fait peau neuve, avec l’ajout d’un nouveau circuit, un graphisme de meilleure qualité par rapport à la version 2020 et une refonte de la jouabilité, sans oublier l’intégration d’une bande sonore conçue pour le jeu par Komo, un artiste
mahorais.

Le jeu mobile a été créé par un jeune développeur réunionnais, Lionel Darie, connu pour sa riche expérience dans la création de jeux sur les plateformes mobiles (à son actif : plus d’une soixantaine de jeux mobiles et plus de 8 millions de téléchargements à travers le monde).
En confiant ce développement à un talent local, Orange et l’agence Angalia, coordinateur de la course de pneus à Mayotte et son championnat, ont souhaité mettre en avant un des nombreux talents de la jeunesse locale, notamment dans les métiers du numérique, afin de montrer que malgré l’insularité, le numérique et notamment les jeux vidéo peuvent être générateurs d’emplois.

L’e-sport, un phénomène qui prend de l’ampleur

Les jeux vidéo constituent un secteur économique en plein essor : selon une étude remise au gouvernement français (1), la France affiche un niveau d’activité modeste à l’échelle mondiale, mais compte déjà parmi les pays les plus engagés au niveau européen, avec un chiffre
d’affaires en 2019 estimé à 50 millions d’euros.

Le développement de jeux vidéo contribue également au déploiement de secteurs connexes tels que les technologies immersives, la cybersécurité, l’intelligence artificielle ou encore le big data.

A La Réunion, Orange soutient par ses actions le développement du secteur qui en est à ses balbutiements. L’opérateur a notamment lancé les RunEsport Séries en 2020 et 2021, des tournois e-sport en ligne pour permettre aux passionnés de jeux vidéo de se divertir et se
retrouver. Et donner aussi à des joueurs l’opportunité de transformer demain leur passion en carrière. « Il s’agit de renforcer un écosystème et une filière vidéoludique dynamique, avec des entreprises et des emplois à la clé », souligne Jérôme Fromager, directeur de la communication D’Orange Réunion-Mayotte.

Aujourd’hui, la Course de pneus est un jeu qui s’exporte dans l’Océan Indien et, pourquoi pas dans l’avenir, vers d’autres territoires. Le gaming peut devenir un outil d’attractivité pour notre espace régional. Et multiplier les acteurs susceptibles d’aider à la structuration de la
filière locale.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Aéroport de Roland Garros : lancement du chantier de la nouvelle aérogare ouest

Article suivant

7e congrès des DAF : affluence record avec près de 200 participants

Free Dom