Covid-19 à La Réunion : 1025 cas et 13 décès en une semaine, le taux d’incidence atteint 120/100 000 habitants

6 min de lecture
11

Les derniers chiffres sur 7 jours montrent une augmentation préoccupante du nombre de cas avec un taux d’incidence hebdomadaire désormais au-dessus du seuil de 120/100 000 habitants et un taux de positivité au-dessus du seuil de 5%. La proportion de variantes Covid-19 est toujours plus grande.

 

La préfecture et l’Agence Régionale de Santé ont le regret d’annoncer ce mardi 30 mars 2021, les décès intervenus au cours des 7 derniers jours de 13 patients âgés de plus de 50 ans, dont 1 patient arrivé à La Réunion au titre des Evasan.

Du 20 au 26 mars, 1 025 cas ont été recensés en 7 jours soit un taux d’incidence hebdomadaire en augmentation porté à 120/100 000 habitants (pour mémoire, 930 cas avaient été recensés du 13 au 19 mars soit un taux d’incidence de 109/ 100 000)

Parmi les 1 025 cas :

  • 1 014 cas sont classés autochtones,
  • 8 cas sont classés importés,
  • 3 cas sont issus d’une évacuation sanitaire.

Du 20 au 26 mars, 1 462 tests ont été criblés pour identifier une souche de variant. Sur ces
1 462 tests, on comptabilise 975 cas de variantes Covid (902 sud-africains ou brésiliens et 73 britanniques), soit une proportion de 66,5% (contre 61,2% la semaine passée).

Compte tenu des 14 828 guérisons et des 115 décès depuis le début de la crise sanitaire, 1 643 cas sont encore actifs à ce jour.

16 586 cas ont été investigués à ce jour par l’ARS, Santé publique France et l’Assurance Maladie, dont 90,2% sont des cas autochtones.

Au 30 mars 2021, 32 clusters sont actifs et 165 clôturés.

Parmi les clusters actifs, on note :

  • 7 clusters de « criticité élevée » se situant à  Le Port (1), l’Etang-Salé (1), Saint-Joseph (1), Saint-Louis (1), Saint-Paul (2) et Saint-Pierre (1).
  • 8 clusters de « criticité modérée » se situant à Saint-André (1), Saint-Benoit (1), Saint-Denis (2), Saint-Paul (1) et Saint-Pierre (3).

Concernant les autres indicateurs, il est à noter :

  • un taux d’incidence en forte augmentation de 34,9% chez les plus de 65 ans (122,2/100 000) et de 15,1% chez les 15-24 ans (135,9/100 000)
  • un taux d’incidence à 152,8/100 000 chez les 25-34 ans en légère baisse,
  • un taux d’incidence à 147,7/100 000 chez les 35-44 ans en légère baisse,
  • un taux d’incidence à 78/100 000 chez les plus de 75 ans en baisse de 2,5%
  • un taux de positivité des tests à 6 % au-dessus du seuil de vigilance (5%),
  • un nombre de dépistage qui progresse (+ 4,7%).

Au 30 mars, 54 lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs à la Covid-19 dont 38 patients réunionnais sur les 122 lits de réanimation comptabilisés sur le territoire réunionnais. La proportion de patients réunionnais continue d’augmenter.

Les indicateurs montrent une aggravation de la situation avec une poursuite active de l’épidémie de Covid-19 à La Réunion. En toute circonstance, au travail, en famille ou entre amis, il est essentiel que chacun continue à être vigilant : maintenir les gestes barrières, limiter ses interactions sociales et respecter la mesure du couvre-feu. Il est également essentiel pour les personnes prioritaires de se porter volontaire pour la vaccination.

Point sur la campagne de vaccination :

Elargissement de la campagne aux personnes de 50 ans et plus avec comorbidité le 7 avril

 Au 27 mars, 33 024 personnes ont été vaccinées (première dose).

 Compte-tenu des 63 000 doses supplémentaires attendues pour ces prochaines semaines, l’ARS de La Réunion élargit la campagne de vaccination aux personnes âgées de plus de 50 ans avec comorbidité, dès le 7 avril 2021.

 Les personnes prioritaires éligibles pour la vaccination sont :

  • Les résidents d’EHPAD et les patients âgés hospitalisés dans les établissements de santé dont les services de soins de suite et de réadaptation
  • Les personnes âgées hébergées en résidences autonomie, résidences services et autres lieux de vie spécialisés
  • Les personnes en situation de handicap hébergées en maisons d’accueil spécialisées et foyers d’accueils médicalisés
  • Toute personne âgée de plus de 70 ans
  • A compter du 7 avril, toute personne de 50 ans et plus avec pathologie à risque définie par le Haut Conseil de Santé Publique (actuellement cela concerne uniquement les 60-69 ans)
  • Les patients ayant une pathologie à très haut risque Covid-19 *
  • Les professionnels de santé salariés et libéraux
  • Les personnels des établissements et services médico-sociaux pour personnes âgées ou personnes en situation de handicap
  • Les personnels des services d’aide à domicile pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap
  • Y compris : les secrétaires médicales, les sapeurs-pompiers et les transporteurs sanitaires 

11 Commentaires

  1. Donc une bonne raison de prolonger le couvre feu.
    On devrait instaurer une Loi qui permet le couvre feu même si y a pas de raison, car ça peut être que bénéfique pour notre santé.
    Comme ça y a plus le temps de se poser des questions ou être contre.

  2. Tout sa c un mascarade sa c juste po mettre la pression dessi domoun po mettre vaccin et puis just po fait peur domoun arrêt un peu avec zot band mensonge

  3. Votre raisonnement veut rien dire, on est en couvre feu depuis presque un mois et le nombre de cas augmente au contraire parce que tout le monde se rassemble plus tôt dans les commerces et autres, au lieu d’étaler la fréquentation jusqu’à 20h30 comme avant..

  4. I fo arrêter avec toute ce système gouvernementale manipulateur bientôt c lo 6 si n’a 100 soûlard i rente l hôpital va dit lo 100 nena coronavirus arête un peu

  5. sa sent le confinement de pâque , en plus le préfet y cause vendredi ……
    Interdiction de sortir dimanche sauf motif impérieux…

  6. La zot la just envi de mette un confinement po fait pete domoun dans la tête , et rend domoun dépressif, zot i trouv tout zafair po rendre domoun malheureux sur terre

  7. Combien de mort du cancer environ 157 000 par an tout les ans depuis combien d années? Mort du covid 97000 depuis le début de l épidémie a t on trouvé un vaccin pour le cancer ? A t on confine pour le cancer ? Non chaque année plusieurs personnes meurent du cancer dans l indifférence de tous mais on vie avec ! Arrêtons les conneries de confinement COVID ! Et vivons simplement

  8. Bonjour pas étonnant que les cas augmentent . Le préfet devrait regarder les transports scolaires . Les chauffeurs sont pas mieux ! Ils ne montrent pas l’exemple. C’est la raison pour laquelle les élèves sont contaminés !!!

Répondre à Steven Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Grand Raid : les listes des coureurs inscrits disponibles !

Article suivant

La DGCCRF met en ligne le guide de prévention contre les arnaques 2ème édition

Free Dom